Optimisez votre Production avec le Récupérateur de Contenu

Le récupérateur de contenus
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Maîtriser InDesign CC 2021 - Techniques avancées
Revoir le teaser Je m'abonne
Description Programme Avis

Les objectifs de cette vidéo sont :
1. Comprendre l'usage du Récupérateur de Contenu.
2. Apprendre à transférer des éléments entre différents formats de documents.
3. Utiliser efficacement les fonctionnalités avancées pour synchroniser et gérer vos contenus.

Apprenez à utiliser le Récupérateur de Contenu pour optimiser votre production en facilitant le copier-coller intelligent.

Cette leçon vous expliquera en détail comment utiliser le Récupérateur de Contenu afin d'optimiser votre production de documents. Vous apprendrez à transférer des éléments entre différents formats de manière efficace et sereine. Le Récupérateur de Contenu utilise des icônes spécifiques pour l'intégration et l'exportation de contenu, vous permettant de récupérer et de réutiliser des blocs de texte et d'images sans stress. Nous verrons comment créer des documents pour différents appareils et formats, comme l'iPad en mode horizontal et les tablettes Android en mode vertical.

Vous découvrirez aussi les fonctionnalités avancées, telles que la création de liens dynamiques entre textes, la synchronisation des corrections automatiques et la gestion des styles de correspondance. Cette leçon vous permettra d'améliorer votre productivité en offrant une alternative plus intuitive au simple copier-coller traditionnel.

Voir plus
Questions réponses
Qu'est-ce que le Récupérateur de Contenu ?
Le Récupérateur de Contenu est un outil qui permet d'optimiser la production en facilitant le transfert intelligent de blocs de texte et d'images entre différents formats de documents.
Quels sont les avantages du Récupérateur de Contenu par rapport au copier-coller traditionnel ?
Le Récupérateur de Contenu permet de transférer des éléments sans stress, de gérer des liens dynamiques entre textes, et de synchroniser automatiquement les corrections, offrant ainsi une productivité accrue.
Comment la synchronisation des corrections fonctionne-t-elle ?
La synchronisation permet de mettre à jour les textes dans vos documents cibles lorsqu'une modification est apportée dans le document source, tout en laissant la possibilité de refuser la mise à jour.
Toujours dans l'idée d'optimiser votre production, je voudrais vous parler d'un système qui est assez pratique, mais qui est un petit peu sous-estimé, c'est le Récupérateur de Contenu. Alors le Récupérateur de Contenu fait appel à ces deux icônes qui se trouvent ici dans la barre d'outils, avec ici l'intégration avec la flèche qui rentre et l'exportation avec la flèche qui sort, et on va essayer de comprendre l'intérêt de ce type de fonctionnement. Alors ici, vous avez la même fiche technique que nous utilisons depuis le début de la séquence pour avoir ici un certain nombre de blocs d'images, des blocs de texte à disposition. Et imaginez que cette fiche technique qui a été développée pour un iPad au format horizontal, on souhaite en faire un nouveau format, soit vertical, soit pour un iPhone ou une tablette de type Android. Donc je pourrais ici demander un nouveau document, prévoir pourquoi pas ici un document mobile, mais cette fois-ci de type Android, ce qui me permettra ainsi d'avoir des variations de dimensions de page et donc des tablettes plutôt iOS de type iPad ou plutôt Android de type Galaxy, par exemple. Je vais vérifier que je suis bien en orientation paysage, je valide, et je me retrouve ainsi avec un deuxième type de document plutôt Android. Donc la particularité, c'est que là on est plutôt sur du 4 tiers dans un iPad, et là on est plutôt sur du 16 neuvième sur de l'Android. Donc ça a des conséquences évidemment naturelles sur la manière de disposer vos images, de les placer, de les dupliquer, etc. Et donc ma problématique du moment, c'est que j'aurais besoin de copier, coller de manière un petit peu intelligente des éléments de la surface iPad pour les emmener dans la surface Android. Alors si vous êtes habitué au copier-coller, ça fonctionne toujours, c'est-à-dire que je peux tout à fait décider ici de sélectionner mes éléments avec quand même une petite précaution à prendre au préalable, c'est qu'il faut que je sois prudent, que ce que je vais sélectionner doit être ce que je veux copier, que je n'ai pas trop le droit à l'erreur finalement, puisqu'une fois que je vais copier ces éléments-là et que je vais activer la cible, je vais pouvoir les coller en une seule fois, je n'aurai pas le choix, et qu'évidemment si j'ai oublié des éléments, il va falloir que je revienne sans arrêt récupérer ceux-ci. Donc là je vais volontairement oublier de prendre le carré numéro 2 parce que vous savez très bien que dans la vraie vie, ça peut vous arriver d'oublier de prendre des éléments. Donc je fais CTRL-C pour copier, je reviens ici, je colle, mince, je m'aperçois que je n'ai pas pu d'abord positionner où je voulais mes éléments, et qu'en plus de ça, j'ai oublié le numéro 2. Donc je suis tenté d'annuler, de revenir, vous avez vu que cette technique-là, évidemment que vous connaissez, ça doit d'ailleurs vous faire sourire parce qu'on a tous été confrontés à ça, et bien ce n'est pas évident, quand on veut démultiplier comme ça la création de documents, d'effectuer des copies et coller qui soient faciles à gérer, sécurisant et un petit peu zen, parce que là on est quand même dans quelque chose d'un petit peu tendu sur le plan de production. Donc le récupérateur de contenu qui est ici, je vais commencer par l'activer à partir de ma source. La source, c'est le document dans lequel je suis en train de travailler, qui contient les éléments que j'aimerais reproduire dans ma cible qui est ma disposition Android. Et donc à partir de là, je vais commencer par activer le bouton Entrée, avec la petite flèche qui rentre. Notez que vous avez le même raccourci pour activer les deux, donc ce n'est pas forcément une bonne idée d'appuyer sur B. B comme box, à la limite, vous pouvez penser à boîte éventuellement. Et donc en cliquant là-dessus, j'ai ce récupérateur de contenu qui vient de s'afficher. Alors je vais démarrer doucement avec vous, avec ici pour le moment le mode Entrée, Récupération. Et c'est là où c'est génial, parce qu'évidemment au-delà des blocs qui seraient éventuellement verrouillés, que vous ne pouvez pas récupérer, vous allez tout simplement cliquer sur les éléments que vous aimeriez reproduire, ou en tout cas déplacer vers la cible Android. Donc j'ai cliqué une fois sur l'étape 1, l'image 1 se met dans le récupérateur. Je suis assez zen, je prends mon temps, je n'ai pas de soucis, je peux annuler si je veux, je clique. Donc pour le moment, qu'est-ce que j'ai mis là-dedans ? Eh bien mes trois images. Tant que j'y suis, je vais peut-être aller chercher mes petits numéros dans les cercles qui sont ici. Alors peut-être que ce fond jaune, pour être sûr de récupérer la même couleur, je vais aussi l'intégrer dans mon récupérateur. Je prends un temps vraiment certain pour le faire, mais je ne me pose pas trop de questions. Soyons fous, prenons aussi le bloc de texte, ça m'évitera de retaper la même chose sur la tablette Android. Et puis peut-être que cette photo d'arrière-plan me plaît, donc je vais décider aussi d'aller la chercher. Donc normalement, on est bon. Alors évidemment, j'ai un certain nombre d'éléments que je peux faire défiler ici. 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, et le neuvième étant caché. On peut agrandir le panneau, mais ce n'est pas utile, vous allez comprendre pourquoi. Donc dans un deuxième temps, maintenant que j'ai « rempli » mon récupérateur, j'aimerais ressortir ces éléments vers ma page Android. Donc j'active ma deuxième page. Tout ça se fait de manière extrêmement zen, sereine, puisqu'il n'y a pas de pression sur le fait que tu viens de copier, donc il faut tout de suite coller avant de faire autre chose, sinon tu vas perdre ton presse-papier. Pas de souci, je suis très zen. J'ai activé ma cible, et là je constate que je vais pouvoir passer en mode sortie, soit en cliquant dans ce bouton-là, soit en cliquant dans ce bouton-là, ce qui revient exactement au même. Pour le moment, je ne vais pas encore vous parler de ces petits boutons qui sont ici, si ce n'est que, ici, quand je vais positionner ma souris, je vois apparaître le premier élément de mon récupérateur. Le côté génial du truc, c'est que contrairement à du « copier-coller classique », vous pouvez ici jouer avec la flèche de direction de votre clavier, flèche de droite ou flèche de gauche, et vous voyez que vous faites défiler comme un espèce de carousel tous les éléments du contenu. C'est pour ça que le 9e élément qui était caché, vous finirez toujours par le voir, vous voyez qu'il est même numéroté ici, 3 sur 9, 4 sur 9, etc. Donc, je fais ma petite présélection, et je me dis, OK, super, cet élément-là, très bien, je vais le récupérer. Là, j'ai juste à cliquer, lâcher, et vous voyez que dans le compteur qui s'affiche sur le pointeur de ma souris, j'étais à 9 et je suis passé à 8. Pourquoi ? Parce que pour le moment, dans les réglages par défaut que nous avons faits, dans le récupérateur de contenu, l'élément qui est ressorti n'apparaît plus dans le récupérateur. Donc, entre guillemets, pour le moment, on ne pourrait le récupérer qu'une fois, mais je vais étoffer tout ça avec vous. Le deuxième élément, on va dire que c'est cette étape-là, par exemple, mais ça n'a rien d'obligatoire, vous pouvez choisir l'ordre qui vous arrange. Alors, profitez-en éventuellement pour aligner un petit peu vos éléments, vous pourrez revenir dessus. Très bien. Alors, est-ce que je mets les numéros ? Oui, pourquoi pas, je vais le mettre là, je vais le mettre là, je vais le mettre là. Vous voyez que je commence à finalement exploiter un petit peu cet ensemble-là. Je vais naturellement pouvoir replacer mon élément. Comme l'élément a été placé au-dessus, il faudra que je pense à le faire passer derrière, mais ça, ce n'est pas un problème. Je vais rajouter ici mon titre, et enfin, pourquoi pas, décidez, et là, vous pouvez aussi le faire, ce qui vous permet d'occuper un espace certain. Tout se vide au fur et à mesure, puisque c'est comme si j'avais une boîte de transferts qui se remplit et qui se vide au fil du temps. Le premier avantage de tout ça, finalement, c'est que j'ai des blocs sur lesquels je peux réintervenir comme d'habitude. Toujours utiliser les clics droits, disposition, arrière-plan, faire passer mes éléments devant, mes éléments derrière. Cet élément qui cache le reste, je vais le faire passer également derrière, etc. J'ai réussi à récupérer mes éléments, jusque-là, tout va bien, et le petit avantage, déjà, à mon avis, je pense qu'on est d'accord, par rapport au copier-coller traditionnel, c'est que j'ai pu effectuer cette opération de manière assez zen. C'est pas mal, mais je ne suis pas encore sûr de vous convaincre à 100% si je me limite à ça. Permettez-moi d'effacer tous les objets du document cible. On va revenir dans le document source, on va réafficher le récupérateur de contenu. Comme d'habitude, on va aller chercher les sources qui nous intéressent. C'est reparti, je clique, je clique, et je vais chercher les éléments qui m'intéressent. Je vais éviter de prendre le bandeau jaune, ça va nous faire gagner du temps, je vais prendre l'image de fond. J'ai donc 6, 7 éléments, ici, que j'aimerais renvoyer. On va en profiter pour rajouter le texte. Ça fait bien 8 éléments que j'aimerais renvoyer dans ma cible. Contrairement à ce qu'on a dit juste avant, en mode sortie, je vais vous parler de ces options-là, qui sont assez géniales. D'abord, créer un lien. L'intérêt de la chose, c'est que si jamais dans le document numéro 1, vous avez du texte, et c'est le cas ici, nous avons pris un bloc de texte Fiches Techniques Montage, ce bloc de texte va être lié avec le document source. Autrement dit, si jamais j'effectue un changement de texte dans le document source, InDesign me proposera de synchroniser, de mettre à jour le texte dans le document cible Android. Ça, c'est déjà un premier aspect génial. Je vous conseille de cocher cette option-là. Quant au style de correspondance, si vous avez mis en place un style de texte dans le titre Fiches Techniques du document 1, vous aurez la possibilité de récupérer automatiquement ces styles dans le document cible Android. Ça, c'est assez génial. L'autre petit problème qu'on a constaté tout à l'heure, c'est que quand on importait un élément du récupérateur, on les perdait dans le récupérateur, ce qui nous interdit de récupérer une deuxième fois le document ou l'élément. Imaginez qu'on me demande de faire une version Android, une version iPhone, une version Samsung, je serais un petit peu embêté, parce que je devrais recommencer à chaque fois. En cliquant dans le bouton numéro 2, qui est ici, on importe les éléments, mais on les conserve dans le récupérateur. Ça, c'est plutôt pratique, et ça me permet ainsi de pouvoir répéter l'opération plusieurs fois. On va rester là-dessus si vous voulez. Ici, je vais vérifier que mes options sont bien actives, et récupérer à partir de là, pourquoi pas, le premier élément, c'est-à-dire cet engrenage ou ce système de cafetière. Je ne suis pas très doué en système de cafetière. Je vais cliquer, je vais lâcher. Et oui, contrairement à tout à l'heure, on me laisse la même photo, avec toujours le nombre 8 entre parenthèses. Donc là, c'est peut-être le seul petit piège de la technique numéro 2, c'est qu'il faut bien penser à aller chercher la suite avant de cliquer. Je vais chercher la troisième photo. Très bien. Maintenant, je vais mettre les numéros dans l'ordre qui m'arrange. Je joue avec mes flèches de direction. J'en pose un ici. J'en pose un ici. J'en pose un ici. Je vais également récupérer mon texte. Pourquoi pas le texte ici. Je vais le mettre là. Enfin, je vais m'occuper de placer l'image en arrière-plan, toujours en anticipant un peu, comme ça, ça me permet au moins déjà de gérer sa hauteur. On n'est pas mal. Ensuite, je n'aurai plus qu'à retravailler la position et les dimensions. Et oui, tous mes éléments ont été conservés. Jusque-là, tout va bien. Soit vous en avez fini et vous décidez de reprendre votre flèche noire, ce qui désactive temporairement le récupérateur. Notez que si vous revenez en mode récupérateur, comme il a gardé les éléments, dans ce fichier-là, ils sont toujours présents pour le moment. Alors, je continue. Ici, je vais simplement réajuster ma taille de fenêtre pour avoir une image de fond un petit peu plus sympa. Je la réajuste avec mes classiques raccourcis ici. Rempissage ou bien Contrôle Alt Shift C si vous êtes sur PC et Command Alt Shift C si vous êtes sur Mac. Ce qui, je vous le rappelle, correspond exactement à ce raccourci de remplissage. Et comme mon image occulte bêtement tout l'objet, je vais la passer en arrière-plan comme d'habitude dans Disposition Arrière-Plan. Je fais donc apparaître mes éléments et la particularité de ces éléments, c'est qu'ils sont en quelque sorte associés à mon image source. Je vais décider ici de déplacer légèrement mon texte pour que sa lisibilité soit un peu améliorée. Et donc là, vous avez bien Fiche Technique Montage dans le document Android, il n'y a pas de souci, mais vous avez aussi Fiche Montage dans le document iPad. Alors, pour le coup, on va décider de modifier quelque chose ici. Par exemple, soit de rajouter un copyright, soit de corriger une faute, etc. Donc ici, Fiche Technique Astuce. J'ai modifié le texte, je vais aller chercher mon document cible et vous faire remarquer que dans le document cible, on m'a affiché un petit panneau ici sous la forme d'un triangle contenant un point d'exclamation qui me dit, attention, on a effectué une correction dans le document d'origine. Alors, est-ce que vous voulez la mettre à jour ou pas, cette correction ? Eh bien, c'est vous qui décidez, et c'est plutôt une bonne nouvelle, de vous rappeler que vous avez le choix, c'est-à-dire que la mise à jour n'est pas systématique et automatique, elle est proposée. J'y vois plutôt un avantage puisque je pourrais très bien décider que dans la version Android, je n'ai pas de mise à jour à faire. Si je souhaite faire la mise à jour, je prends ma flèche noire, je clique dans le petit panneau qui est ici, et regardez, le texte a naturellement été mis à jour. Tout ça est assez génial parce que finalement, au-delà du fait que vous avez effectué une sorte de copier-coller dynamique et intelligent, avec beaucoup moins de stress vous en conviendrez, vous pouvez en plus synchroniser les corrections de texte d'un document à l'autre et ainsi imaginer que quand vous avez des brochures, des fiches techniques avec des formats multiples, vous pourrez évidemment favoriser votre productivité.

Programme détaillé de la formation

11 commentaires
4,6
11 votes
5
4
3
2
1
Sophie.S
Il y a 1 year
Commentaire
Une formation claire, explicite qui améliore et conforte mes compétences sur Indesign. Un orateur très pédagogue. A recommander ++++.
rilana.picard
Il y a 1 year
Commentaire
Très bonne formation avec un formateur qui est facile à suivre. Qui m'a permis encore d'apprendre de nouvelles choses et d'en affiner d'autres. Je recommande cette formation.
minaraifa
Il y a 2 years
Commentaire
Très pédagogique! voix agréable, calme, posée facilitant l'écoute longue de modules en modules.
Air2
Il y a 2 years
Commentaire
Excellente formation, avec une parfaite pédagogie, des exercices, tout y est !
Un grand merci à Stephane LEMOINE, un excellent formateur
maxmad
Il y a 2 years
Commentaire
Formation très intéressantes ! J'ai beaucoup appris sur certaines fonctionnalités comme les documents interactifs ou les EPUB. Tout est clair est expliqué dans le détail. Les exemples sont fournis.
David.missonnier
Il y a 3 years
Commentaire
La formation est très intéressante,
je n'ai malheureusement rien appris, la formation m'a été imposée par ma hiérarchie, mais pour une mise à niveau des fonctions que je n'utilise que peu car interdite par mon service informatique (Publish online, ou le cloud adobe), c'était intéressant.
Merci beaucoup pour cette formation, sincèrement,
vero.legras19
Il y a 3 years
Commentaire
Formation bien conçu, intéressante, captivante. Je dirai simplement que les exercices sont assez pauvres et pas assez complexes. Sinon, je sais utiliser le logiciel dans des travaux de production de revues et de livres, donc ça me va.
aristote797
Il y a 3 years
Commentaire
Excellent. Très clair. Voix agréable. De quoi prendre en main largement et simplement le logiciel. Merci beaucoup
riversebastien1
Il y a 3 years
Commentaire
Le formateur est excellent, ce n'est pas lui que je vise mais ne serait ce pas la même formation que in design 2020?
lang.baptiste18
Il y a 3 years
Commentaire
Très bon tuto !
eugene.compaore
Il y a 3 years
Commentaire
Les vidéos dans les modules 6 et 7 ont quelques ont tendance à ne pas avancer et tournent en boucle sauf si on ne clique pas sur la suivante.
Nos dernières formations InDesign
  • Créer une couverture de livre avec InDesign & Photoshop
    Découvrir
    À travers cette formation, vous maîtrisez les logiciels InDesign et Photoshop et vous mettez en pratique vos compétences pour la création d’une couverture de livre.
    6h16 39 leçons
  • Atelier InDesign et Scribus - Réaliser un article de presse
    Découvrir
    Comparer les logiciels PAO de référence, InDesign et Scribus, en réalisant un article de presse.  
    1h47
  • Pack 2 formations
    Pack Indesign CC 2021 - 15h de vidéos
    Découvrir
    Maîtriser Indesign CC 2021, des fonctions de bases jusqu'aux dernières fonctionnalités. Ce pack de formation de 2 vidéos de plus de 15 heures est adapté aussi bien aux débutants, qu'aux personnes souhaitant se mettre à jour sur les dernières nouveautés de Indesign CC 2021. Vous allez apprendre la création et la gestion des blocs, la mise en forme typographie et style de texte, l'importation et la gestion des images ainsi que la diffusion efficace de vos fichiers. Vous allez également pouvoir aller plus loin en abordant la gestions des styles de texte ou la technique d'automatisation qui va vous permettre de booster votre créativité.   A la fin de cette formation basé sur des exemples et des exercices concrets, vous maîtrisez votre production et votre créativité sera renforcée. Profitez de ce pack de plus de 15 heures de formation pour devenir un professionnel sur Indesign CC 2021.
    16h05 191 leçons
  • Apprendre InDesign CC 2021 - Les fondamentaux
    Découvrir
    A la fin de cette formation, vous serez entièrement autonome sur la création de mise en page de type brochure flyer ou autre document. .tb_button {padding:1px;cursor:pointer;border-right: 1px solid #8b8b8b;border-left: 1px solid #FFF;border-bottom: 1px solid #fff;}.tb_button.hover {borer:2px outset #def; background-color: #f8f8f8 !important;}.ws_toolbar {z-index:100000} .ws_toolbar .ws_tb_btn {cursor:pointer;border:1px solid #555;padding:3px} .tb_highlight{background-color:yellow} .tb_hide {visibility:hidden} .ws_toolbar img {padding:2px;margin:0px}
    6h52 103 leçons 4,96 / 5
  • Apprendre Indesign CC - Niveau expert
    Découvrir
    Être capable de maîtriser les fonctionnalités les plus avancées d'InDesign CC.
    5h57 49 leçons 5 / 5