Guide de Résolution des Erreurs Courantes lors de l'Installation de WordPress

Les erreurs courantes d’installation
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Apprendre Wordpress 3.x
Revoir le teaser Je m'abonne
Transcription

59,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis

59,90€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de fournir des solutions claires et pratiques pour régler les erreurs fréquentes rencontrées lors de l'installation de WordPress, afin d'aider les utilisateurs à mener à bien l'installation et la configuration de leur site.

Aperçu des erreurs courantes rencontrées lors de l'installation de WordPress et leurs solutions respectives.

Lors de l'installation de WordPress, il est possible de rencontrer diverses erreurs techniques. Ce guide fournit des solutions pour les erreurs fréquentes telles que header already sent, error connecting to database, error syntax error, erreur schmod, erreur 404, et l'affichage cassé. Chaque type d'erreur est expliqué avec les étapes nécessaires pour la résoudre, allant de la vérification des fichiers de configuration à la mise à jour de la version PHP, en passant par la modification des droits d'accès via un logiciel FTP. Ce guide est conçu pour accompagner les utilisateurs à surmonter les obstacles techniques courants lors de l'installation de WordPress et assurer une installation sans heurts.

Voir plus
Questions réponses
Que faire si l'erreur 'header already sent' apparaît?
Il faut vérifier le fichier VP-Config et supprimer les espaces ou lignes blanches indésirables au début ou à la fin du fichier.
Comment résoudre 'error connecting to database'?
Il est nécessaire de vérifier les informations de connexion à la base de données, y compris le nom d'utilisateur, le mot de passe et le nom de la base de données, et s'assurer qu'ils sont corrects.
Qu'est-ce que l'erreur 'schmod' et comment la corriger?
L'erreur 'schmod' indique un problème de droit en écriture. Il faut utiliser un logiciel FTP pour modifier les permissions des fichiers ou dossiers concernés.
Avant de poursuivre, il faut savoir que lors de l'installation, vous pouvez être confronté à des petits problèmes techniques. J'ai listé quelques messages d'erreurs que vous pouvez rencontrer. Le premier, header already sent, c'est un message qui s'affiche couramment. Si vous avez configuré manuellement votre fichier VP-Config, il faut simplement supprimer des espaces qui se sont insérés au début ou à la fin du contenu texte. Donc, il faut nettoyer un petit peu le fichier. Le second, error connecting to database. Comme son nom l'indique, il y a un problème de connexion à la base de données. Il faut bien vérifier les informations que vous avez rentrées, les champs de la base de données, et de s'assurer que vous n'êtes pas trompé dans un mot de passe ou un nom de base de données d'utilisateur. Ça peut être aussi une modification du mot de passe chez un hébergeur qui n'a pas encore été répercuté. Donc, des fois, c'est simplement parce qu'il faut attendre un petit peu. Error syntax error. Donc là, c'est un petit peu du chinois. En fait, il faut penser à vérifier sa version PHP. Vous vous souvenez tout à l'heure sur l'hébergement mutualisé. Votre prestataire a des logiciels qui sont installés. Donc, pour activer certaines versions, des fois, il faut faire une toute petite manipulation. Parce que ce qu'il faut savoir, c'est que ça, c'est une erreur qui peut s'afficher lors d'une mise à jour. Lors d'une mise à jour de WordPress, vous pouvez avoir besoin de versions plus récentes sur votre serveur. Alors, pour ça, vous trouvez assez facilement des réponses par rapport à la modification de la version PHP. Chez 1on1, c'est dans le htaccess qu'il faut rajouter ces deux lignes. Chez OVH, c'est encore une fois dans le htaccess qu'il faut rajouter cette instruction. Donc, vous vous souvenez tout à l'heure, par rapport au logiciel qui était indispensable, un éditeur de texte comme Notepad est nécessaire simplement pour entrer cette instruction. Erreur schmod, ça c'est un drôle de nom, qui signifie qu'il y a un problème de droit en écriture. Alors, ça devient un petit peu complexe et ce sont des problèmes qui sont liés à l'hébergeur. Il faut savoir que WordPress a besoin de réécrire ou d'accéder à un certain nombre de fichiers sur le serveur. Et pour cela, il faut lui donner des accès. Donc, les changements de schmod, c'est en général avec le logiciel FTP, en faisant un clic droit sur un fichier ou un dossier, que vous allez pouvoir modifier les droits d'accès. Erreur 404, File not found, c'est une erreur que vous avez sans doute déjà rencontrée sur Internet, ce qui signifie que votre navigateur ne trouve pas le fichier d'installation. C'est souvent le cas lorsque vous installez WordPress dans un dossier, comme on a vu pour OneOnOne, vous installez ça dans un dossier et ensuite lorsque vous vous connectez à votre serveur, il ne faut pas simplement indiquer le nom de domaine, mais bien indiquer le nom de domaine slash le nom du dossier dans lequel s'est faite l'installation de WordPress. Si vous voulez éviter cette erreur-là, vous pouvez aussi simplement prendre tous les fichiers qui sont dans votre répertoire d'installation et les déplacer à la racine de votre serveur. Enfin, la dernière erreur courante, c'est l'affichage cassé. Si vous avez des fichiers manquants, ça peut être lié au logiciel FTP lors de l'envoi des fichiers. Vous vous souvenez, quand on a fait l'installation de WordPress avec le logiciel FTP, on a énormément de fichiers qui sont présents dans le logiciel WordPress et il peut y avoir des accidents lors des transferts, ce qu'on appelle des fichiers corrompus. Dans ce cas, ce n'est pas grave du tout, c'est quelque chose que l'on verra plus tard, c'est quelque chose qui est courant, qui peut être réeffectué lors d'une mise à jour. On peut très bien écraser l'ensemble des fichiers sur le serveur par une nouvelle version de WordPress. Si vous en êtes au stade de l'installation, normalement, il n'y a aucun fichier précieux, donc vous pouvez très bien tout réinstaller. On verra plus tard qu'il faut prendre des précautions lorsque le site est déjà en ligne depuis un certain temps et que vous avez commencé à l'alimenter. Voilà, on va considérer qu'on n'a pas eu de problème d'installation et on va continuer la configuration de notre site.

Programme détaillé de la formation

Nos dernières formations WordPress