Maîtriser le Mastering Audio avec des Plugins Waves

Mastering Pop avec les PlugIns Waves
Vidéo non disponible ! Réessayez plus tard
Cette vidéo fait partie de la formation
Masteriser avec les plug-ins de chez Waves
Revoir le teaser Je m'abonne
5,0
Transcription

49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Description Programme Avis
5,0
49,00€ Je commande

À partir de
27€ /mois
Je m'abonne à Elephorm

Les objectifs de cette vidéo sont de :

- Apprendre l'utilisation des plugins Waves pour le mastering.

- Comprendre l'importance de la gestion des niveaux et de la distorsion harmonique.

- Découvrir des techniques pour améliorer la cohésion et la densité du mix.

- Maîtriser l'équilibre fréquentiel et l'ouverture stéréophonique.

- Utiliser un limiteur true peak correctement pour protéger le signal final.

Découvrez comment maîtriser le processus de mastering en utilisant uniquement les plugins de chez Waves, avec une analyse détaillée des étapes et des outils utilisés.

Dans cette leçon, nous allons explorer en profondeur le processus de mastering d'un morceau pop en utilisant exclusivement les plugins Waves. En commençant par le J37 Tape, nous allons analyser l'utilisation de différents outils pour atteindre une qualité sonore optimale.

Nous examinerons l'importance de la gestion du niveau d'entrée et la manière de maintenir une distorsion harmonique minimale tout en ajoutant une coloration subtile au mix. Ensuite, nous verrons comment utiliser les EQ dynamiques F6 pour gérer les fréquences mid et side de manière efficace.

Vous découvrirez également l'utilisation du Fairchild 670 pour la compression dynamique large bande, offrant une cohésion et une densité accrues au mixage.

Enfin, nous aborderons l'utilisation du RS56 en mode MS pour équilibrer le spectre basse et haute fréquence, ainsi que l'application du S1 Imager pour améliorer l'ouverture stéréophonique. Nous conclurons par l'importance du limiteur true peak L1 pour protéger le signal final.

Voir plus
Questions réponses
Quel plugin est utilisé pour colorer le signal de manière subtile ?
Le plugin J37 Tape est utilisé pour colorer le signal de manière subtile, en utilisant une bande 815 pour une distorsion harmonique minimale.
Pourquoi le compresseur Fairchild 670 a-t-il été choisi pour ce projet ?
Le Fairchild 670 a été choisi pour sa capacité à lier les éléments du mix sans mordre le signal, offrant une gestion dynamique large bande avec une coloration harmonique.
Quel est le rôle du S1 Imager dans ce projet de mastering ?
Le S1 Imager est utilisé pour améliorer l'ouverture stéréophonique du mix, rendant les voix de chœur plus aériennes et suspendues dans le spectre sonore.
On va maintenant déconstruire le master pop que j'ai fait uniquement avec les plug-ins de chez Waves, et j'ai commencé cette fois-ci non plus par le Kramer Tape, mais par tout simplement le J37, avec par contre une logique pareille en termes de niveau d'entrée, regardez, donc la logique étant d'aller taper 0 plus 1 vue, je n'ai pas choisi de générer une distorsion harmonique importante, puisque j'ai pris en tape, j'ai pris la 815 qui est entre guillemets la plus clean des trois, avec un niveau de bias au niveau nominal sans ajout de saturation, donc mon but était vraiment de colorer mais de manière assez, j'allais dire assez soft, d'accord, par contre, donc avec le J37, j'ai gardé le concept de double F6 avec un F6 pour tout ce qui concerne le mid, et un F6 pour tout ce qui concerne globalement le S, alors on voit qu'il y a des choses qui reviennent, d'accord, puisque vous voyez dans le bas médium, là au niveau du synthé voix, donc là on est sur la partie bas mid, là bien sûr sur la dureté qu'on avait légèrement sur la voix, idem ici mais plutôt sur les voix de chœur, les voix qui sont en arrière, et là principalement pour le traitement de la dureté, de l'autre dureté de la voix, de la voilie, donc là très pratique, j'ai utilisé ce qui était à ma disposition, c'est à dire le fait d'activer les bandes en M, et par contre ça comme pour l'autre titre, vous remarquez que globalement, j'ai tout simplement activé les bandes aussi en dynamique, pour dans la même logique commencer à rajouter du mouvement, alors on voit bien que peu importe que le titre soit hip hop ou pop comme là actuellement, je garde certaines choses en commun, notamment là le concept avec les doubles F6, M et S, et surtout avec le concept de mettre les bandes en dynamique, parce que peu importe le style pop, hip hop, rock, on a besoin de donner du mouvement même au mastering, et le fait d'activer les bandes en dynamique, d'avoir donc un dynamique EQ, me permet tout simplement de commencer à mettre ce mouvement, là j'ai la même chose au niveau du S, vous voyez pareil avec le même concept de bandes un peu plus larges, donc pour ça le F6 est quand même très pratique, derrière j'ai gardé le concept de gestion dynamique multiband, sauf que là elle a été un peu moins poussée parce qu'il y en avait un peu moins besoin, de par la structure fréquentielle du titre, donc là je me suis attaché comme très souvent à tenir le bas du spectre en mode amortisseur, avec une compression d'à peu près 2 db, avec un boost de 2 db en sortie de bande, pour me permettre d'avoir strictement ici le même niveau de pic sur la bande, tout en ayant une densité qui est plus grande puisque je compresse mon signal, pour le reste vous voyez que je n'ai pas activé globalement, de manière très large, je pourrais même le désactiver, derrière là pour le coup j'avais besoin d'arrondir, et donc là pour arrondir j'ai pris le Fairchild, donc là on est sur un varemu, donc on est sur quelque chose qui va déjà colorer aussi mon signal, parce qu'un compresseur varemu c'est un compresseur à lampe, donc avec des lampes qui vont générer pas mal d'harmoniques, donc là le choix était volontaire, c'est de dire j'ai besoin là pour la gestion dynamique large bande, de quelque chose qui ne va pas forcément mordre le signal, comme j'ai pu le faire avec le SSL sur l'autre titre, mais là justement de gluer, de lier un peu tous les éléments de mon mix, et donc du coup de choisir très logiquement de par cette réflexion, le Pugshide 670, qui remplissait en fait toutes les caractéristiques, au niveau de la couleur, au niveau du fait de gluer les éléments, vous voyez si je l'enlève, donc vous voyez on a quand même un gros changement, alors que globalement on n'a que 0.3, je peux même le mettre à 0 pour le remettre totalement à 0, vous voyez que dès que je l'active et sans compenser le gain de sortie, il y a quelque chose qui se passe, et pourtant je n'active et je ne désactive que le Fairchild, donc vous voyez là naturellement avec une compression, on va dire relativement light, sans compenser en termes de niveau de sortie, bon j'avais compensé de 0.3 tout à l'heure, mais bon autant dire que ce n'est pas énorme, et bien on voit bien là l'intérêt d'utiliser le 670, derrière j'ai pris le parti d'initialisation, derrière j'ai pris le parti de gérer tout ce qui est bas du spectre et haut du spectre, et bien tout simplement uniquement avec le RS56, pourquoi ? Parce que j'ai estimé que ma génération d'harmonique était suffisante, avec le J37 en entrée, avec le 670 ensuite dans la gestion de la dynamique large bande, donc je n'avais pas besoin de rajouter un EQ comme peut l'être l'EQ P1, qui allait encore me rajouter de l'harmonique et des fréquences, peut-être que ça allait justement être contre-productif pour ce master là, donc qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai utilisé le RS56 en mode MS, avec par contre le fait de booster au niveau du côté S, donc le très haut du spectre avec un high shelf, et de booster cette fois le bas du spectre mais au niveau du M avec cette fois un low shelf, et donc là on a pris un EQ transparent, et je me suis servi du MS et de ce que je pouvais faire techniquement pour agir sur le bas du spectre en M et sur le haut du spectre en S. Vous voyez que sur cette étape là, en plus de traiter haut du spectre et bas du spectre, j'en ai profité pour adapter mon niveau pour que le niveau ici de sortie soit globalement aux alentours des 0 plus 1 vue, donc j'ai augmenté mon niveau de sortie pour retrouver mon 0 plus 1 vue, pour adapter, d'accord ? Derrière, j'avais besoin de renforcer l'ouverture stéréophonique. J'ai utilisé, vous voyez, le S1 à 1.25, donc 100. J'ai utilisé, vous voyez, le S1 à 1.25, donc 100. On le sent beaucoup quand on l'active, alors beaucoup, on le sent quand on l'active et notamment qu'il y a les voix assez aériennes derrière, les voix de chœur. Attention, là, à 1.25, mon but était justement d'être très fin. Et donc, là, sur ces voix, on le sent bien quand on a ces voix là-haut. Vous voyez, elles sont comme légèrement plus suspendues. Elles sont déjà très aériennes. Mais quand on ouvre la stéréophonie, comme ça, on a l'impression que ces voix qui étaient aériennes le sont encore plus. Après, c'est vrai que quand elles n'y sont pas, on capte un peu moins, peut-être, l'effet. Surtout que là, l'effet, le réglage est quand même très fin et que donc, le but n'était vraiment pas que ça soit flagrant. Parce que si c'est flagrant en utilisant notamment un S1 Imager ou n'importe quel autre spreader, ça veut dire que globalement, vous déstructurez la phase de manière trop importante. Vous engendrez des rotations de phase qui vont être trop importantes. Et ça, on l'a dit, ce n'est pas forcément le top. Derrière, j'ai protégé mon signal en me mettant ici en true peak. Et vous allez voir ce que je vous disais tout à l'heure sur le concept true peak du L1. Regardez. Là, j'ai mis moins 1. J'ai baissé mon tréchaud pour remonter mon niveau. Il m'indique réellement moins 1 dBFS. Je lui dis, mets-toi en true peak. Donc, normalement, moins 1 dB en sample peak devait être aussi moins 1 dB en true peak. Et donc là, regardez si je regarde ici sur tout simplement le... Vous voyez ? Là, je suis à moins 1. Alors, j'ai la chance de ne pas rentrer trop fort. Et là, il me dit déjà, attention, tu es à moins 1, mais c'est très border. Vous voyez ? Là, tant qu'on gère bien, parce que là, je n'ai encore pas non plus un trop gros GR. Mais là, c'est rouge. Attention, ça veut dire que là, ici, ça a touché. Mais qu'on est très border. Vous allez me dire, oui, mais là, c'est le but. On est border, mais on est en true peak à moins 1. Oui. Par contre, là, on est sur un style relativement cool. Donc, voilà, même quand j'ai poussé un peu, il me dit, fais attention, c'est border. Par contre, si j'étais sur un style un peu plus, on va dire un peu plus, un peu plus notamment bas du spectre, comme le titre hip hop de tout à l'heure, vous ferez l'essai avec le L1 dans certains cas de figure. Alors, je ne peux pas vous dire pourquoi dans un certain cas de figure, ça marche et dans d'autres moins. Voilà, c'est après, ça reste l'imperfection aussi, à un moment donné, d'un certain mode sur un sur un plugin. Vous verrez que le L1, quand vous rentrez trop fort dedans, le niveau tropique, ce n'est pas vraiment le niveau tropique. Alors, bien sûr, il n'y a pas de DB de Delta. Donc, là, ce n'est pas très dérangeant puisqu'on avait bloqué à moins 1. Donc, au pire, on est à moins 0,9, moins 0,8 DB TP. Ce n'est pas très grave. Oui. Par contre, on a à un moment donné quelque chose qui peut être plus dérangeant. C'est si on est sur une livraison plus, on va dire, streaming, dans lequel, streaming download, pardon, c'est-à-dire dans lequel je vais pouvoir venir coller à moins 0,2, moins 0,1. Oui, mais là, à moins 0,2, moins 0,1, si jamais je suis à 0,1 ou à 0,2 près, ça peut faire la bascule du mauvais côté en termes de distorsion de mon signal. Donc, veillez bien, je ne suis pas en train de remettre en cause le L1, ça reste un très bon plug, mais je sais par expérience que des fois, quand on rentre trop fort dedans, même en tropique, il y a des choses qui sont un peu bizarres. Quoi qu'il en soit, ici, on n'a pas de soucis puisqu'on était sur un titre plutôt cool sans avoir besoin de pousser trop fort. Si j'enlève le plugin de niveau, enfin qui me remonte quand même, qui me fait une différence de niveau, je vais bypasser maintenant, je vais bypasser l'ensemble des plugs pour voir l'action du reste. C'est-à-dire les plugs qui, à la base, ne sont pas là pour le niveau. Voyez comme on a ouvert le titre. Là, on est à peu près sur les mêmes niveaux. Et par contre, on a quelque chose de complètement différent en termes de perception, notamment de l'ouverture du spectre et en termes de perception de la densité, j'allais dire. C'est-à-dire le fait d'avoir rajouté des harmoniques à densifier notre signal. On a quelque chose de beaucoup plus clean, de beaucoup plus droit. Là, on voit bien, à niveau un peu plus raccord entre le mix et le niveau de sortie de presque master, parce que j'ai enlevé, j'ai désactivé volontairement le limiter. On voit bien, pareil, qu'on a construit notre master avec les plugins Waves. On a construit notre master étape par étape avec une vision très claire de ce que doit faire tel plugin. Pourquoi je le prends ? Pourquoi je prends un 670 plutôt qu'un SSL Gcomp ? Pourquoi je prends le J37 ? Pourquoi dans l'additif, je ne prends que le RS56 plutôt que, comme dans l'autre titre, le RS56 plus l'EQP1A ? Il y a une réflexion qui s'opère pour bien marier les plugins qui vont générer des harmoniques, là, ce cas-là, le J37, le 670, avec des plugins qui vont être un peu plus clean, comme peut l'être le RS56 ou bien sûr le C4 qui va être relativement droit. On va marier ces plugins-là selon les situations pour faire en sorte que je construis mon master étape par étape avec une vision très claire de pourquoi j'utilise tel plug clean, coloré, etc. Après, vous mettez coloré, du grain, vous mettez les noms que vous voulez dessus. Et lorsqu'on fait ça, on voit bien qu'on peut faire un mastering de A à Z, que ce soit hip-hop ou que ce soit, dans ce cas-là, un mastering pop uniquement avec les plugins de chez Waves. Je vous fais réécouter encore une fois la différence sans le limiteur. Et après, bien sûr, je mettrai le limiteur, mais il y aura une plus grosse différence. Donc là, avec les traitements. Et bien sûr, quand on va rajouter le limiteur. Voilà comment vous allez pouvoir construire une réflexion et faire un mastering uniquement avec les plugins de chez Waves.

Programme détaillé de la formation

3 commentaires
5,0
3 votes
5
4
3
2
1
ludobtmk
Il y a 1 year
Commentaire
Très très fort Alexandre , l’une des meilleurs explication d’un process de mastering un the box
davidlomata
Il y a 2 years
Commentaire
Le niveau de cette formation est juste wow... Je like grave, merci beaucoup
caruso.david
Il y a 2 years
Commentaire
Très bonne formation ... Merci :)
Nos dernières formations Audio-MAO
  • Maîtriser Auto-Tune Pro 11
    Découvrir
    À la fin de cette formation, vous serez capable de corriger et d'améliorer les performances vocales avec précision en utilisant les modes automatique et graphique d’Auto-Tune.Vous maîtriserez les fonctionnalités avancées et le Harmony Player, vous saurez générer des harmonies, personnaliser des gammes, et appliquer des automations pour des effets vocaux dynamiques.Vous saurez produire des enregistrements de qualité professionnelle et explorer des techniques créatives pour enrichir vos productions musicales.
    2h12 26 leçons
  • Logic Pro 11 - Les nouveaux outils et instruments
    Découvrir
    À la fin de cette formation, vous serez capable :- d'utiliser et personnaliser les Session Players.- de maîtriser les nouveaux instruments Studio Piano et Studio Bass.- d'intégrer et exploiter les nouveaux Producer Packs dans vos productions.- d'appliquer des techniques avancées de traitement du son avec ChromaGlow.- d'utiliser des raccourcis clavier et des fonctionnalités avancées pour une production musicale fluide.
    2h23 34 leçons
  • Apprendre Logic Pro 11 en une heure
    Découvrir
    À la fin de cet atelier, vous serez capable de créer, enregistrer, éditer, mixer et exporter des projets musicaux en utilisant les fonctionnalités essentielles de Logic Pro 11. Vous maîtriserez l’interface du logiciel, la configuration audio, l’utilisation des boucles Apple et des Session Players, l’enregistrement, l'édition, ainsi que les techniques de mixage.Ces bases solides vous permettront d'évoluer rapidement vers une utilisation plus avancée du logiciel.
    1h31 36 leçons
  • Maîtriser Pro Tools pour le Dolby Atmos avec le Renderer Interne
    Découvrir
    Maîtrisez le mixage en Dolby Atmos avec Pro ToolsPlongez dans l'univers du son 3D et multicanal grâce à cette formation complète. Apprenez à créer, configurer et optimiser vos sessions Pro Tools pour le Dolby Atmos. De la configuration des groupes Atmos à l'exportation de mix en ADM BWF, cette formation vous offre toutes les clés pour réussir vos projets audio immersifs.
    2h24 20 leçons
  • Apprendre Ableton Live 12 en une heure
    Découvrir
    Au terme de cet atelier, Vous aurez les compétences nécessaires pour produire votre propre musique. Vous serez capable de - naviguer efficacement dans l'interface d'Ableton Live 12 - d'enregistrer et d'éditer des pistes audio et MIDI - de créer des arrangements musicaux de manière fluide dans la vue Session et la vue Arrangement. Préparez-vous à libérer votre créativité et à plonger dans le monde de la production musicale avec Ableton Live 12.
    1h10 31 leçons