article(s) dans votre panier VOIR

Gérer les questions pièges

  • Vidéo 8 sur 10
  • 3h00 de formation
  • 10 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Gérer les questions pièges
00:00 / 23:39
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
99,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation en ligne, l’expert vous montre comment gérer les questions pièges. L’objectif de ce cours vidéo est d’anticiper une conversation. Les questions pièges doivent avant tout constituer une opportunité. Dans ce cadre, la meilleure façon de gérer les pièges est de ne pas reprendre les termes ambigus. En effet, pour anticiper un dialogue, il est conseillé de ne pas trop s’étaler sur le sujet afin de limiter les idées de questions gênantes. En plus de cela, vous prenez, entre chaque question, un léger temps de réflexion pour vous inspirer. Par ailleurs, le langage corporel ainsi que les gestuelles adoptées traduisent également le sentiment d’inconfort. Ce sont des détails à prendre en compte en cours de discussion professionnelle. Ils traduisent votre incapacité à maîtriser les questions lourdes. La gestion des questions pièges commence essentiellement par une belle écoute. Vous pouvez ainsi détourner les propos de votre interlocuteur à votre avantage selon votre propre personnalité. Pour cela, vous avez différentes manières de procéder. Vous avez le choix entre autres de placer une anecdote, un exemple personnel ou de jouer sur l’effet boomerang. A partir de cela, vous êtes capable de distraire votre interlocuteur. Vous avez aussi la possibilité de renvoyer l’ultime question à votre interrogateur. Cela vous laisse le temps de réfléchir sur le sujet. Cette tournure vous permet de vous mettre à votre aise avant d’aborder les sujets pointus. Dans ce contexte, vous êtes autorisé à jouer de mots charnières. En faisant cela, vous devez montrer que vous menez la discussion selon vos attentes. Pour ce faire, il suffit de préparer préalablement les axes de réponses qui vous conviennent. En complément de cela, votre état d’esprit sur le fait permet de faire oublier le sujet initial. Il est donc important d’avoir une bonne intonation et une présence physique irréprochable. Par rapport au détournement de sujet, vous utilisez la moindre faille dans le fond ou la forme de la question piège afin de focaliser la discussion sur le point qui vous intéresse. Dans ce cas, vous changez de registre ou vous remettez en cause le fond de la question. Pour conclure, la défocalisation est un moyen pour détourner les questions pièges en vous appuyant sur des arguments caractéristiques.