article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Finale | Les outils spéciaux

  • Vidéo 43 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les outils spéciaux
00:00 / 07:59
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous allons voir maintenant les outils spéciaux. Ce l’icône que vous voyez ici, c’est l’outil qui a une petite clé. Lorsque vous cliquez dessus, ça vous active une palette. Dans cette palette, vous avez plein de petites choses et tout ça, c’est pour faire des actions uniquement ponctuelles. À l’inverse de l’option de réglages de la partition qui se trouve dans le menu déroulant partition qui réagit sur l’ensemble de la partition, cette fois c’est pour faire des actions ponctuelles, donc traiter des endroits assez difficiles sur les partitions. Nous allons les faire dans l’ordre. Le premier, c’est déplacer une note, donc, à condition d’être sur la bonne couche, vous cliquez sur des mesures, ça vous fait apparaitre des poignets sur note. Donc, vous pouvez cliquer sur les poignets à la souris ou avec vos flèches directionnelles, on peut déplacer une note. Vous pouvez également déplacer uniquement une tête de note, la mettre à gauche ou à droite. Donc, ça, c’est très souvent l’écriture. On peut changer une tête de note, par exemple, ici le musicien doit taper dans les mains, donc, vous cliquez sur celui-là, qui s’appelle comme vous le voyez outil tête de note, vous faites un double clic gauche dans le poignet de la note, ça vous ouvre donc un tableau, vous êtes dans la police maestro. Vous allez choisir une tête de note qui vous convient, ça peut être un triangle, un rond, un carré, nous allons essayer de choisir la croix et vous faites sélectionnées. Donc maintenant, vous voyez, on a une croix à la place d’une tête de note. Vous pouvez également déplacer des silences quand il le faut. C'est-à-dire qu’ici, je juge que mon dièse est un peu trop près de ma tête de note donc je clic dans la poigné et avec mes flèches directionnelles je peux reculer légèrement ou je peux remettre en place, le rapprocher légèrement. Si je le trouve trop gros puisque dans le contexte où je suis il est trop gros, je double clic dans la poignée, ça m’ouvre un petit tableau et là je vais lui dire que je veux changer mon altération à 80% et je peux aussi autorisé un déplacement vertical. Donc, vous voyez je l’ai changé ici, mais je ne l’aurai pas changé ailleurs. Ça ne touche que celui-là. Après, vous avez donc la longueur de hampe. On peut, pour des raisons x y, toujours pareil, je le fais avec mes flèches directionnelles allonger les hampes. En musique contemporaine, on s’en sert énormément. Ça, c’est pour inverser une ligature, ça, c’est pour inverser des hampes. Donc, je vous rappelle que lorsque vous êtes en outil entrée simple, pour inverser la hampe d’une note, c’est la lettre L lorsque la note est active. Mais on peut la faire aussi ici. Là, on va écrire des doubles hampes qui nous serviront énormément aussi quand deux instruments écrits sur la portée doivent jouer à l’unison. Là, de même, nous allons inverser des hampes. Alors, évidemment, on le change de côté. Là, on va masquer des hampes, par exemple dans cette mesure je veux masquer les hampes des noires. Donc, je vais cliquer dans la mesure, je vais sélectionner mes deux poignets, je vais faire un double clic gauche, ça m’ouvre ce tableau. Là vous avez la possibilité de choisir une hampe qui vous plait, évidemment, quand on veut masquée, il vaut mieux choisir une case vide, et on fait sélectionner. Vous voyez, ça m’a masqué les hampes. Celui-là, donc, ça sera pour régler l’angle des ligatures. Voyez, ça me fait apparaitre deux poignets. Avec la première poignée, je peux monter ou baisser une ligature, avec la deuxième poignée, je change l’angle de ma ligature. Celui-là, il me servira à rompre la ligature, vous voyez, par exemple, j’ai mis triolet de double et de double, et vous voyez que normalement entre un triolet de double et de double je dois avoir une ligature primaire et non pas la deuxième. Donc, il s’appelle outil ligature secondaire tronqué. Donc, je vais cliquer dans la mesure pour faire apparaitre les poignets, je vais cliquer à la hauteur des notes pour ouvrir le tableau par rapport à la quatrième et je vais lui dire que je veux rompre à la hauteur de la double croche. Je vais décocher le reste. OK. Vous voyez donc qu’il a bien rompu qu’a la hauteur de la double. Si vous vous êtes trompé, ce n’est pas un problème vous faites un contrôle Z et vous recommencez à la hauteur de la double. Voilà, maintenant c’est juste entre les deux doubles et le double. Celui-ci servira à allonger les ligatures. Ca peut être comme ça vous voyez, mais ça peut être aussi, lorsque vous écrivez des très mollo. Si vous voulez que les ligatures ne touchent pas les hampes, à ce moment-là, vous cliquez dans la mesure, vous faites un double gauche dans une poignée pour ouvrir le tableau, car cette fois on a trois ligatures, on a une ligature à la croche, une ligature à la double croche et une ligature à la triple croche. Si vous ne cochez pas dans le tableau, vous allez reculer une ligature, mais pas les autres. Donc maintenant, avec les flèches directionnelles, vous reculez légèrement la ligature de droite et après vous reculez légèrement la ligature de gauche. Mais vous pouvez très bien laisser les ligatures contre les hampes, ça se fait sans problème. Ici c’est l’inverse, on peut même changer un peu. Ici vous voyez, pour faire les accelerando rythmiques. Donc cette fois, je vais par des poignés donner un angle à mes ligatures. Et là j’arriverais un accelerando rythmique. Donc, celui-là ce sera pour régler les liaisons, donc, là nous sommes sur les liaisons de durée cette fois, et grâce aux poignets, vous voyez, je peux régler les liaisons de durée, je peux aussi reprendre les bords. Celui-là, ce sera pour régler le point, donc c’est pareil, quand vous avez cliqué sur la poignée, je peux espacer, monter légèrement, descendre légèrement le point. Celui-ci, ce sera pour régler l’épaisseur des ligatures, voyez, je peux épaissir légèrement et je peux rendre beaucoup plus fin les ligatures quand on fait des accelerando rythmiques. Et celui-là, évidemment, il servira à masquer ce qu’on appelle les cages à poules, c'est-à-dire remonter légèrement des ligatures. On ne s’en sert plus puisque maintenant il y a un pluging qui fait ça, mais étant donné qu’il existe, je vous le montre, il y a peut être des cas où il faudra le faire un par un donc, vous voyez, on ne voit plus les hampes qui séparent les ligatures. Voilà les outils spéciaux. Je vous rappelle quand même que tous ces outils spéciaux servent d’une manière ponctuelle et qu’il faut cliquer dans une mesure. Si vous devez agir sur un point, la taille ou son emplacement, sur un dièse, sur l’épaisseur des lignes ou autre, je vous rappelle à ce moment-là que vous faites mieux d’aller dans menu déroulante partition, dans l’option de réglage de la partition, vous trouverez les mêmes fonctions, par exemple ligature ici, notes pointées, mais cette fois, tous les réglages que vous ferez seront pour l’ensemble, l’intégralité de la partition.