article(s) dans votre panier VOIR

Les Menus, Les Outils, La Logique du Logiciel

  • Vidéo 3 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les Menus, Les Outils, La Logique du Logiciel
00:00 / 05:50
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Ce tutoriel vidéo est dédié aux Menus, Outils de Finale et fait parti de la formation Finale 2014 complète d'Elephorm. La partition faite, nous allons voir maintenant, la présentation du logiciel, quelques termes communs, tous les logiciels et la logique de celui-ci pour avancer très vite dans nos leçons. Le logiciel Finale se présente comme ça, en haut vous avez une palette avec écrit fichier, édition, utilitaires, affichage, partition, midi/audio, outils, plug-ins, fenêtre et aide. C’est une palette de menu déroulant ; la raison est simple, lorsque vous cliquerez avec votre souris sur un menu, le menu se déroule. Menu édition, menu utilitaires, affichage, menu déroulant partition, midi-audio vous voyez à l’intérieur vous avez des petites flèches qui vous indiquent des sous menus. Vous remarquerez que devant chaque fonctionnalité, on vous met ce qu’on appelle en informatique, des raccourcis clavier. Exemple pour passer du mode défilement au mode page, il vous suffit de faire Ctrl+E. ces petits raccourcis clavier, dès que vous auriez travaillé un petit peu avec Finale, vous en aurez vite pris le dessus. Ce que vous avez en dessous, ça s’appelle des outils, chaque petit arrêt est un outil. Chaque outil correspond à un travail. Lorsque vous placez votre souris sur l’outil, vous avez le nom de l’outil qui apparait. Donc c’est facile à savoir, l’outil sélection, outil portée, outil tonalité ils se reconnaissent, ils sont très ludiques, outil indication de mesure, outil clé etc etc jusqu’à l’outil métronome. Et la troisième petite palette, c’est votre contrôle de lecture. Le contrôle de lecture, ça marche comme un magnétophone, vous avez stop, retour en arrière, lecture, aller en avant, enregistrement, vous avez pour reprendre à des mesures précises au sein de votre partition, vous avez un petit compteur qui marche en heure, minute, seconde, milliseconde, parce que Finale de Makemusic gère aussi la vidéo et vous avez le tempo donc vous choisissez une valeur métronomique et votre tempo. Le petit hautparleur qui le termine n’est ni plus ni moins qu’une fenêtre de paramétrage qui vous permettra de régler certaines données dans le contrôle de lecture. Donc la logique de logiciel est très simple, vous n’avez qu’une phrase à retenir, c’est quelle est l’outil qui me permet de faire. Je vais vous donner plusieurs exemples : nous sommes dans une mesure à 4x4. Imaginons qu’à la troisième mesure vous vouliez passer à 6/8, vous vous posez la question quelle est l’outil qui me permet de faire un changement d’indication de mesure ? Dans la question vous avez la réponse, c’est l’outil indication de mesure. Donc n’essayez pas de le faire avec un autre outil, ça sera une perte de temps, cliquez directement sur l’outil indication de mesure. Pourquoi on clique sur un outil ? Ni plus ni moins que pour indiquer au logiciel quelle est votre intention de travail. Maintenant que le logiciel que nous allons travailler les indications de mesure, vous placez votre souris dans la mesure souhaitée et vous faites un clic droit sur votre souris. Ce clic droit vous ouvre ce que nous on appelle un menu contextuel, c’est-à-dire que ce que vous trouvez dedans est dans le contexte de l’outil sur lequel vous êtes. On le met sur l’outil indication de mesure, on ne trouvera que les indications de mesure. On vous propose des mesures simples, des mesures composées, quelques constructions et une fonction indication de mesure qui vous permettra de construire vous-même votre métrique. Donc nous allons cliquer sur 6/8, voilà vous êtes passé en 6/8. Sachant que nous sommes sur un conducteur, je vous demanderai de résonner d’une manière verticale c’est-à-dire que tout ce que l’on fait sur une portée touche verticalement l’ensemble du conducteur. Nous continuons pour cette logique, pour que ce soit surtout bien clair, nous somme en do majeur, e me fi évidemment, à la tonalité du piano. Vous voulez passer par exemple ici en Fa majeur donc faire un changement de tonalité, vous posez toujours cette même question, quel est l’outil qui me permet de changer la tonalité ? Vous avez la réponse, c’est l’outil tonalité. Donc avec la souris, 01 je clique sur l’outil en lui-même l’outil tonalité, 02 je place ma souris dans une mesure et 03 je fais un clic droit souris pour ouvrir ce qu’on appelle le menu contextuel. Là vous rencontrerez vos modes : majeur et mineur que vous connaissez et une fonction autre qui vous permettra bien sûr de faire des modes spéciaux. Donc nous allons cliquer sur Fa majeur et vous voyez, il a mis donc pour les instruments en ut un bémol et pour l’instrument transpositeur le saxophone alto, il a mis ce qu’on appelle une tonalité sortante c’est-à-dire ce petit béqua annule la tonalité précédente et émet la nouvelle tonalité. Nous finirons avec les doubles barres de mesure donc, quel est l’outil qui e permet de changer des barres de mesures ? C’est l’outil mesure. Donc vous allez de suite cliquer sur l’outil mesure, maintenant que votre logiciel sait ce que l’on va faire, vous mettez votre souris dans la mesure, vous faites un clic droit, dans le menu contextuel qui s’ouvre vous aurez écrit barre de mesure et en face vous avez simple, double, Finale solide, pointillée, invisible, marque personnalisée ; nous irons cliquer sur double. A partir de là, votre conducteur est fait, la logique du logiciel, vous la connaissez et on pourra donc écrire des notes. Petit détail, pour ceux qui veulent travailler avec une partition en ut, c’est-à-dire on annule momentanément la transposition des instruments transpositeurs, ce qui est plus facile pour la saisie. Autrement dit on va travailler en son réel, en son entendu. Pour se faire, vous allez dans le menu déroulant partition et vous cliquerez sur afficher la partition en ut, en ce moment-là, il n’y a plus d’instrument transpositeur, vous pouvez écrire en son réel mais n’oubliez pas, par contre, l’écriture terminé de repasser dans le menu déroulant partition et de décocher la fonction, bien évidemment pour retrouver la réalité c’est-à-dire la partition que donnerez au musicien pour et fois qu’il puisse jouer.