article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Finale | La tonalité

  • Vidéo 47 sur 63
  • 4h53 de formation
  • 63 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La tonalité
00:00 / 03:52
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
59,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce chapitre nous allons voir l’approfondissement des outils, nous allons commencer par l’outil tonalité, dont je vous ai déjà montré comment changer la tonalité, maintenant je vais vous montrer comment faire des tonalités non standard, c'est-à-dire mettre par exemple un dièse et un bémol à l’armure ou voir des dièses et des bémols dans des ordres différents. Beaucoup de compositeurs de musique moderne composent comme cela et si nous faisons du BARTÓK, nous pouvons effectivement mettre un dièse et un bémol à l’armure. Je vous rappelle que l’outil de tonalité est l’unique outil qui possède les deux petits bémols, lorsque vous cliquez dans votre mesure, vous faites un click droit pour obtenir un menu contextuel où vous avez vos modes et en bas vous avez écrit autres. Si vous cliquez sur autres, cela vous ouvre un petit tableau, dans ce tableau vous avez le mode majeur, le mode mineur et le mode non standard, sans tonalité évidement si vous voulez annuler les tonalités, je vais donc cliquer sur le mode non standard, dans ce tableau qui vient de s’ouvrir, nous allons faire une hypothèse, je vais mettre un dièse et un bémol à l’armure, donc étant donné que je mélange les dièses et les bémols, je vais cliquer sur non standard et sur le petit carré qui s’appelle ordre. Ce tableau est très simple, il vous sera demandé la première altération comment va-t-elle s’appeler et où sera sa place, jusqu’à concurrence de sept altérations en faisant suivant. Puis il vous sera demandé le placement par rapport à DO, qui prendra la valeur 0 (car il ne compte pas), si vous voulez un FA# vous aurez DO, RE, MI, FA, le Fa# est bien situé une tierce au-dessus de DO et le SI donc sera DO, SI, ce sera un au-dessus de DO. Ensuite les degrés d’altération sont les noms donnés au # et au bémol, toutes les altérations dièse s’appellent 1 et toutes les altérations bémols s’appellent -1. Donc faisons une hypothèse, nous allons mettre un FA# et un Sib à l’armure, donc pour mettre un FA#, il est bien situé 3 au-dessus de DO (DO RE MI FA), donc je vais laisser 3, et c’est un dièse, il s’appelle donc 1. Je vais à la deuxième altération en appuyant sur le bouton suivant. Ma deuxième altération, j’ai dit que c’était une Sib alors DO SI, il est situé à un en dessous, donc je mettrais -1 pour le placement et le degré d’altération, alors étant donné que c’est un bémol, tous les bémols sont à -1. Mais attention vue que nous avons 7 altérations en tout, même si je n’en veux que deux, il faut penser à aller sur suivant pour les supprimer, donc vous voyez, vous faites suivant plusieurs fois et vous les supprimer sinon vous aurez surement 7 altérations et valider. Vous voyez qu’ils m’en bien mit mon dièse et mon bémol. Et la sur la partition vous avez bien un dièse et un bémol. Dans ce même tableau vous pourrez également changer par la carte, je reviens dans le monde non standard, vous pourrez également revenir dans le mode modal, programmés les demi-tons et les tons pour arriver à entendre et à faire sonner donc votre armure. Si vous avez des dièses à des ordres différents en armure, c’est exactement pareil partez toujours de dos 0, tout ce qui est en dessus est toujours positif, et tout ce qui est aussi au-dessous est moins quelque chose et les dièses s’appellent un et les bémols s’appelle (-).