article(s) dans votre panier VOIR

Dessiner un paysage de montagne

  • Vidéo 19 sur 41
  • 5h30 de formation
  • 41 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Paysage de montagne
00:00 / 14:03
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Vous apprenez via ce cours de dessin, à composer votre paysage de montagnes avec des parties qui sont plus hautes que la ligne d’horizon et d’autres parties qui sont plus basses, vous revoyez les notions de proportion avec un premier et un deuxième plan et vous tentez de maîtriser l’application des ombres portées et propres sur les éléments du décor.
En effet, le dessin d’une scène complète est une application de plusieurs notions. Dans ce tutoriel, il s’agit d’une pleine avec des routes dont certaines montent sur la colline. Pour montrer qu’une route monte, il faut que son point de fuite soit au dessus de l’horizon. Vous pouvez aussi faire tourner cette route pour qu’elle rejoigne la route principale. Des montagnes et des collines peuvent venir compléter la scène. Il faut veiller toutefois à respecter la notion du premier et du second plan (qui se trouve derrière). En effet, si vous dessinez des falaises devant la route, celles-ci doivent cacher la route à l’endroit où elles passent. L’auteur poursuit son dessin par des sapins, une forêt et des arbres sur le premier plan. Il hachure par ailleurs les parties qui sont dans l’ombre, notamment les creux des collines et les ombres portées des montagnes sur la route. Il ne faut pas négliger la taille des sapins ; ceux qui sont en premier plan doivent être plus grands que ceux qui sont derrière. Par la suite, l’auteur dessine une troisième route qui descend et dont le point de fuite se situe sous l’horizon. Son début tournant suggère qu’elle descend encore plus derrière la pleine. Un petit muret de pierre avec quelques arches permet de matérialiser le dessin et de lui donner de la profondeur. Il ne faut pas oublier que les verticales dans un dessin restent verticales. Dans une seconde étape, vous pouvez ajouter des ombres à l’intérieur des arcades avant de passer au dessin de la cascade. Des traits verticaux dans une cascade indiquent que l’eau descend et des éclaboussures en bas rajoutent du réalisme au dessin. L’illusion de la blancheur de l’eau dans une cascade est donnée par contraste. Un grand pin bien foncé en premier plan permet d’accentuer le contraste pour marquer plus la blancheur de l’eau. N’oubliez pas d’ombrer au fur et à mesure pour donner du relief.