capture vidéo screencast
4 avril 2021

Screencast : souriez, vous êtes filmés !

Partager l'article

Le screencast se démocratise d’autant plus pendant ce contexte ! De plus en plus de personnes partagent leurs expériences et leurs connaissances sur la toile. Un levier intéressant pour fédérer une communauté autour de vos passions, reste à trouver le bon logiciel.

Faire un live en direct, le monter ensuite pour le diffuser au plus grand nombre sur une chaîne YouTube pour fédérer une communauté en partageant des informations, des connaissances ou tout simplement pour se faire plaisir, c’est ce que permet le screencast. Popularisé avec le phénomène e-sport et plus largement les jeux vidéo, cette pratique prend une ampleur considérable d’autant plus actuellement. Une thématique, une bonne webcam voir un micro et un logiciel dédié et hop, c’est parti pour se lancer dans l’aventure. De nombreux logiciels permettent cette pratique, tous ne se valent pas. Petit tour d’horizon des outils les plus populaires.

Windows 10 Game DVR, le plus simple

Windows 10 intègre en natif un petit logiciel de screencast, accessible directement par le raccourci clavier Windows + G. Ce raccourci active la barre Game DVR permettant de réaliser différentes actions dont celle de capturer une vidéo. Très simple à utiliser, il suffit d’utiliser le raccourci Windows + Alt + R pour débuter l’enregistrement. Attention, il ne capture que la fenêtre en cours d’exécution. Basique.

OBS Studio, open source et survitaminé

Particulièrement puissant, ce logiciel libre dispose d’un important panel de fonctionnalités tout en ayant une ergonomie bien pensée. S’adressant à la fois aux débutants comme aux utilisateurs plus expérimentés, il vise principalement ceux qui souhaitent diffuser des vidéos sur YouTube et Twitch. Néanmoins, il intègre des outils de capture d’écran y compris lorsque vous disposer de plusieurs écrans afin de spécifier quel moniteur il doit capturer via l’option Display capture. Comptant plusieurs modes, la fonction Game capture filmera les jeux en plein écran. Très complet, il s’avère adapté pour ceux qui souhaitent réaliser une diffusion en direct, mais aussi pour enregistrer les screencast afin de les monter ensuite dans un logiciel dédié.

https://obsproject.com/fr/download

Camtasia, la Rolls des payants ?

Connu autrefois sous le nom de Camtasia Studio, ce logiciel open source devenu propriétaire est l’un des logiciels de screencast les plus aboutis du marché. Disponible à un tarif unique de 244,53 € auquel s’ajoute des frais de mise à jour annuelle de 48,91 €, cet outil permet de filmer votre écran, de modifier son résultat et de le retravailler pour une présentation soignée. Il offre des fonctionnalités de partage, permet de zoomer sur des points précis de l’écran… Un must disponible également sous MacOS.

https://www.techsmith.fr/camtasia.html

SnagIt, accessible et puissant

C’est la version light de Camtasia. Développé par le même éditeur, il propose des fonctionnalités intéressantes bien que réduites destinées aux screencaster occasionnels qui ne demandent pas des capacités de capture et de montage trop exigeantes. Il est disponible au prix de 48,90 €.

https://www.techsmith.fr/capture-ecran.html

VLC, la polyvalence à l’état pur !

Dernier logiciel de notre sélection, le lecteur multimédia gratuit VLC est une véritable mine d’or et offre des possibilités cachées. Sa capacité à lire sans faute la plupart des formats vidéo et audio existants en font un outil de choix, disponible sous Windows, GNU/Linux et MacOS. Méconnu, il permet d’encoder un flux direct de votre bureau et de le diffuser. Pour cela, il suffit de se rendre dans le menu Média puis de cliquer sur Ouvrir un périphérique de capture, de sélectionner le mode de capture, en l’occurrence Bureau puis de régler le débit d’image, en général situé entre 25 et 30 images par seconde. Après, il faudra spécifier le format d’encodage et le dossier de sortie. Basique, mais efficace.

https://www.videolan.org/

Bien d’autres logiciels existent sur le marché. Ce panorama est loin d’être exhaustif, mais permet à ceux qui veulent se lancer dans le screencast, les outils adaptés à un large usage pour tous les publics du béotien aux plus avertis !

 

Partager l'article