Visioconférence
4 octobre 2021

Quels outils pour réaliser sa visioconférence

Partager l'article

Le contexte sanitaire a relancé la course aux logiciels de visioconférence boostée par la démocratisation du télétravail. La startup californienne Zoom s’est envolée, enregistrant une croissance folle l’an dernier et se positionnant comme une alternative aux côtés d’acteurs historiques tels que Microsoft, Cisco ou encore Google. Tour d’horizon des meilleures solutions gratuites et payantes du marché.

Le contexte sanitaire aura eu le mérite de répandre l’usage de la visioconférence, propulsé par une certaine démocratisation du télétravail par la force des choses. À défaut de rencontrer les personnes « IRL », le contact se réalise de plus en plus par visio. Un usage qui tend à rester encore aujourd’hui, les réunions physiques alternant avec celle face caméra. Et si la mobilité et la distance avaient déjà ancré cette habitude pour une partie des personnes, freelance ou collaborateurs souvent en déplacement, la covid-19 a relancé la course aux logiciels spécialisés avec de nouveaux entrants qui ont vu leur croissance se démultiplier à l’image de la startup Zoom. Et si les solutions évoluaient doucement, la concurrence a ravivé cette course, chacun essayant de grignoter des parts de marché. Or, il est fini le temps des déploiements à la va-vite de solutions de visioconférence, vague sur laquelle a pu surfer Zoom. Désormais, la professionnalisation est de mise. Sélection.

Zoom, efficace, mais des problèmes de sécurisation des données

Solution phare qui a connu une croissance sans précédent en 2020, Zoom est aujourd’hui au cœur de la tourmente après avoir menti sur la sécurisation et la confidentialité des données. Face à un recours collectif aux États-Unis, le service de visioconférence a été pris la main dans le sac. Zoom prétendait que les conversations étaient chiffrées de bout en bout, or, il n’en était rien et partageait même les données avec d’autres tiers dont Facebook et Google. Face à cet état de fait, Zoom a accepté de verser 85 M$ pour solder ce recours collectif.

En dehors de ce contexte, Zoom offre une bonne qualité vidéo et sonore, une interface agréable et une grande simplicité d’utilisation. Son point fort réside dans son interfaçage avec d’autres applications, proposant même une API aux développeurs pour l’intégrer à d’autres logiciels. So forfait gratuit permet de tester l’application pendant 40 minutes avec des réunions allant de 3 à 100 personnes. Zoom dispose de trois formules débutant à 13,99 €/mois comptant des fonctionnalités Premium telles que l’enregistrement des réunions directement sur un espace de stockage voir d’inclure des emails personnalisés dans vos invitations.

Skype, l’offre « free » de Microsoft

Très utilisé par les particuliers du fait de son intégration native dans Windows, Skype est moins connu dans le milieu professionnel. Et pourtant la solution de Microsoft, multi-plateformes peut s’utiliser directement dans le navigateur et accueillir jusqu’à 50 participants avec la possibilité d’inclure un sous-titrage en direct, pratique pour les personnes malentendantes ou lors de conf-call avec des personnes ne maîtrisant pas toujours très bien la langue. Disposant d’une offre gratuite, ses options « For business » commencent à 1,7 €/mois et par utilisateur.

Google Hangouts, l’offre tout-en-un de Google

Entre Google Chat, Google Hangouts Meet ou encore Google Hangouts, le géant de Mountain View dispose d’une offre hétéroclite qui n’est pas toujours simple à appréhender. Multipliant les points d’entrée, l’offre, rassemblée sous la marque Hangouts, a tendance à perdre les utilisateurs :

  • Google Hangouts Chat : c’est l’outil de messagerie intégrée à la suite bureautique de Google, Google Workspace (ex-G Suite) misant sur le travail collaboratif ;
  • Google Hangouts Meet : la plateforme se présente comme une plateforme de visioconférence particulièrement performante et intuitive permettant d’envoyer des invitations personnalisées ;
  • Google Hangouts : version gratuite des deux solutions présentées ci-dessus, elle représente le point d’entrée vers ces deux solutions.

Google Hangouts permet d’échanger des messages par groupe jusqu’à 150 personnes tandis que Google Hangouts Meet offre la possibilité de créer des visioconférences avec dix participants maximum.

Microsoft Teams, la plateforme collaborative de Microsoft

Plus qu’un logiciel de visioconférence, Microsoft Teams se présente sous la forme d’une plateforme collaborative permettant d’échanger via un système de messagerie avec ses utilisateurs, de stocker et de partager des données avec les équipes ou encore de collaborer en temps réel sur des documents Office 365. La partie visioconférence s’avère relativement soignée supportant les appels vocaux et vidéo jusqu’à 1080p. Il est également possible de partager son écran avec les autres membres lors d’une réunion en ligne. Teams propose une version gratuite et une payante débutant à 4,20 € HT/mois incluant l’abonnement à Office 365 Business Basic (intégrant Exchange, OneDrive, SharePoint et Teams), la version light de sa suite bureautique en ligne.

Cisco Webex, le système de visioconférence pour les pros

Solution résolument professionnelle conçue par le leader mondial des systèmes de visioconférence, Cisco Webex promet de répondre à « tous les besoins en matière de collaboration pour offrir une expérience simple aux utilisateurs IT et finaux ». Le système se veut assez lourd, mais efficace rassemblant tous les outils nécessaires à une bonne expérience en termes de visioconférence : partage d’écran, floutage de l’arrière-plan ou remplacement, chiffrement complet de bout en bout garantissant la confidentialité des échanges, échange de documents, messagerie intégrée, API permettant de l’intégrer à d’autres applications tierces… Un must have qui consomme cependant beaucoup de ressources système et nécessite un ordinateur assez véloce pour fonctionner correctement…

Disposant d’une offre gratuite limitée à 50 minutes de réunion et 100 participants maximum, ses plans premium commencent à partir de 12,85 € HT/mois.

GoToMeeting, pour les entreprises

Éditée par LogMeIn, GoToMeeting est une plateforme de visioconférence professionnelle dont son point fort réside dans son ergonomie et sa simplicité d’utilisation notamment sur mobile. Trois formules sont proposées :

  • Professional : cette formule permet d’organiser des meetings jusqu’à 150 participants et est à 12,5 €/mois ;
  • Business : à 17 €/mois, elle offre la possibilité d’aller jusqu’à 250 participants tout en apportant de nouvelles fonctionnalités telles que le contrôle à distance d’un ordinateur ou encore l’ajout de prise de notes ;
  • Enterprises : pour les grands comptes, elle permet d’avoir jusqu’à 3000 participants.

StarLeaf, la visioconférence vue par le Royaume-Uni

Fondée en 2008, StarLeaf est une solution atypique, l’éditeur britannique ayant fait le choix de bâtir une infrastructure cloud en propre autour de son système permettant aux clients, de sélectionner le pays dans lequel il souhaite héberger ses données (uniquement pour les offres payantes). La société propose trois formules – Basic, Business et Enterprise – et mise sur la sécurité ainsi que la confidentialité : sa solution est certifiée ISO/IEC 27001 et aux normes de la CNIL. Or offre gratuite limitée à 20 participants, la gamme payante débute à partir de 9,99 €/mois.

BlueJeans, l’alternative à Zoom

Créée en 2019, la société californienne BlueJeans a su se tailler une petite place dans l’univers très concurrentiel des solutions de visioconférence. L’entreprise propose un système au top tant au niveau de la précision du son intégrant la technologie Dolby Voice que de la vidéo ainsi que des passerelles vers d’autres d’applications grâce à une API. La sécurité n’est pas en reste : pare-feu/NAT, à la vérification SOC 2 et SOC 3, cryptage, options de déploiement de VPN IP... Ne disposant pas de version gratuite, la solution est proposée à partir de 12,49 $/mois (hors abonnement annuel).

 

Nos dernières formations Bureautique

Partager l'article