CAO, alternatives autocad
7 avril 2021

Quelles alternatives à AutoCAD ?

Partager l'article

L’appellation CAO a quasiment été faite pour lui. Né en 1982, il est l’ancêtre de la conception assistée par ordinateur. Pour la première fois, la table de dessin technique se numérisait à travers Autocad. Véritable référence en la matière, concurrencée, mais jamais égalée, nous avons sélectionné quelques alternatives pouvant rivaliser avec ce ténor de la CAO.

Lancé en décembre 1982 par Autodesk, AutoCAD est sans conteste le roi de la CAO. Développé à l’origine pour les ingénieurs en mécanique, ce logiciel de dessin technique met à disposition, pour la première fois, la table de dessin sur l’ordinateur. Particulièrement flexible, il permet de créer des modèles en deux dimensions, des plans au sol pour les architectes aux plans d’usine que des schémas électroniques, des pièces mécaniques, etc. Polyvalent, il performe dans le dessin de détails. Beaucoup se sont frottés à lui sans jamais l’égaler. Néanmoins, les alternatives existent, tour d’horizon de celles qui tendent à rivaliser avec ce géant.

SketchUP
SketchUp permet de réaliser simplement des projets parfois complexes. (crédits : ©Google SketchUp)

SketchUp, pour les amateurs avertis

Anciennement connu sous le nom de Google SketchUp, ce logiciel, à l’ergonomie exemplaire, se veut particulièrement facile à appréhender. Elle s’avère un excellent choix pour ceux qui veulent débuter dans la CAO comme pour les experts. Orienté architecture, cet outil se prête très bien pour le design d’intérieur. Il dispose d’un catalogue, 3D Warehouse comptant des milliers de modèles gratuits comme payants, réalisés par des particuliers comme par des fabricants de meubles. Sa large palette de plugins et de moteur de rendu tel que vRay intégré d’office font de lui l’un des logiciels de CAO les plus intéressants. Il est disponible sur Windows et macOS en version gratuite bridée et en plusieurs versions payantes allant d’environ 120 $ à 300 $ /an.

https://www.sketchup.com/

Drafsight
DrafSight propose une alternative viable à AutoCAD. ((crédits : ©Dassault Systèmes)

DraftSight, un clone d’AutoCAD ?

Se présentant lui-même comme une alternative à Autocad, DrafSight représente certainement l’alternative la plus proche du ténor. Pour preuve ! Développé par Dassault Systèmes à qui l’on doit notamment SolidWorks, le logiciel partage quasiment le même système de couches pour le dessin que celui d’Autodesk ce qui permet de contrôler précisément les versions et les révisions des projets. Il permet de travailler les blocs dynamiques d’Autocad nativement, de comparer les dessins, d’ajouter des symboles matériels, d’incorporer des PDF au projet, etc. Fonctionnant sous macOS et Windows, DrafSight est disponible à partir de 99 € /an (500 €/an environ pour la version premium).

https://www.draftsight.com/

NanoCAD
Petit mais costaud, NanoCAD s'adresse d'abord à ceux qui débutent dans la CAO. (crédits : ©Nanosoft)

NanoCAD, le logiciel de dessin multifonctions

Développé par Nanosoft, NanoCAD est une sorte de couteau suisse de la CAO. Entièrement gratuit, il prend en charge les fichiers DWG nativement et propose des fonctions d’édition de tableaux atypiques à l’image d’Excel afin d’enrichir les projets notamment au niveau documentaire. Un plus ! Polyvalent, il possède un lot d’API ouvertes facilitant l’automatisation des tâches. Disponible uniquement sous Windows, il compte plusieurs versions payantes, Plus (pour le dessin 2D), Pro, Mechanica et Construction, comprenant des outils de modélisation paramétriques en 3D et d’une bibliothèque de pièces. Son offre tarifaire débute à 180 $.

https://nanocad.com/

IntelliCAD
IntelliCAD se situe à la croisée des chemins entre logiciel de CAO et outil de BIM. (crédits : ©Intellicad)

CMS IntelliCAD, de la CAO au BIM

Conçu spécifiquement pour offrir une alternative viable à AutoCAD, CMS IntelliCAD propose une expérience mêlant à la fois dessin 2D et modélisation 3D. À la croisée des chemins entre le dessin technique et les logiciels pour le BIM dont il prend en charge les fichiers en plus de sa compatibilité avec LISP, ce logiciel prend en charge nativement le format DWG et accepte les signatures numériques. Son interface intuitive utilisant un menu de type ruban, sa capacité de rendu photoréaliste et son offre tarifaire sous forme de licence perpétuelle en font un sérieux challenger face au logiciel d’Autodesk. IntelliCAD fonctionne uniquement sous Windows et est disponible à partir de 200 $ environ.

https://www.intellicad.org/

FreeCad
Logiciel open source, FreeCAD sera plus adapté pour les ingénieurs en mécaniques et électroniques. (crédits : ©FreeCAD)

FreeCAD, pour les ingénieurs en mécanique

Bien que ne prenant pas en charge nativement les fichiers DWG, FreeCAD s’avère plus un outil d’ingénierie mécanique que d’un outil polyvalent de dessin technique. Les fichiers DWG peuvent être importés via l’extension gratuite ODA Converter tandis que le logiciel offre la prise en charge BIM par défaut. Connu pour ses fonctionnalités de modélisation 3D paramétrique, son interface est clairement pensée pour le dessin de pièces techniques et de composants. Il dispose d’une large offre de plugins. Autre avantage, FreeCAD est disponible sous GNU/Linux, macOS et Windows !

https://www.freecadweb.org/

 

Nos dernières formations AutoCAD

Partager l'article