Photoshop et Lightroom - compositing
14 avril 2022

Adobe Photoshop ou Lightroom, lequel choisir pour retoucher des photos ?

Partager l'article

Deux logiciels phares, l’un bénéficiant d’une certaine ancienneté, l’autre du privilège de la jeunesse. Photoshop se focalise sur la retouche photographique (mais pas que !) tandis que Lightroom sur le traitement de l’image, une nuance subtile qui fait toute la différence.

Longtemps utilisé pour des tâches de création graphique multiple, que ce soit pour la conception d’œuvre numérique en 2D, de textures ainsi que de retouches d’images, Photoshop est resté sur le devant de la scène pendant de nombreuses années avant que son éditeur – Adobe – décide de sortir une version épurée s’adressant principalement aux photographes : Lightroom. Pour un amateur, difficile de se faire la part des choses et de choisir quand il faut utiliser l’un ou l’autre tellement ils possèdent des fonctionnalités similaires et puissantes quant à la retouche photographique. En résumé, on peut les distinguer de cette manière :

  • Photoshop permet de retoucher des photos au pixel près tout en apportant d’autres fonctionnalités comme le photomontage avancé ;

  • Lightroom s’appuie principalement sur sa grande capacité de traitement d’images et d’archivage.

Tous deux possèdent cependant le même moteur de traitement des photos au format brut RAW et sont capables d’éditer et de retoucher des photos. Alors lequel s’avère le plus adapté en fonction des projets ?

Quand utiliser Lightroom ?

Développé depuis 2002 sous le nom de projet « Shadowland », Lightroom pointera le bout de son nez en 2007. L’ambition affichée d’Adobe : concurrencé Aperture, le logiciel d’Apple dédié aux photographes. Un pari réussi, Lightroom ayant progressivement grignoté les parts des logiciels de retouches photographiques concurrents. Conçu pour remplacer Photoshop dans 80 % des tâches, il est surtout utilisé pour ses trois fonctions principales qui permettent un flux de travail fluide et organisé :

  • L’archivage : c’est le gros point fort de Lightroom vis-à-vis de ses concurrents. Il permet de trier et de classer les photos éparpiller sur plusieurs supports au même endroit grâce à son catalogue, d’effectuer des recherches complexes, d’annoter des images, d’attribuer des mots-clés, de créer des collections thématiques…

  • Le traitement de l’image : c’est LA principale fonctionnalité de Lightroom, son essence même. Le logiciel offre la possibilité de traiter et d’éditer les photos par lot avec un ensemble d’outils et de presets performant, et ce, de manière non destructive. Son fonctionnement fait qu’il conserve toujours l’original si bien qu’il est toujours possible de revenir à la version de base contrairement à Photoshop ou il faudra user des calques pour éviter que l’image originale soit altérée.

  • La retouche photographique : Lightroom s’enrichit continuellement de fonctionnalités focalisées sur la retouche d’image : filtres, recadrage, suppression des yeux rouges, pinceau de retouche localisé, correction de l’arrière-plan en gommant les détails gênant grâce à l’intelligence artificielle… Des outils puissants, relativement peu nombreux, mais bien pensés. Pour aller plus loin dans le compositing et effectuer des retouches avancées, Photoshop sera bien meilleur.

Et c’est bien là la limitation de Lightroom ! L’application offre des outils de choix pour combler 80 % des besoins des photographes notamment au niveau du classement et de la retouche par lot, s’avère plus simple pour effectuer des tâches de colorimétrie tandis que Photoshop déploiera toute sa puissance au niveau de la retouche et de la composition avancées des images.

Dans quel cas choisir Photoshop ?

Sorti en 1987, Photoshop est le logiciel numéro un d’Adobe ! Et ce n’est pas pour rien ! Développé historiquement pour retoucher les images, les modifier en profondeur… il s’est imposé comme l’application de retouche d’image la plus utilisée au monde, et ce, jusqu’à aujourd’hui. La polyvalence de ce logiciel permet de :

  • Retoucher les images ;

  • De travailler la colorimétrie ;

  • De créer des dessins numériques ;

  • D’effectuer du compositing…

La seule limite de Photoshop est votre créativité. Si Lightroom ne suffit pas dans votre projet photographique, Photoshop le sera certainement avec son système de calques qui lui offre la possibilité de travailler de façon non destructive et ses multiples outils. Détourage, agencement d’images diverses, effets… rien ne lui résiste. Les deux logiciels disposent d’importantes passerelles qui offrent à l’utilisateur de passer de l’un à l’autre fluidement, en parfaite complémentarité. Des logiciels que vous pouvez apprendre à maîtriser via nos formations Photoshop ou nos tutoriaux Lightroom réalisés par des professionnels reconnus et passionnés.

 

Nos dernières formations Photoshop

Partager l'article