article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Artlantis | L'effet « volumétrie »

  • Vidéo 10 sur 57
  • 4h51 de formation
  • 57 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
L'effet « volumétrie »
00:00 / 02:58
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
69,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Egalement dans la gestion de la lumière de type Héliodon, une nouveauté de cette version 5 est la gestion de la lumière dite volumétrique, appelée ici rayon solaire. La condition d’utilisation est la suivante, il est nécessaire tout d’abord, je suis ici dans un point de vue avec une image HDRI simplement, donc là le soleil n’est bien sûr qu’une image dans cette scène et pas du tout la source lumineuse, vous voyez d’ailleurs le soleil est actuellement dans mon dos, sur l’ombre visible ici sur la cheminé. La première condition est ce serait de placer la source lumineuse dans l’axe de la caméra. D’ailleurs je peux m’aider de la vue d’air qui est assez pratique, puisque lorsque je suis en mode Héliodon, je peux sur mon modèle, voir ici la course solaire et en particulier l’orientation du rayon solaire qui est actuellement, très légèrement de biais arrière par rapport à mon point de vue caméra et qui observe la scène dans ce sens-là. Si je fais varier ici l’heure de la journée, donc j’ai la course solaire qui bascule de l’autre côté. A partir du moment où l’axe du soleil est légèrement en avant de mon point de vue, en face ou à partir du moment où il est à plus de 80 à 90 ° en fait, et bien je peux activer ici le rayon solaire, qui me donne une volumétrie, alors on va baisser encore un peu l’horaire pour aller vraiment sur quelque chose de très axiale et très rasant. Là j’ai assez brutalement un rayon solaire et si je déplace mon point de vue pour être un peu plus encore dans l’axe du soleil, j’ai donc un rayon qui vient exploser autour de mes objets et se diffuser le long ici du bâtiment, donc je peux en régler ici l’intensité. C’est un effet de post-production et non un rayon volumétrique physique, il est d’ailleurs récupérable directement en post-production donc on peut l’activer sans servir avec parcimonie, seulement en post-production lorsqu’on abordera bien sûr le sujet. Ici également, dans cette scène d’intérieure où j’ai une lumière solaire entrante et rasante, notre fonction donc rayon solaire apporte aussi, on va voir un peu de bruit dans la scène qui est assez intéressant en rendu, donc à utiliser à sa guise.