article(s) dans votre panier VOIR

Tuto After Effects | Physics time factor, effet Bullet Time

  • Vidéo 37 sur 46
  • 6h00 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Physics time factor, effet Bullet Time
00:00 / 07:12
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
55,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation After Effects CC sur le plugin Trapcode particular, le PHYSIC TIME FACTOR va nous permettre de jouer avec tous les paramètres lier à la vitesse de notre système de particule, dans la pratique, c’est ce qui va nous permettre de réaliser tous les effets de ralenti, d’accélération, de gèle sous des particules. On voit souvent des vidéos avec des choses qui explosent par exemple et un moment tout passe au ralenti, l’explosion se fait très longtemps, et âpres la vitesse revient très normal et l’explosion ré accélère. Donc c’est typiquement le genre de chose qu’on va pouvoir faire avec PHYSIC TIME FACTOR. Donc vous allez prendre cette composition qui s’appelle 0505 PHYSIC TIME FACTOR. Sur cette compo, c’est simplement le système de particule qu’on a faite ensemble, le feu d’artifice, sur laquelle, j’ai ajouté un mouvement de caméra ici, entre la seconde une et la seconde deux, et on a simplement une caméra qui tourne. On va utiliser le PHYSIC TIME FACTOR pour bloquer les particules au moment ou la caméra tourne. La par exemple si je fais une prévisualisation, vous allez voir que les particules donc explosent, la caméra tourne, mais les particules continuent à se déplacer, continuent à descendre lorsque la caméra tourne. Ce que j’aimerais faire ici, c’est avoir le feu d’artifice qui explose, la caméra va commencer à tourner, les particules se figent pendant le mouvement de la caméra, et ensuite les particules recommencent à tomber. Donc, on va bien se placer a la seconde une, le début de mouvement de la caméra, on va venir sur mon système PARTICULAR, et on va venir ici dans PHYSIC TIME FACTOR que vous allez trouver dans PHYSICS, lorsqu’il est à 1, les particules se déplacent à vitesse normale. Lorsqu’il est au dessus du 1, les particules se déplacent plus vite, donc vous voyez que je suis à un 1,9, donc les particules se déplacent plus vite. Mais j’ai aussi bien sûr plus de particules, parce qu’ici mes particules sont émises X particules par seconde, donc si j’accélère le PHYSIC TIME FACTOR, j’accélère vers le temps, j’ai donc quelque plus de secondes, je vais avoir plus de particules. Si je passe en dessous de 1, je ralentis le temps, donc je ralentis le nombre de secondes et je diminue le nombre de secondes où les particules ont été émises, et donc je vais avoir moins de particules qui vont se déplacer moins vite. On a moins de vélocité, les particules éclatent et part moins vite et évidemment, et moins du coup d’impact de la gravité, car en moins de temps les particules vont retomber pendant moins longtemps. Alors, on agit vraiment sur tous les paramètres liés à la vitesse et même je dirais au défilement du temps, car c’est sur le temps qu’on agit. Donc ça va inclure tous les paramètres. Donc je lis l’image, on va se placer à la seconde une. On va venir ici dans le PHYSIC TIME FACTOR que l’on va mettre à un. Je crée un point en clé, on va se mettre par exemple à, pour que ça soit plus jolie, je vais me mettre légèrement avant, à 0,15, c’est ici que je vais créer mon point clé avec PHYSIC TIME FACTOR, et je vais geler l’image, et je vais me mettre à 0, donc mes particules la ne bougent plus du tout, je vais aller jusqu’à la seconde 2, et je crée un nouveau point clé pour que mes particules pendant cette seconde ne bougent absolument pas, je suis a 2 secondes, je vais aller à 2seconde 15, et remettre PHYSIC TIME FACTOR, c’est exactement comme si je mettais lecture pause ou ralenti, donc la vous voyez que mes particules vont ralentir sur ce quart de seconde, car elle passe de une à 0. On va faire un test, j’ai un petit bug d’affichage, donc vous voyez que mes particules ne bougent plus. Vous voyez que les particules sont figées et reviennent. Donc, je récapitule, PHYSIC TIME FACTOR, on l’utilise pour agir sur le temps, lorsqu’on est a un, le temps se déroule à la vitesse normale, lorsqu’on va tirer vers 0, ca va ralentir, à 0 l’image va figer, et lorsqu’on va tirer à +1, l’image va s’accélérer et donc si on veut avoir un mouvement de ralenti, on fige et on repart très vite, par exemple, dans le cas d’une explosion qui va se ralentir puis exploser très vite. On va avoir le temps qui va être à un, on va le figer à 0 pour que les débris de l’explosion se figent dans l’air, et ensuite on va partir par exemple à 1.5 ou 2 pour voir l’impression que l’explosion repart en accéléré, ou repart très vite. Donc, PHYSIC TIME FACTOR qui est très utile pour gérer le temps, et je vous rappelle ce que je vous disais tout à l’heure sur le MOTION BLUR sur le temps, lorsque vous utilisez du PHYSIC TIME FACTOR, pour que le MOTION BLUR ne s’applique sur vos particules lorsqu’elles sont gelées, il faut venir ici et dans MOTION BLUR, on l’active, et dans DISREGARD on va mettre le PHYSIC TIME FACTOR. Voyez le PHYSIC TIME FACTOR n’agit pas sur les particules, mais voyez que le déplacement, la rotation de la caméra que l’on voit dans MOTION BLUR. Donc, je rajoute la caméra motion et ici je suis bien nette, je n’ai pas de MOTION BLUR dû à mon PHYSIC TIME FACTOR et je n’ai de MOTION BLUR dû à mon mouvement de caméra.