article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Photoshop | Les niveaux d'entrée et de sortie II

  • Vidéo 162 sur 583
  • 23h29 de formation
  • 583 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les niveaux d'entrée et de sortie II
00:00 / 01:58
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
20,00€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette formation, l’expert vous développe l’utilisation des niveaux d’entrée et de sortie partie II sur Photoshop CS3. L’objectif est de régler les contrastes d’une gamme. A la différence d’une image, le fait de travailler avec une gamme donne un aspect générique à l’étude d’un phénomène ou à l’étude d’une commande. A ce sujet, vous avez une gamme où le niveau de blanc est à 10 %, et le noir est à 84 %. Pour effectuer le réglage d’une gamme, vous allez dans le menu Images, et activez le menu Réglages pour aboutir à la commande Niveaux. Pour ce faire, vous devez déplacer le curseur noir au début de l’histogramme, et le curseur blanc à la fin. Après cette opération, vous revenez sur la palette de la Gamme5. Vous pouvez constater maintenant un niveau de blanc à 0% et du noir à 100%. Suite à cela, le changement s’appelle un blanc crevé et un noir bouché. En effet, le noir à 100% est comparable à 0% de luminosité. Entre le blanc et le noir, vous êtes dans un stade initial et neutre. A noter que la valeur zéro est un élément absorbant en mathématiques. Placer des valeurs extrêmes à zéro peut être problématique pour ces réglages. Dans ce cas de figure, il est impossible de retravailler ces valeurs extrêmes dans la gamme. Dans le cas d’une image, si vous calez de la même manière l’histogramme, vous observez que le blanc est crevé et le noir bouché. Par ailleurs, en utilisant les pipettes, vous pouvez avoir les mêmes résultats pour une gamme ou une image en cliquant sur Auto. Dans le secteur du traitement d’images, les valeurs de références sont optionnelles. En conclusion, cette formation a permis de faire une comparaison entre le fait de travailler les contrastes sur une gamme et de les régler sur une image.