article(s) dans votre panier VOIR

Modifier la courbe avec les métadonnées sur Lightroom 2

  • Vidéo 75 sur 104
  • 6h12 de formation
  • 104 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Modifier la courbe avec les métadonnées
00:00 / 02:51
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

L’une des caractéristiques de la courbe, lorsqu’on manipule les différentes régions, c’est qu’il y a des limites figurées de part et d’autre de la courbe, c'est-à-dire en faite des réglages où le ton est un peu pareil. On les retrouve sur chacune des régions. À la base, l’idée des concepteurs de lightroom, c’est justement de ne pas dépasser certains réglages de façon à conserver le modelé la gradation de l’image. On peut en partie compenser cette limite en décalant les régions à l’aide des curseurs ici, mais il existe une méthode encore plus radicale. Cette fois, il faudra passer par les métadonnées, nous allons dans le menu photo, pour enregistrer les métadonnées dans un fichier, puis nous remontons au niveau du système pour retrouver notre fichier accompagné de son fichier XMP, que nous allons tout simplement ouvrir avec un éditeur de texte. Nous trouvons ici toutes les métadonnées enregistrées sous la forme de balise, en descendant dans le fichier nous allons trouver le donné CRS, alors bien sûr, il ne s’agit pas de la police, mais de Caméra Raw Setting, les réglages et développement enregistré par le moteur Caméra Raw, c’est celui qui sert à lightroom. En descendant, on va trouver une balise Tomcurl, qui contient les valeurs du diagramme. On va effacer toutes les valeurs intermédiaires, pour se concentrer sur les extrêmes de la courbe, que nous allons modifier. Donc le point zéro passera ici à 255, c'est-à-dire que le noir va virer au blanc, et le point 255, le blanc, va virer au noir. Attention, car on retrouve une deuxième fois cette balise un peu plus bas dans les réglages, j’entre mes valeurs pour l’inversion, donc le point zéro passera à 255 et le point 255 passera à zéro. J’enregistre mon fichier, je retourne dans lightroom, cette fois donc, je vais utiliser les métadonnées qui sont présentes dans le fichier XMP, en les important, le valide, et l’image est passée en négative. La courbe est complètement inversée. Quand on a compris le principe, c’est très simple, on peut créer les points de flexion à partir des valeurs d’entrées à la base pour modifier les valeurs de sorties. Il faut alors passer par les métadonnées, ce qui n’est pas franchement ergonomique, mais en tout cas, c’est une possibilité pour créer des traitements graphiques beaucoup plus originaux. Par exemple, un effet de solarisation avec une courbe en cloche. Si la démarche vous parait trop complexe, vous pouvez toujours aller sur internet, par exemple sur le site inside-lightroom, qui propose des paramètres de courbe à télécharger et à importer.