article(s) dans votre panier VOIR

Tuto OpenOffice | Création d'une base de données, de tables relationnelles, d'une clé primaire

  • Vidéo 30 sur 67
  • 5h07 de formation
  • 67 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Création d'une base de données, de tables relationnelles, d'une clé primaire
00:00 / 09:17
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Tout au long de cette séquence, nous allons apprendre à réaliser un formulaire avec Writer, mais avant ce formulaire, il nous faut d’abord réaliser la base de données qui lui sera attachée, le but étant de la remplir de données à l’aide du formulaire de saisie. L’environnement que nous avons à l’écran est celui de base, lorsque nous faisons fichier, nouvelle base de données, c’est cet environnement qui s’ouvre. Des onglets regroupent les différents fichiers qui ont été réalisés dans la base de données, commençons donc par la création des tables de la base de données, partons d’un exemple très simple. Nous sommes un hôtel qui gère sa clientèle, et nous allons donc avoir une table regroupant les noms et adresses, une autre le type de séjour par exemple la durée, la chambre la période. Nous partirons d’un exemple existant auquel nous rajouterons les informations, dans le menu fichier, sélectionnons nouveau puis base de données, nous laissons créer une base de données cochée et cliquons sur suivant, nous souhaitons enregistrer et continuer, nous cliquons donc sur terminer. Nommons cette base et cliquons sur enregistrer, l’environnement identique à celui que nous avons au départ s’est ouvert, sélectionnons maintenant créer une table en mode ébauche, nous allons créer la première table qui sera la table de gestion des clients. Nous allons donc placer un champ nom, ce champ sera également celui qui comportera une clé primaire et qu'est-ce qu’une clé primaire. C’est un identifiant, il permet de déterminer le caractère unique d’un enregistrement dans une table pour pouvoir y faire appel ensuite à travers d’autres tables, remplissons maintenant les différents champs et sélectionnons leur type, cliquons sur la touche tape pour passer au champ suivant et sélectionnons le type de champ, c’est bien un champ texte, mais regardons les autres champs, peut être date, time, laissons-le sur « worchur », examinons la partie propriété du champ, vous pouvez y indiquer si la saisie est requise ou non dans le champ. Lorsque vous sélectionnez l’option, une fenêtre d’explication s’active tout à fait à droite, laissons l’option sur non, la longueur sera la longueur du texte, la valeur par défaut si vous souhaitez qu’un nom ou autre chose apparaisse par défaut à l’affichage du champ remplissez ici une valeur et le format, laissons-le sur texte. Nous avons maintenant rempli tous les champs dont nous avons besoin dans notre table, faisons un clic droit devant nom et dans le menu, sélectionnons clé primaire, une petite clé a été ajoutée à côté du champ indiquant que c’est celui-ci qui sera unique et identifié. Notre ébauche de table est terminée, enregistrons-la dans fichier enregistrer sous et nommons-la, cliquons sur OK, nous pouvons maintenant la fermer, elle apparait dans la liste des tables. Nous avons créé une table de même structure qui regroupe le champ nom et sa clé primaire, le champ type de champ, champ durée et le champ période. Nous avons enregistré cette tape sous le nom info séjour. Nous allons maintenant peupler ces tables de données pour les tester, le but restant qu’elles soient peuplées à l’aide du formulaire. Double cliquons sur le nom de la première table pour l’ouvrir, il ne reste plus qu’à ajouter les données en appuyant sur la touche table pour changer de champ. Une fois terminée, nous pouvons refermer la table. Les données que nous avons ajoutées apparaissent sur la droite de l’écran, nous avons peuplé la seconde table de la même façon. Nous allons maintenant créer une relation entre ces tables, mais à quoi cela va-t-il servir, à plusieurs choses en fait, cela permettra d’interroger les données des 2 tables, lorsque nous ferons une requête par exemple ou encore de pouvoir afficher les données des 2 tables dans le formulaire et de remplir ces tables en même temps à l’aide du formulaire unique. Dans le menu outils, sélectionnons relation, dans la fenêtre qui s’ouvre, nous allons ajouter les tables, l’adresse est sélectionnée, cliquons sur ajouter, sélectionnons maintenant un faux séjour et cliquons également sur ajouter, nous pouvons refermer la fenêtre d’ajout de tables. Déplaçons un peu la fenêtre info séjour, cliquons maintenant sur nom dans la table adresse et glissons jusqu’au champ nom de la table info séjour, la relation s’est créée. Les données de la première table sont en relation avec les données de la deuxième table. Nous allons maintenant définir comment va se comporter cette relation, nous allons donc paramétrer ces propriétés, cliquons sur la relation pour la sélectionner, elle apparait en grisé, faisons un clic droit et sélectionnons éditer. Dans cette fenêtre, nous allons définir ce qui se passe si la clé primaire d’une des 2 tables est modifiée, nos 2 tables sont là ; les 2 champs liés ici, nous allons examiner les options. Aucune action n’indique clairement qu’il ne se passera rien pour la seconde table, mise à jour en cascade est celle que nous sélectionnons, lorsque nous modifierons le champ nom de la première table, qui comporte la clé primaire, le champ nom de la seconde table sera mise à jour en cascade, en cascade signifiant dans toutes les tables. La troisième option définir nul envoie un champ qui restera en blanc pour la seconde table et les champs qui seront liés, définir par défaut permettra de définir un texte par défaut pour tous les champs de la seconde table. De la même façon pour les options de suppression nous cochons supprimer la cascade et nous cliquons sur OK, notre relation est créée, nous pouvons fermer la fenêtre. Nous confirmons l’enregistrement des modifications et revenons à notre fenêtre principale. Nous allons pouvoir passer maintenant à la réalisation du formulaire de saisie.