article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Maya | Menus et palettes

  • Vidéo 3 sur 94
  • 94 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Menus et palettes
00:00 / 08:24
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous allons voir comment est conçue Maya au niveau des palettes. À cet endroit-là vous avez des menus, animations polygone surface et ainsi de suite qui sont les menus de Maya, les menus principaux. Chaque fois qu’on clic dessus par exemple polygone, on a toutes les options des menus polygone qui sont ici, si on se met sur rendoring on a les mêmes options sauf à cet endroit là ou ça change puisqu’on est sur rendoring et ainsi de suite. Tous ces menus sont détachables, c'est-à-dire que si on clique à cet endroit là, on peut détacher la fenêtre. Pour pouvoir avoir un accès rapide par rapport à la souri, quand on travail on gagne donc du temps. Ces menus on les ferme comme dans Windows. Les menus on les retrouve sur des onglets ici sous forme d’icône, par exemple le menu polygone qui est à cet endroit là, on les retrouve à cet endroit ici sous forme d’onglet. Le menu surface c’est la même chose et ainsi de suite, tous les menus sont constitués sous forme d’icône sous Maya. Alors, c’est à vous de voir si vous préférez de travailler avec les icônes ou avec les menus directement, ça c’est une façon de travailler après. Nous avons ici les menus fenêtres qui se détachent aussi de la même façon, pour avoir un accès rapide par rapport à la souri, on a aussi sous forme d’icône ici, par exemple cette icône pour afficher la grille ou la désactiver ; celui-ci pour avoir une auto prise de vue caméra. À cet endroit on a le menu show qui va nous servir à afficher des objets dans la scène où aller cacher, c'est-à-dire sur une scène qui est assez fournie on peut dire je cache tous les polygones et je garde que les Nurss ou, ainsi de suite ou toutes les courbes. Ce qui facilite beaucoup plus le travail quand l’autre scène est très fournie. À cet endroit ici on a un petit cube qui va nous servir pour se déplacer dans la fenêtre, par exemple si on clique sur « front » on a une vue de face, on clique « au-dessus », vue de dessus, sur le côté à droite et ainsi de suite, si on clique sur la maison, on revient au point de départ de la perspective.
Évidemment pour ça on a des raccourcis, que je vais vous expliquer tout à l’heure. À cet endroit, on a le menu sélection, sélection par lasso qui est à cet endroit, sélection par peinture, menu déplacer, rotation, échelle, transformation, menu de soft sélection on va en parler aussi tout à l’heure et ici c’est l’outil en cours ; l’utilisation. Ici on a des précèdes de fenêtres déjà préparées par exemple l’animation, pour la modélisation, le rendoring, on a des fenêtres déjà toutes prêtes pour pouvoir agencer notre travail correctement. On a les options d’objet aussi, ici par exemple si je clique sur la sphère, j’ai donc une sphère qui arrive au centre de ma scène. Sur cette sphère pour avoir les options je clique à cet endroit ici et on a toutes les options de l’objet, donc ses options et sa texture ; c'est-à-dire que sur chaque objet on aura toutes ces options sur cette palette y compris la texture. La texture, le matériau enfin tout quoi. Nous avons ici aussi un agencement de palette si on veut cliquer dessus pour pouvoir enlever et gagner de la place dans notre espace de travail, on sélectionne ici. Ici on a un menu peinture qu’on utilise, pas pour l’instant, qu’on verra plus tard qu’on va pouvoir utiliser aussi, il est à cet endroit-là et celui-là comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure c’est vraiment les options l’objet. Si on veut revenir sur la petite palette pour gagner du temps on clique à cet endroit-ci, si on reclique encore une fois on enlève la palette. A cet endroit ici nous avons les options de rendu c'est-à-dire que c’est une palette complète où on peut régler tout notre rendu avec différents moteurs de rendu. À cet endroit-là on a le rendu temps réel, qu’on verra aussi plus tard et à cet endroit-là on a le rendu précédent, pour pouvoir faire une comparaison par exemple. Ici nous avons tous les accrochages, accrochages sur la grille, sur courbe ou point, pour pouvoir snaper sur un objet. En bas nous avons le timeline, l’éditeur de temps que nous pouvons régler à partir de là ou d’ici avec le navigateur lecture, pause et ainsi de suite. Ici nous avons les préférences de Maya, si on clique à cet endroit là nous avons le tableau des préférences de Maya qui s’active. Nous pouvons régler toutes nos palettes c'est-à-dire que sur l’interface ici, on a par défaut les palettes Maya qui sont accrochées à Maya quand on les active. Si par exemple on clique sur separpe Windows, on sauve, nous allons avoir avec un raccourci clavier par exemple pour les options de l’objet si on fait contrôle A, on a la palette qui va arriver, mais détachée. Ca va servir surtout quand on a deux écrans c'est-à-dire que la palette on va pouvoir la mettre sur l’autre écran et travailler de façon plus simple et avoir beaucoup plus de place et d’espace e travail. Ces options dans préférence on va pouvoir régler toutes les parties de Maya comme on le veut, l’affichage, les sitting, les polygones enfin tous les réglages de Maya et à cet endroit-là le nombre d’images par seconde pour l’animation, les dynamiques où vont nos projets quand on les enregistre. La modélisation, le rendoring, les retours arrière donc Undo, le contrôle Z, alors ici on est à « on » et on a droit à 50 contrôle-Z alors nous allons le régler en «infini » comme ça on a droit à tant de « contrôle Z » qu’on veut. Ici les actions modules c’est çà dire les plugings supplémentaires et quelques applications qu’on peut rajouter en donnant les chemins. Tout ça fait partie de la configuration de Maya. Surtout n’oubliez pas si le Undo ne met en infini parce que dès fois 50 retours arrière et ben ça peut servir, au-delà ça peut servir. À cet endroit-là nous avons les réglages de la shelf, alors la shelf c’est la barre de menu qui est ici c'est-à-dire qu’on peut rajouter par exemple, si vous allez dans shelf editor, on peut rajouter une palette menu à votre nom à cet endroit-là donc là par défaut on a général, cures, surface, polygone, toutes les palettes que vous voyez à cet endroit-là et on peut en mettre une nouvelle par exemple « new », on va l’appeler maya, on la sauve et elle se retrouve à cet endroit-là. Alors, vous allez me dire, on vient de créer une palette supplémentaire il va falloir en mettre des icônes dessus. Pour mettre nos icônes dessus c'est-à-dire qu’on utilise par exemple plus fréquemment un certain outil, on va prendre par défaut ici l’outil delete by type, history qu’on se serre assez souvent. On va cliquer sur « contrôle shift », contrôle shift historique et le fait d’appuyer sur contrôle shift et l’option en même temps on met l’outil à cet endroit-là. C'est-à-dire que maintenant on n’a plus besoin d’aller ici et ici pour le faire on clique directement dessus et c’est beaucoup plus simple pour travailler. Voilà pour les palettes.