article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Maya | Les controles vertex

  • Vidéo 37 sur 94
  • 94 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les controles vertex
00:00 / 02:13
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous avons vue les primitives NURBS, nous allons voir comment les éditer, donc, on va charger une sphère NURBS, on appuie sur 5 pour la couleur, donc ça, ça fonctionne pareil que les polygones. On a vue qu’avec 1 2 3 on pouvait changer la résolution de l’objet. Comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure, les sections que vous voyez, ce sont des courbes et entre les courbes on a une peau. Alors, c’est comme les polygones, si on fait bouton droit, on a les sous objet du NURBS, donc les contrôles vertex, les isoparms, la cage, les surfaces, on va prendre les contrôles vertex. Les contrôles vertex se sont des points, comme les courbes, c'est-à-dire qu’ici la section est une courbe, et on a son contrôle vertex sauf que la, on a une surface qui est déjà attachée. On appuie sur W et on peut commencer à déformer notre objet. Les contrôles vertex vont nous permettre de pouvoir réajuster une forme, si on sélectionne tous les contrôles vertex du dessus, avec échelle, on peut réduire ou agrandir. Donc, on voit aussi que le NURBS fonctionne comme un chewing-gum, il est assez malléable, ce qui nous permet de faire des formes très sympathiques, on gagne beaucoup plus de temps sur certaine forme organique en NURBS par rapport a du polygone. Vous voyez, c’est assez malléable. Ce qui est le plus embêtant c’est que ces contrôles vertex sont assez loin de la surface puisque c’est des tangentes. C'est-à-dire qu’on a notre point ici et ici on a deux tangentes qui rejoignent le point. Ce qui est un peu déroutant par rapport au polygone, on n’a pas les points directement sur la surface. Mais autrement, ça fonctionne exactement de la même façon.