article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Maya | Création des bulles

  • Vidéo 55 sur 65
  • 03:53 de formation
  • 65 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Création des bulles
00:00 / 07:59
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Maintenant nous allons créer les bulles générées par l’hélice. Pour cela, nous allons sélectionner l’hélice en sélection verte donc en sélection normale, nous allons utiliser les n particules qui sont dans le menu n dynamic, dans les n particules nous allons choisir créer n particules balls sous forme de balles. Nous avons donc sélectionné notre hélice nous allons donc utiliser emit from object c'est-à-dire que les particules sont émises de l’objet. Si on fait lecture, vous voyez on a notre génération de particules. Alors on en a un peu beaucoup je vous l’accorde. On va donc aller dans le menu particules , on va ouvrir l’outliner pour avoir accès aux particules plus rapidement ctrl A pour avoir les options et dans l’émetteur ici donc on est en directional on va se mettre en surfaces donc on va rembobiner, refaire lecture donc surface c’est par rapport à la surface de l’hélice donc là on en a beaucoup mois déjà. Dans n particules shape on a donc la taille des particules particules size qu’on va pouvoir grossir un tout petit peu voilà. Et on a aussi le nucleus, alors le nucleus c’est quoi, c’est justement l’utilitaire de force au niveau des particules, c’est le moteur qui génère toute la dynamique des particules. Alors , on voit qu’ici par défaut la gravité des directions est sur -1 sur Y, donc nous on veut la gravité direction plutôt sur Z. Donc nous allons mettre 0 sur Y et 1 sur Z et on va faire lecture, vous voyez elle parte bien dans l’axe Z mais pas dans le bon sens. Donc dans ce cas, on met un -1, du coup elles sont bien générées dans le bon sens. Alors nous en avons un peu beaucoup donc pareil nous allons revenir sur l’émetteur et pareil sur rate particules/secondes nous allons diminuer ça, alors on peut le diminuer tout en faisant lecture, donc on va faire lecture et on va diminuer notre rate voilà. Donc l’avantage des n particules c’est justement elles sont réglables en temps réel. On va rajouter un tout petit plus voilà. Donc là on n’est pas trop mal voilà. Nous allons retourner sur le n particules shape et il y a un endroit où c’est marqué lifespan. Nous allons nous mettre sur constant et nous allons augmenter la vie des particules, donc là elles sont trop courtes donc on va mettre 5 en valeur dans lifespan voilà donc au bout d’un moment elles vont disparaitre voilà à peu près comme ça ça ne va pas mal. Voilà, donc là on est plutôt pas mal au niveau de nos particules alors évidemment dans les particules on a plein d’options de réglage, dans le nucleus pareil. Donc là on va faire lecture et essayer de régler un tout petit peu les particules donc on a l’air densité dans le nucleus le vent direction et le vent avec du bruit. Alors évidemment on va mettre un tout petit peu de vent noise et un petit peu de densité d’air et de vitesse de vent. Alors il ne faut pas aller trop fort parce que la vitesse du vent est dans la direction X, donc nous allons mettre dans la direction X 0 et -1 en Z comme ça la direction est tout à fait correcte et nous allons augmenter le noise. On va même augmenter encore un peu plus et on va rembobiner pour voir ce que ça donne. Voilà comme ça elles ne sont pas forcément toute droite, elles bougent un tout petit peu, ça a l’air sympa. Nous allons faire stop ici. Nous retournons sur n particules shape et dans particules size on va augmenter légèrement encore les particules. Si on en a trop, on diminuera, ce n’est pas un problème, d’ailleurs je trouve qu’il y en a trop parce que maintenant elles sont un peu plus grosses. Donc nous allons aller dans l’émetteur et nous allons diminuer le rate, je vais le mettre à 8. On le rembobine puisque les particules se font surtout à l’image 0 puisqu’elles sont calculées en temps réel, c’est de la dynamique. Voilà, donc nous retournons maintenant dans notre hypershade, nous allons charger un shader qui s’appelle phong , nous allons sélectionner les particules et nous appuyons bouton droit sur ce shader affecté aux particules. Dans ce shader, nous allons donc régler la transparence, on va mettre la transparence à fond, la couleur noir et en bas dans specular shading, nous allons augmenter la couleur du spéculaire la réflectivité on la laisse comme ça et le point d’émission le caucine power. On va regarder ce que ça donne voilà. Donc là on ne les voit pas tout à fait pour l’instant parce qu’il n’y a pas d’environnement mais ça m’a l’air d’être pas mal donc nous allons changer un peu la couleur de l’arrière plan. Nous allons donc dans les options de camera en haut à gauche sur le petit bouton et dans ces options caméra dans environnement on va faire un tout petit peu augmenter la couleur en gris et puis voilà comme ça on va faire un petit rendu. Voilà donc pour l’instant il y a trop de réflexions donc on ne voit pas tout à fait ce que ça donne mais avec un environnement sous marin ce sera plus intéressant. Donc on va quand même se mettre en IPR et on va pouvoir régler donc la quantité de spéculaires vous diminuez vous voyez ou la réflexion, voilà par exemple. Donc tout ça c’est des réglages qu’on refera après quand on sera dans le fond marin. Voilà et donc là vous faites un bon ctrl S pour ne pas perdre vos données.