article(s) dans votre panier VOIR

Les objets dynamiques I avec Photoshop CS4

  • Vidéo 30 sur 46
  • 2h59 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les objets dynamiques I avec Tuto les nouveautés de Photoshop CS4
00:00 / 06:21
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Ils ne sont pas nouveaux dans Photoshop CS4 néanmoins, il y a quelques fonctionnalités améliorées que nous allons découvrir ici, tel que par exemple, à côté de l’image qui été déclaré en tant qu’objet dynamique et bien juste un tout petit élément, qui peut être basique, mais qui va avoir une grande fonctionnalité, qui est la notion de lien. Rappelons vous en dans les versions antérieures de Photoshop, lors du déplacement d’une image, on se devait soit de déplacer l’élément objet dynamique, soit son masque de fusion. Désormais on peut donc lier les deux éléments, masque de fusion et objet dynamique, et pouvoir enfin déplacer les deux simultanément, on peut également apprécier une chose, c’est que lors de l’utilisation d’un objet dynamique, les notions de transformation que l’on pouvait faire étaient presque totale sauf pour la torsion et la perspective. Désormais on peut se servir de ces deux transformations et à la volée, cumulé avec un lien qui fait que si on va engendrer une notion de transformation, par exemple de perspective, on va se retrouver dans la possibilité d’utiliser cette commande que l’on ne pouvait pas utiliser avant, mais en même temps, on reste dans une logique traditionnelle de calque, le masque de fusion est également sujet à la notion de transformation. Nous allons appuyer sur Echap pour sortir et nous apercevoir également que lorsque l’on veut amener des éléments vectoriels, Illustrator ou PDF par exemple, une des nouveautés qui vont être cumulé avec Illustrator, est la possibilité lors de l’import, de pouvoir prendre des éléments qui comporte des plans multiples, et de pouvoir choisir directement l’élément en tant que plan multiple qui après validation va se retrouver en tant qu’objet dynamique. On peut évidement répéter l’opération en utilisant « fichier » « importer », pour choisir le deuxième élément que nous allons importer, mais nous allons bénéficier des nouveautés en laissant bien sûr « cadre d’application » et en saisissant l’extrémité en bas à droite pour pouvoir décaler les éléments et pour faire apparaitre directement l’élément dans son cadre d’application, et également placer dans Illustrator. Nous allons saisir directement l’élément, le placer dans le montage et nous apercevoir que l’on peut repartir à une fenêtre complète sans avoir besoin de valider le placement ou les dimensions de l’élément vectoriel sachant que si l’élément est vectoriel et non-image, même après validation, nous allons nous apercevoir que les deux commandes que nous eussions en bénéfice lorsque c’était l’image qui été transformé en objet dynamique, dans ce cas de figure les deux commandes ne sont pas accessible, voire même « déformation », c’est une petite particularité qu’il fallait souligner si vous êtes dans le cas de figure de manipuler aussi bien les objets dynamiques de type image ou vectoriel. Nouveautés également, lorsque l’on travaille avec les objets dynamiques, ce sont les possibilités de réglage et les PRESET que l’on a déjà fabriqué, donc les paramètres prédéfinis et immédiatement de pouvoir directement positionner l’élément en tant que calque de réglage écrêté et bien sûr en ayant toujours la possibilité de régler son masque de fusion, les petites disparités que l’on peut souhaiter, ou bien directement sur l’objet dynamique, créer un masque pour pouvoir engendrer un léger fondu de l’un par rapport à l’autre, sachant que les deux sont liés, on peut être amené à pouvoir déplacer l’élément sans avoir besoin de refaire le masque de fusion, ou de faire repositionner l’élément en termes de placement puisque maintenant ils sont liés. Une petite nouveauté également, on sait qu’on a l’avantage de disposer de divers éléments de type filtre que cela va générer ce que l’on appelle un filtre dynamique, dans ce cas de figure, nous allons inventer un faux vignetage en termes de correction, nous allons retirer la grille, et supposé un faux vignetage pour obscurcir les deux bords, ou plus exactement les quatre, puis dans notre travail, on va faire en sorte de ne pas avoir de bord sur le coté extérieur. Dans ce cas figure, on est dans le cas de travail d’un masque filtrant qui va faire apparaître l’icône spécifique aux masques filtrants, qui est l’équivalent d’un masque de fusion, mais dédiée aux filtres dynamiques, que l’on pourrait travailler avec la plage de couleur, inverser directement. Et donc, c’est un grand potentiel d’utilisation puisque ce genre de manipulation n’était pas possible au par avant. On va orchestrer sur le masque filtrant un léger dégradé pour être sur de ne pas toucher les éléments, qui sont sur le coté en bas à gauche et en bas à droite, pour juste avoir l’effet d’assombrissement sur les bords. Et lors de l’utilisation de cet élément, on peut donc être amené soit à déplacer les deux simultanément, soit s’apercevoir que les déplacements, lors que l’image est en place, vont décaler les trois, dans ce cas de figure, parce que nous sommes dans le cas de figure de lier et d’avoir les liens des trois éléments qui sont l’objet dynamique, son masque de fusion et son masque filtrant. Si nous avons uniquement le masque filtrant d’actif, le décalage va se faire que sur le masque filtrant, si c’est sur le masque de fusion, que le décalage va se faire que sur le masque de fusion, si nous lions masque de fusion et objet dynamique dans ce cas figure, ce sont les trois, et si on travail exclusivement sur l’objet dynamique, ça va être l’objet dynamique sans son masque filtrant.