article(s) dans votre panier VOIR

Les masques de fusion avec Photoshop CS4

  • Vidéo 23 sur 46
  • 2h59 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les masques de fusion avec Tuto les nouveautés de Photoshop CS4
00:00 / 06:59
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Les nouvelles commandes que nous allons voir est plutôt à marquer sur la pierre, car par l’intermédiaire de la palette ou du panneau masque, nous allons pouvoir gérer les notions de masques de fusion appelés également masque de pixel désormais, mais également les masques vectoriels. Nous avons commencé la réalisation d’une sélection à l’aide de sélection directe et par un clic maintenu, nous allons continuer la création de cette sélection en n’oubliant pas, bien sûr les parties intérieures de cette image. Il serait normalement nécessaire d’intervertir la sélection pour conserver uniquement la roche sous forme de sélection, nous n’allons pas la réaliser, parce que nous allons réaliser cette inversion directement par l’intermédiaire d’un bouton dans la palette ou dans le bouton masque. Cependant, il faut quand même mémoriser cette sélection dans un masque de fusion. Pour y parvenir, nous pouvons traditionnellement cliquer en bas à droite, dans la palette calque pour créer le masque de fusion, ou d’une manière quelque peu plus académique, masque de fusion, faire apparaître la sélection, mais également, et c’est nouveau, de cliquer tout simplement sur l’icône créer un « masque de pixel ». et c’est de la que l’on peut directement inverser le sens, non pas de la sélection, puisqu’il n’y a plus de sélection apparente sur l’image, mais le sens du masque, en cliquant tout simplement sur le bouton inverser. Cette notion, on l’avait déjà dans les versions antérieures, puisqu’il suffisait de faire le raccourci clavier pomme + i, mais désormais, c’est un bouton directement accessible dans la palette. Nous avons actuellement deux paramètres, densité et contour progressif. On peut s’apercevoir que dans le masque de fusion, celui-ci représenté à l'accoutumée par du blanc et du noir, rappelons que le blanc et la gestion de l’opacité et le noir, de transparence. En déplaçant le curseur de densité, on peut s’apercevoir que le noir devient gris, en laissant passer bien sûr de la transparence, si bien que ce curseur de densité aurait très bien pu s’appeler « transparence ou opacité ». Le contour progressif quant à lui, va permettre de générer, et bien du contour progressif, une espèce de pente de progression de la sélection. Sachant que nous allons retrouver ce même paramètre dans les notions de contour du masque. Nous verrons quelque peu plus tard que ce paramètre est fort intéressant lors de création de contour progressif aux masques vectoriels. Les différentes combinaisons d’icône que nous retrouvons en bas son globalement générique, car nous nous retrouvons avec une possibilité de récupérer la sélection en cliquant sur la première icône, cette procédure était possible en appuyant directement sur la touche pomme du clavier et cliquer sur le masque de fusion. Les utilisations courantes de notion de sélection restent similaires, si nous avons au préalable une sélection dans l’image, si nous cliquant sur cette icône, nous allons nous retrouver avec un remplacement de la sélection. A l’aide de la touche MAJ, une addition de sélection, à l’aide de la touche ALT, une soustraction, et à l’aide de la touche ALT et MAJ, une intersection. Le deuxième icône qui est juste à côté, va permettre d’appliquer le masque qui est une fonction qui va détruire les parties que l’on visionne directement en noir et que l’on peut voir directement en enlevant les yeux correspondant pour voir l’intégralité, on voit bien que le masque a été appliqué dans le sens, les pixels qui existaient ont été détruits. Nous n’encourageons pas spécialement la démarche permettant de détruire des éléments originaux dans un montage, car s’il serait nécessaire, plus tard d’engendrer des modifications, et bien la personne serait dans l’obligation de recommencer l’intégralité de son montage. Une action en plus peut être menée en cliquant sur l’œil qui va activer et désactiver. Rappelons-nous que cette méthode était possible en ayant la touche MAJ enclenchée et un clic sur la vignette. Et c’est par l’intermédiaire de ce clic sur l’œil activé/désactivé que nous allons revenir dans la même logique que nous avons présenté, c'est-à-dire, à savoir vouloir garder des traces dans l’historique. La dernière icône que l’on ait, c’est la corbeille. Pour jeter ou supprimer un masque de fusion, sachant qu’il manque en termes d’icône d’autres options supplémentaire. Le fatidique ALT + Clic permet de vision le masque de fusion pour voir s’il n’y a pas de dépôt en plus ou en moins et la qualité de bord pour apprécier la qualité de tourage ou de création de sélection, mais également la touche ALT + MAJ qui permet de représenter le masque de fusion suivant une couleur de convention que l’on appelle la couleur rouge rubis nous allons revenir au stade de base et entreprendre une amélioration de contour à l’aide du bouton contour du masque qui n’est pas sans rappeler, évidement la commande améliorer le contour, puisque c’est la même commande. Cette opération, nous pouvions déjà le faire en CS3 mais n’était pas très connu, sur le fait que l’on pouvait améliorer le contour d’un masque de fusion, lorsque celui-ci n’était pas doté de sélection. Nous allons cliquer sur contour du masque et de manière interactive si nous avons des valeurs à peu près cohérentes, améliorer la qualité de la sélection suivant un visu qui peut être l’image elle-même pour son montage. Les commandes à connaître pendant ce système, le raccourci Pomme + H qui permet de masquer la visualisation de la sélection sans les sélectionner ? Ou bien une représentation en mode masque sur fond noir, sur fond blanc, ou comme une couche alpha. Nous allons donc apprécier ici la nature de la légère dilatation de l’élément à engendrer pour éviter des pixels parasiteurs et le léger contour progressif et un petit peut de lissage et de contraste pour améliorer l’incorporation à l’intérieur de l’image qui est tout juste située en dessous. Nous allons confirmer par OK et constater que lors de l’utilisation du contour du masque en terme d’amélioration, et bien l’appréciation se fait de manières interactives et donc on peut gérer très à propos l’intégralité du détourage lorsque celui-ci est dans un plan de montage. Nous allons aborder dans la séquence vidéo suivante la notion de masque vectoriel.