article(s) dans votre panier VOIR

La commande Echelle basée sur le contenu I avec Photoshop CS4

  • Vidéo 26 sur 46
  • 2h59 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La commande Echelle basée sur le contenu I
00:00 / 04:55
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
29,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Il y a parfois des commandes que l’on peut qualifier de spectaculaires, et là c’est carrément un euphémisme, puisque la commande que nous allons traiter permet de pouvoir étirer et contracter les images sans réellement apporter de déformation notoire sur les éléments principaux. Le tout est de savoir comment cette commande va déterminer les éléments principaux. Cette commande est accessible par le biais du menu édition, échelle basé sur le contenu actuellement la commande est grisé et donc inaccessible tout simplement parce que nous sommes dans la même logique que pour les transformations, c'est-à-dire qu’il faut soit réaliser une sélection soit faire en sorte que l’image d’arrière-plan devienne un claque. Pour parvenir de transformer un arrière-plan en calque, il y a plusieurs moyens : soit nous double cliquons sur la vignette pour faire en sorte de convertir l’arrière-plan en calque 0, mais qui va avoir l’incidence qu’il n’y a rien en dessous, donc il va y avoir des notions de transparence, ça peut être intéressant. Soit d’effectuer l’équivalent de « sélection » « tout sélectionner » de bien voir recours au fait qu’il y ait de la couleur d’arrière-plan en blanc et de travailler avec la commande calque par couper. Lorsqu’on connait le raccourci clavier, c’est assez rapide, c’est l’équivalent de « pomme + A » puis « pomme + G ». L’intérêt c’est de faire une sorte, qu’il y ait toujours un arrière-plan en dessous quelque soit la couleur, la c’est du blanc, et en clair nous avons fait monter d’un niveau l’image qui était avant au préalable de l’arrière-plan. Étant donné que nous sommes dans une des deux conditions qui est que l’image est maintenant un calque, ou bien il y a aurait une sélection nous avons de pleins pieds, maintenant l’utilisation potentielle de la commande échelle basée sur le contenu. La représentation en est assez traditionnelle, car nous avons des coins et des carrés à toutes les extrémités comme pour toutes les transformations, avec deux paramètres que nous allons commenter quelque peu plus tard l’action de cette commande est donc de déformer par étirement ou par contraction dans les deux sens, ou quatre sens et bien les parties d’images, seulement cette fois-ci, cela va se faire de manière intelligente, puisqu’en déplaçant le pointeur, on s’aperçoit que la mer est beaucoup plus déformée que les personnages. En regardant avec « pomme + Z » avant après, nous constatons que les personnages sont à peine déformés. De même manière si nous étirons à gauche, nous voyons qu’il y a des parties qui sont sujet à des distorsions et d’autres pas. C’est donc un effet assez spectaculaire sachant que par défaut on peut être amené à faire un paramétrage supplémentaire pour augmenter la fonctionnalité et qui est l’emploi pendant que nous sommes en cours de l’utilisation de cette commande, et bien de cliquer sur le petit personnage qui permet de protéger la coloration de la peau. De cette manière, en refaisant la même méthode on s’aperçoit que le personnage central est beaucoup moins touché, et comme guise de démonstration, nous allons prendre une partie de couleur que nous avons saisie dans l’image, comme étant de couleur chaire et que nous avons mis en bande, pour illustrer ce paramètre qui une fois actionné va donner la démonstration que peut être déformé les parties d’image certes, mais non concernée par une moyenne de couleur qui traduit la teinte chaire. La démonstration que nous sommes en train de réaliser est essentiellement lorsque nous sommes dans le cas de figure de devoir faire des contractions puisque nous n’avons pas besoin de travail. Dans l’exemple qui va suivre, que nous allons ouvrir tout de suite, qui est tout simplement l’image d’un désert. Nous allons cette fois-ci augmenter la taille de la zone de travail pour accueillir plus tard un morceau de ciel que l’on va fortement agrandir, et c’est une pratique assez courante de devoir agrandir le ciel ou contracter le ciel. Nous allons répéter l’action « Sélection » « Tout sélectionner », puis calque pas couper, et une fois que la procédure est en place, nous allons augmenter la taille de la zone de travail. Nous allons faire en sorte de bloquer l’image par le bas, si bien que l’ajout que nous allons mettre va se situer vers le haut. Et en hauteur, nous allons passer aux alentours de 50cm. Nous avons donc, une représentation avec une zone blanche, et lorsque nous allons nous baser sur la commande échelle sur le contenu, nous allons nous apercevoir que les personnages n’ont presque pas bougé. Cette commande est stupéfiante en termes de réaction, puisque sans avoir besoin de sélection de masques complexe, on peut être amené à contracter le ciel ou à les ramener.