article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | utilisation du nuancier

  • Vidéo 41 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
utilisation du nuancier
00:00 / 06:59
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans le chapitre précédent, nous avons vu comment appliquer une couleur que nous venions de créer dans l’instant. Il serait tout de même pratique de pouvoir stocker ces couleurs pour ne pas avoir à chaque fois qu’on aura besoin à renseigner de nouveau le pourcentage dans cyan magenta jaune et noire, c’est a cela que sert la palette nuancier. Ouvrons la palette nuancier et créons une couleur. Nous avons le choix entre cliquer la page cornet ou choisir dans le menu nouvelle couleur. Si nous laissons cocher nommer sur la valeur chromatique, indesign donnera comme nom à cette couleur le pourcentage d’encre en imprimerie nécessaire pour la faire. Comme nous voulons lui donner un nom nous décochons ce champ et mettons violet elephorm, nous choisissons après le type de couleur soit quadri et la couleur pourrait être créé sur papier, sera composer de cyan magenta jaune et noir, soit en sélectionnant tons directs, nous indiquons à indesign qu’il y aura une couleur directe. C'est-à-dire qu’il n’aura pas besoin de mélanger de cyan du magenta du jaune et de la Noire pour obtenir la couleur. L’encre étant déjà de cette couleur. Mais cela nécessite un passage supplémentaire en machine. Dans mode colorimétrique, nous choisissons comment nous voulons définir notre couleur, nous pouvons rester en quadri ou charger un nuancier particulier. Nous restons en quadri et indiquons les valeurs suivantes. 38 % de cyan, 35 % de magenta, 10 % de jaune et 0 de noir. Maintenant nous pouvons cliquer sur OK pour valider ou sur ajouter pour valider tout en restant dans cette fenêtre pour créer une autre nuance. C’est ce que nous allons faire. Nous créons une autre nuance avec comme nom bandeau elephorm. Cette couleur sera en quadri et aura 95 % de cyan, 60 % de magenta et le reste à 0. Nous validons. Nous allons maintenant dans notre palette nuancier, nos deux couleurs. Plus la peine maintenant de les créer à chaque fois pour les utiliser. Pour appliquer ces nuances, il suffit de sélectionner l’objet à mettre en couleur, sélectionner si c’est le fond ou le contour qui nous intéresse et de cliquer sur la nuance. Appliquons notre nuance de bleue au bandeau qui se trouve dans le gabarit. Sélectionnons notre bloc, nous vérifions bien que nous avons sélectionné la couleur de fond et nous appliquons notre nuance. Faisons de même pour le bloc d’à côté. Le nuancier n’est pas seulement une bibliothèque de nuance, c’est aussi un moyen rapide de changer les couleurs. Comme notre bandeau changera selon le produit présenté et que nous avons appliqué une couleur à partir de notre nuancier, il nous suffira de changer les valeurs de M nuance dans la palette nuancier pour appliquer ce changement à tous les objets qui font référence à cette nuance. Nous double cliquons sur la nuance, changeons ses pourcentages et validons. La couleur a bien changé dans les deux blocs. C’est un moyen très pratique et très rapide pour changer les couleurs d’un mot à l’autre sur un magazine par exemple. Voyons maintenant en détail la palette nuancier. Nous avons un moyen de cibler sur un objet sélectionné le fond ou le contour de l’objet pour appliquer une nuance, à côté le moyen de cibler si nous appliquons la nuance au bloc ou au caractère à l’intérieur du bloc, le champ teinte permet de modifier la couleur 100 % étant la nuance du nuancier et 0 % le blanc, la petite cible indique que nous avons une couleur de repérage c'est-à-dire qu’elle s’appliquera à tout les films et toutes les plaques lors de l’impression de notre document. En bas nous avons des boutons de classement. Afficher toutes les nuances, afficher que les couleurs, afficher que les dégradés. Que se passe-t-il si nous supprimons la nuance utilisée par le bandeau ? Nous la sélectionnons et cliquons sur la corbeille. Indesign nous du choix entre mettre une autre couleur de notre nuancier ou alors de conserver l’aspect de la couleur, mais il n’y a plus de lien avec notre nuancier. Ouvrons maintenant le menu de la palette nuancier. Sélectionner toutes les nuances inutilisées permet comme son nom l’indique de sélectionner toutes les nuances que nous n’utilisons pas dans notre document. Nous n’avons plus qu’à cliquer sur la corbeille pour les supprimer. La nuance, violette, les formes ont été sélectionnées aussi puisque pour le moment nous ne l’utilisons pas dans notre document. Ajouter les couleurs sans nom, permet d’ajouter les couleurs que nous avons pu crée ponctuellement sur les pages sans les avoir mises dans notre nuancier. Maintenant pour partager un nuancier, nous avons la possibilité de l’enregistrer. Il est nécessaire pour cela d’avoir au moins créé une nouvelle nuance. Comme c’est le cas, nous pouvons l’enregistrer. Ce nuancier peut être chargé par les autres logiciels de la gamme telle qu’illustrator. Créons un nouveau document et dans la palette nuance, sélectionnons charger le nuancier. Nous avons bien les couleurs provenant de l’autre document. Comme nous pouvons le voir, nous pouvons aussi indiquer un document indesign et lui prendre ses couleurs pour les ajouter à notre nuancier. Nous connaissons maintenant la manière de stocker des nuances pour rapidement les appliquer à nos objets.