article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | Ombre portée, contour progressif, coin arrondis

  • Vidéo 66 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Ombre portée, contour progressif, coin arrondis
00:00 / 09:07
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous allons voir dans ce chapitre, comment faire des blocs à coin arrondis, une ombre portée et ajouter un contour progressif. Si nous regardons notre modèle, le bloc qui contient le logo a des coins arrondis, le titre ainsi que la capture d’écran possèdent une ombre portée et l’éclat ici en jaune possède un contour progressif. Retournons sur notre document et appliquons des coins arrondis au container de notre logos. Pour cela nous cliquons sur notre bloc et sélectionnons dans le menu objet effet arrondi, nous avons un choix avec divers effets, nous pourrons voir de suite en ayant cliqué sur la case aperçue. Fantaisie, bisou, encart, arrondi inversé et enfin arrondi que nous sélectionnons et nous donnons un rayon et que nous validons. Si nous voulons modifier cet effet et supprimer, il nous suffit de revenir dans le même menu en ayant sélectionné le bloc bien entendu, objet effet d’arrondis, soit ne sélectionner aucun pour annuler l’effet, soit de choisir l’effet désiré, et pour la taille nous allons 4mm et nous validons. Apportant maintenant une ombre portée au texte. L’ombre s’applique a tout le texte présent dans tout le bloc, nous ne pouvons l’appliquer à un seul mot du paragraphe c’est pour cela que nous avons fait un deuxième bloc, pour indiquer la page de l’article ce texte ne doit pas recevoir l’ombre portée par conséquent nous l’avons mis dans un autre bloc. Nous sélectionnons le bloc texte et dans le menu objet, nous sélectionnons la commande ombre portée qui a ici un raccourci clavier comme nous pouvons le voir, nous cliquons, nous cochons cette case pour activer l’ombre portée, toujours la case aperçu cliqué pour voir directement les effets que cela donne, le mode permet d’indiquer comment va se comporter l’ombre avec les éléments d’en dessous. Cela n’agit que sur les couleurs, puisque nous indiquons le mode de fusion de l’ombre, nous choisissons « produit » qui donne un bon effet pour une ombre portée, avec une opacité de l’ombre de 60%, décalage en X et Y par rapport au texte à 1,5mm si nous modifions, nous allons voir de suite (-21,5mm) cela change enfaite peu la source de lumière qui produit cette ombre portée. Nous allons mettre 1,5mm, pour l’atténuation nous mettons 1mm, cela permet de ne pas avoir des bords nets, si nous mettons 0 l’atténuation, nous voyons bien la netteté de l’ombre portée pour faire plus réaliste, mettons 1mm, le grossi permet un peu d’empâter un peu l’ombre, mettons donc 0%, et le bruit rajoute de l’interférence à l’ombre dans couleur nous pouvons choisir soit une couleur que nous avons référencée à notre nuancier, soit retourner un mode plus classique de sélection de couleur. Nous allons retourner dans notre nuancier pour choisir le noir et nous validons. Pour modifier notre ombre, nous retournons dans le menu, toujours le bloc sélectionner, objet puis ombre portée soit pour modifier les paramètres soit pour annuler cet effet en cliquant sur ombre portée pour décocher la case. Nous appliquons également une ombre portée a la capture d’écran, nous la sélectionnons, dans le menu objet nous sélectionnons ombre portée, et nous allons mettre un mode de fusion, le produit, avec une opacité de 40% un décalage de X et Y de 2mm et une atténuation de 0,764mm et en grossi et bruit 0%, toujours avec une couleur d’ombre en noir, nous validons. Notre ombre a bien été ajoutée, terminons par l’éclat qui possède un contour progressif. Comme ce bloc ne comportera pas d’image ni de texte nous prenons l’outil polygonal, un clic sur la page nous permet d’indiquer nos paramètres, nous pouvons bien sûr faire un cliquer-glisser et là il est impossible d’indiquer les paramètres désirés. C’est un bloc de 26mm de large sur 26 mm de hauteur, il y a 14 branches à cet éclat avec un encart à étoile de 10%. Ainsi nous aurons un effet d’éclat, car avec un encart de10% certaine branche rentrerons de cette valeur, dans le bloc créer, validons. Nous avons bien ici l’encart de 10% ; dans le menu objet, nous sélectionnons contour progressif après avoir sélectionné notre bloc. Menu objet, contour progressif, nous actionnons cet effet en cliquant dans la case contour progressive, nous lui donnons comme largeur 2mm avec un angle diffus et 0% de bruit. Pour modifier les options, nous pouvons comme pour les deux autres effets, retourner dans le menu objet et sélectionner contour progressif pour désactiver ou modifier les paramètres, il est peut être intéressant de coller un tracé Illustrator pour ce genre de forme, le maniement d’Illustrator étant plus pour ce genre de forme. Et après l’avoir collé, lui appliquer l’effet désiré. Nous allons pour le moment changer la couleur, nous ne voulons aucune couleur pour contour donc, pas de couleur, puis pour le fond, nous double cliquons dessus, pour indiquer 0% de cyan, 30% de magenta, et 100% de jaune, nous validons. Nous avons utilisé l’outil polygonal pour le bloc, nous pouvons aussi le réaliser à la plume avec une succession de ligne de droite, comme maintenant, mais l’effet parfait créé avec Indesign est plus difficile à réaliser à la main. Comme nous avons pu le voir dans les précédents chapitres, ce bloc comme les autres est un objet vectoriel fait de point d’ancrage grâce aux outils de sélection directe nous pouvons modifier son aspect en sélectionnant un seul point d’ancrage et en le déplaçant que ce soit celui que nous avons fait avec le petit plume comme celui réaliser automatiquement par Indesign, que nous pouvons personnaliser. Nous allons nos modifications et supprimons ce bloc. Nous allons mettre cet éclat juste derrière notre capture d’écran, donc en ayant sélectionné notre bloc dans le menu objet, et dans le sous-menu disposition, nous mettons en arrière plan et il se place maintenant derrière notre capture d’écran. Nous venons de finir le chapitre concernant Indesign, d’un emploi simple qui permette d’éviter des allers et retours sur des logiciels tels que Photoshop et Illustrator, sans les remplacer tout de même.