article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | liaison du texte

  • Vidéo 47 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
liaison du texte
00:00 / 05:28
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Notre texte est placé dans nos différents blocs. Comme il n’y pas de texte long nous avons de simple copier-coller dans nos différents blocs comme expliquer dans les deux chapitres précédents. Par contre sur la page deux, nous avons un bloc de texte qui doit continuer sur un autre bloc en page trois. Pour lier les deux blocs nous allons utiliser la liaison de bloc de texte et par conséquent étudier la liaison, on dit aussi chainage de bloc. Notre bloc de texte n’est pas assez grand pour afficher la totalité de notre texte. Nous le voyons premièrement au signe plus qui se trouve en bas du bloc sur le port de sorties. Et deuxièmement si nous affichons la palette information et que nous insérons notre curseur de texte, dans le texte, indesign nous indique le nombre de caractère ou de mot qui dépasse de notre bloc. Les blocs de texte comme dit précédemment contiennent un port d’entrée que nous pouvons voir en utilisant l’outil de sélection, voilà, un port d’entrée et un port de sortie. Ce sont ces deux ports que nous allons utiliser pour lier nos blocs. Pour lier le bloc en page deux avec le bloc en page trois, nous cliquons sur le port de sortie de notre bloc en page deux et cliquons sur l’autre bloc, nos deux blocs sont liés, le texte se poursuit bien dans l’autre bloc. Nous pouvons voir que le bloc en page deux est le premier bloc de notre texte, car il n’y a rien de signalé dans son port d’entrée. Par contre dans notre port de sortie un petit triangle bleu nous indique que notre texte se poursuit dans un autre bloc. Si nous regardons le bloc en page trois, le petit triangle bleu dans son port d’entrée nous indique que le texte provient d’un autre bloc. Son port de sortie ayant un plus rouge qui nous informe qu’il y a encore de texte en excédent et qu’il n’est pas lié après à un autre bloc. Pour voir quels blocs sont liés ensemble, il faut déjà être en mode normal, en raccourci clavier contrôle W et sélectionner dans le mode affichage afficher le chainage du texte. Ici il est déjà sélectionné donc, nous faisons l’inverse, masqué le chainage du texte. En cliquant sur les blocs, nous pouvons savoir avec quel bloc ils sont liés. Maintenant notre bloc, notre liaison de notre bloc est symbolisée par une ligne bleue. Pour chainer des blocs, nous n’avons pas besoin de créer les blocs supplémentaires avant, nous cliquons sur le port de sortie du bloc, notre curseur se change et nous cliquons dans le vide. Indesign crée un bloc supplémentaire que nous pouvons déplacer, modifié comme nous l’avons vu dans un chapitre précédent. Annulons, contrôle Z ou commande Z. nous pouvons ne pas laisser le choix à indesign de créer un bloc et préférer dessiner le bloc de réception. Nous cliquons sur le port de sortie et dessinons un bloc par glisser déposé. Annulons le chainage de ces trois blocs et voyons comment rapidement les chainer. Nous allons créer un troisième bloc pour le besoin de l’explication, pour éviter à chaque fois d’avoir à cliquer sur le port de sortie du bloc, pour après cliquer sur le bloc de destination et ainsi de suite, nous avons la possibilité de cliquer une seule fois sur un port de sortie et après nous n’avons plus qu’à designer l’ordre des blocs. Nous cliquons sur le port de sortie du premier bloc et nous maintenons appuyée la touche Alt ou option. Nous n’avons plus qu’à désigner par une clique les blocs qui doivent s’enchainer. C’est un peu en fait comme si indesign avait cliqué sur le port de sortie de chaque bloc pour nous. Qu’arrive t’-il si nous supprimons le bloc du milieu. Sélectionnons le bloc et appuyons sur la touche suppression des lettres selon votre clavier, indesign a automatiquement recréé le lien entre le premier et le troisième bloc qui devient maintenant le deuxième bloc. Annulons maintenant et supprimons plutôt le troisième bloc. Nous venons de lier deux blocs ensemble. La raison d’un lien entre les blocs par rapport à autant de texte que de bloc est pratique. En cas de suppression d’un paragraphe entier par exemple, sans liaison entre les blocs, nous devrions nous même décaler le texte d’un bloc à un autre.