article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | les styles imbriqués avec Tuto InDesign CS2

  • Vidéo 57 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
les styles imbriqués avec Tuto InDesign CS2
00:00 / 06:58
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Toujours dans le cadre de style, intéressons-nous maintenant à une fonction très puissante d’INDESIGN CS2. Cette fonction permet d’enchainer les styles de caractère à l’intérieur d’un style de paragraphe. Regardons notre document page 2, nous avons pour tout le texte appliqué un style de paragraphe et appliquer au premier paragraphe une lettrine d’une couleur différente du reste du texte, et pour le reste du mot, nous avons demandé de petites capitales. Cela modifiait l’aspect du paragraphe c’est pour cela que nous avons un plus après le nom du style de paragraphe. Nous pourrons pour gagner du temps, faire un style de caractère pour la lettrine en changeant la couleur et une autre feuille de style de caractère pour les mots en petite capitale. Cependant, à chaque fois que nous avons un article commençant par une lettrine, il faudra sélectionner le premier paragraphe, ajouter une lettrine puis sélectionner la première lettre pour lui appliquer le style de caractère avec le changement de couleur puis sélectionner le reste du mot pour appliquer la feuille de style qui demande les caractères en petite capitale, c’est long et compliqué, si nous utilisons une lettrine qu’une seule fois ce n’est pas la peine de faire une feuille de style, mais imaginons que notre bulletin utilise une vingtaine de fois la lettrine, cela peut devenir contraignant et peut être source d’erreur de le faire à la main. C’est pour cela que nous allons créer une feuille de style, de paragraphe qui va enchainer automatiquement la feuille de style de caractère de la lettrine, puis celle des petites capitales : ce sont les styles imbriqués. Il est important de savoir qu’il n’est pas nécessaire de faire une lettrine pour accéder aux styles imbriqués, mais dans notre exemple nous allons employer les deux. Nous allons donc créer une feuille de style de caractère pour la lettrine, dans le menu de la palette choisissons le nouveau style de caractère, nous donnons un nom, choisissons une prise de caractère, pour rester dans le ton du bulletin, nous choisissons MYRIAD PRO, une couleur, et nous validons. Nous créons la deuxième feuille de style de caractère pour les petites capitales, nous changeons la casse, nous forçons en petite capitale, surtout nous ne renseignons pas le champ de « famille de police », « style de police » et « corps », car nous voulons que ces petites capitales profitent de la police de caractère qui sera donné par le style paragraphe, nous validons. Nous allons maintenant créer une feuille de style de paragraphe qui enchainera la feuille de style de caractère, de lettrine et petite capitale, nous voulons qu’elle soit basée sur le style de  « zoomdvd_tc » comme nous avons pu le voir dans un chapitre précédent, pour tous vos styles de paragraphes, d’après « zoomdvd_tc » nous lui donnons un nom, nous allons voir la rubrique lettrine et styles imbriqués, nous spécifions la nature de la lettrine, sur 3 lignes, ça sera un caractère, nous donnons maintenant le style de caractère lettrine, nous pourrons nous arrêter là et ceci produira un style de paragraphe, qui produira automatiquement une lettrine en même temps que les paramètres nécessaires au paragraphe comme la prise de caractère et l’interlignage. Nous allons continuer, en ajoutant un style imbriqué, il faut d’abord spécifier le style de caractère, nous choisissons petites capitales pour ensuite choisir la limite « sur » ou « jusqu’à », on va mettre sur « sur », puis la quantité (1), et mot nous pouvons choisir autre chose « phrase », à chaque fois qu’il rencontrera un point, un mot, un caractère bien précis, une lettre ou un espace. Nous laissons « petites capitales sur 1 mot » et nous validons. Nous allons maintenant appliquer cette feuille de style, nous remettons donc à 0 le paragraphe sans substitution et nous appliquons la feuille de style « zoomdvd_tc + lettrine », indesign a bien enchainé différent style de caractère, d’abord la lettrine, et après nous l’avons spécifié d’appliquer la feuille de style de caractère sur un mot, donc dès qu’il a rencontré un espace, il s’est arrêté et laissé après la feuille de style de paragraphe paramétrer le reste. Nous allons créer maintenant une deuxième feuille de style de paragraphe, au cas, nous avons besoin d’une lettrine avec deux mots en petites capitales, car dans le code typographique français, il ne faut pas forcément tout le temps mettre que le premier en petite capitale, on peut aussi en avoir besoin sur deux, trois ou quatre, nous allons nous arrêter à deux, nous allons dupliquer cette feuille de style, nous restons bien sûr avec « D’après », nous modifions simplement la quantité que nous mettrons sur « 2 mots » et nous validons, et nous allons voir maintenant lorsque nous appliquons cette feuille de style nous avons bien nos deux premiers mots qui sont en toutes petites capitales. La découverte des styles imbriqués est terminée, nous savons maintenant créer un style imbriqué et délimité sa portée. Les styles imbriqués combinés à des feuilles de styles de caractère et de paragraphe permettent de rapidement mettre en forme des données répétitives comme une liste de livre composée du nom de l’ouvrage puis un résumé, le signe de changement de style étant les deux points entre l’ouvrage et le résumé. Les styles imbriqués demandent une petite préparation, mais le temps est largement rattrapé lors de son utilisation.