article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | les options de tableau et de cellules

  • Vidéo 15 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
les options de tableau et de cellules
00:00 / 11:23
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Voyons ce qui nous reste à faire. Les cellules sont entourées d’un filet noir ce qu’il va falloir supprimer. Pour faciliter la lecture, nous rajouterons un fond de couleurs en alternance. Ceci va nous permettre de voir en détail les deux menus qui sont au cœur de la création et de la mise en forme d’un tableau. À savoir les options de tableau, les options de cellules. Mettons notre curseur dans le tableau et commençons par le premier onglet des options de tableau à savoir le format de tableau. Menu tableau, sous-menu option de tableau, format de tableau. Cet onglet suivant concerne la mise en forme globale du tableau. La bordure du tableau modifie le contour du tableau. Mettons une épaisseur un peu plus grande ainsi qu’une couleur plus voyante, voyons bien que cela encercle le tableau, mais cela ne modifie pas les séparations à l’intérieur du tableau. Nous ne voulons aucun encadrement donc mettons 0 en épaisseur. L’espacement du tableau d’ajouter avant et/ou après de l’espace. Ceci est intéressant dans le cas ou le tableau est précédé ou suivi de texte. Ce qui n’est pas le cas ici donc nous pouvons laisser les paramètres comme ceci cela n’aura pas d’incidence sur l’aspect de notre document. L’ordre de dessin des contours règle la priorité de super position lors de croisement de contour. Si une colonne est entourée de couleur et une ligne dans une autre couleur, nous pouvons décider ici quelle est la couleur qui aura le dessus. Comme il n’y aura pas ce problème dans notre tableau, nous laissons sur meilleur sommet. Affichons l’onglet contour de ligne, il permet de modifier l’apparence des contours entre chaque ligne. Les paramètres sont les même que pour modifier l’aspect d’un contour de bloc. Choisissons par exemple une ligne sur deux, avec une couleur, celle-ci, et une couleur différente pour celle-ci, voyons bien maintenant que nous avons séparé chaque ligne par une couleur une ligne sur deux. Comme nous ne voulons pas de séparation entre chaque ligne, nous laissons sur aucun. Contour de colonne permet de modifier l’apparence des contours entre chaque colonne. Les réglages sont les mêmes que pour les contours de lignes. Là aussi nous laissons sur aucun. Voyons l’onglet fond, il permet d’attribuer un fond de couleur aux lignes ou aux colonnes. Ce qui nous intéresse ici est un fond en alternance pour les lignes. Donc une ligne sur deux. Nous choisissons la couleur de la première ligne ainsi que sa teinte 20 % pour la deuxième ligne idem, sur une ligne, nous choisissons l’autre couleur et mettons la teinte à 100 %. C’est pour cela que nous n’avons pas mis de contour de ligne, le fond coloré sépare les lignes et aide à faire correspondre le nom du vin avec son prix. Regardons le dernier onglet concernant les entêtes et les pieds de tableau, il n’a plus de mystère pour nous maintenant, mais cela permet de nous rappeler que les entêtes et les pieds de tableau peuvent comportés plus d’une ligne et que nous pouvons ne pas les afficher au début du tableau pour l’entête et en fin de tableau pour le pied. Validons, notre tableau est presque fini, regardons les options de cellules. À l’inverse des options de tableau, les options de cellules modifient l’aspect des cellules sélectionnées et non pas le tableau dans son ensemble. En sélectionnant le tableau en entier, nous modifions bien entendu toutes les cellules, c’est ce que nous allons faire. Nous mettons notre curseur dans le coin supérieur gauche du tableau parce que le curseur se transforme en une flèche diagonale, nous cliquons ainsi toutes les cellules qui ont été sélectionnées. Dans le menu tableau, allons dans le sous-menu options de cellules et cliquons sur la première rubrique texte. Les encarts de cellules indiquent le blanc tournant que nous souhaitons autour du contenu de cellule, nous mettons 2 mm en haut et en bas et 1 mm à gauche et à droite. Cliquons sur aperçu, ils sont bien ici, un blanc tournant tout autour d’une valeur de 2 mm ici, 2 mm en bas, 1 mm là et 1 mm ici. La justification verticale est identique à celle que nous pouvons trouver dans les options du bloc texte. Nous centrons verticalement le contenu de nos cellules comme ceci. Nous avons déjà vu la première ligne de base dans les options de bloc de texte, elle concerne la position de la première ligne par rapport au haut de la cellule et pour cela il faut indiquer le décalage. Nous n’avons pas besoin ici. Écrêter le contenu selon la cellule permet de renier un contenu trop grand tel qu’une image. Cela marche que sur la largeur de la colonne. En sélectionnant l’écrêtage, nous verrons de l’image que ce qui est affichable dans la largeur de la colonne. Ceci évite de déstructurer le tableau. L’orientation du texte permet d’écrire de bas en haut par exemple. Nous validons, sélectionnons quelque cellules dans la colonne de gauche nous les fusionnons, tableau, fusionner les cellules, inscrivons les vins, retournons dans les options de cellules, tableau, options de cellules, texte et orientons notre texte à 270 °. Il est bon à noté que pour cette cellule maintenant la justification verticale est de gauche à droite puisque nous avons fait pivoter le contenu. Annulons les options de cellules ainsi que les fusions, sélectionnons à nouveau la totalité du texte, et en retournant le tableau dans les options de cellules et maintenant dans le deuxième onglet contour et fond. Comme son nom l’indique, nous pouvons ajouter un contour et un fond aux cellules. Puisque toutes les lignes en été sélectionné nous voyons puisqu’elles sont en couleur bleue, nous pouvons modifier la totalité des séparations de cellules, modifier la couleur. Si maintenant nous désélectionnons la ligne du milieu, modifions un paramètre, le paramètre est appliqué à toutes les séparations de cellule sauf aux séparations intérieures ici puisqu’elle est en noir donc désélectionner. Comme nous ne voulons aucun contour de cellule, nous les sélectionnons toutes et mettons 0 en épaisseur. Les réglages sont prioritaires sur sont ceux faits dans le tableau. Prenons maintenant lignes et colonnes. Hauteur de la ligne spécifie la hauteur de la cellule, on peut soit lui insigner une fourchette égale ou supérieure avec une hauteur maxi soit lui donner une hauteur précise. Ceci est à coordonner avec les encarts de cellules. C’est très pratiques lorsque nous avons besoin d’un emplacement précis tel qu’un formulaire administratif par exemple, dans notre liste de prix nous n’avons pas besoin d’une hauteur précise, nous avons assez d’espaces sur nos quatre pages, nous mettons donc supérieur ou égal et laissons ainsi. Largeur de colonne permet de préciser numériquement la largeur de la colonne. Ce paramètre est grisé, car nous avons sélectionné des cellules qui sont sur plusieurs colonnes. Validons et sélectionnons la ligne vin blanc en fin de tableau. Retournons dans les options de cellules et dans l’onglet lignes et colonnes. Nous voyons maintenant un paramètre très intéressant, il s’agit des options enchainement, actuellement notre ligne annonçant les vins blancs et seule sur la page. Ce qu’elle annonce est sur la plage suivante. Ceci n’est ni pratique ni esthétique. Avec ce paramètre nous pouvons spécifier et par conséquent ici forcer notre cellule à se placer sur la page suivante. Toutes les options peuvent être utilisées dans notre exemple à part la page impaire suivante qui mettra vins blancs et la suite du tableau en page trois de notre liste. Choisissons donc bloc suivant, et nous validons. La ligne est passée au bloc suivant donc la page suivante, elle se trouve maintenant en page deux. Mettons notre curseur dans une seule cellule, retournons dans tableau, option de cellule, et maintenant voyons le dernier onglet trait de diagonaux. Nous pouvons bien sûr faire filer à la main avec l’outil dédier, mais en cas de modification du tableau nous devons replacer les filets. Il faut dans la mesure du possible utiliser cette option à la place. Nous pouvons choisir l’inclinaison du filet, sa couleur bien sûr, son épaisseur, on va remettre sur aucun et nous validons. Notre tableau est fini, nous allons passer en détail les deux commandes essentielles à la réalisation d’un tableau, les options du tableau pour les paramètres globaux et les options de cellules pour peaufiner l’aspect du tableau et paramétrer l’aspect individuel des cellules.