article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | les gabarits

  • Vidéo 30 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
les gabarits
00:00 / 07:23
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Parlons maintenant d’un concept très important qui, ce qui nous utilisons bien, nous fera gagner un temps précieux lors de la conception, mais aussi pendant les modifications éventuelles. Il s’agit des gabarits. Les éléments d’un gabarit apparaissent sur toutes les pages qui dépendent de ce gabarit. Nous entendons par élément, des blocs de textes vides, des textes, des images. En regardant l’exemple que nous allons atteindre, nous pouvons voir que les quatre pages ont un bandeau de couleur. Plutôt que de créer quatre bandeaux, un pour chaque page, pourquoi pas le mettre sur le gabarit ainsi chaque page créer à partir de ce gabarit aura de base ce bandeau. Les pages deux et trois ont des folios. Nous appelons ainsi les numéros de pages. Autant les mettre déjà dans les gabarits ainsi nous n’avons pas à les créer sur chaque page. Voici l’un des avantages créer une seule fois les objets récurrents. Le deuxième est que nous possédons un endroit unique où changer ces éléments répétitifs. Un changement de couleur pour les bandeaux par exemple dans le gabarit entrainera automatiquement le changement de la couleur du bandeau dans toutes les pages dépendantes de celui du gabarit. Nous pouvons aisément discuter de l’utilité de cette fonction sur un quatre pages. Mais si nous imaginons plutôt un magazine de soixante-quatre pages, nous comprenons plus aisément l’utilité des gabarits. Les gabarits serviront pour créer la nature générale de chaque rubrique de ce magazine par exemple. Un gabarit sera créé pour les pages jardinages, contenant déjà l’intitulé de la rubrique, son code couleur propre et le bloc de texte vide déjà mis en place. Un autre gabarit sera créé pour les pages mode. Lors de la réalisation, nous appliquerons les gabarits choisis sur les pages nous n’aurons plus qu’à nous concentrer sur le remplissage des blocs. Les gabarits nous permettent une cohérence graphique numéro après numéro. Nous allons mieux nous en rendre compte en commençant dès maintenant les gabarits pour notre bulletin. Nous affichons notre document, pour cela ouvrons la palette page. Soit par l’onglet qui se trouve de base lors de l’installation d’indesign CS2 sur notre coté droit, soit en allant dans le menu fenêtre puis en sélectionnant page. Dans la partie supérieure de cette palette, nous trouvons la zone gabarit. Une page est nommée aucune. Cette page n’est pas modifiable. S’il n’en reste qu’une, ce sera celle-ci. Par contre nous avons une double page appelée sur indesign planche qui est nommée A gabarit. C’est le gabarit qui est actuellement appliqué aux quatre pages situées en dessous nous le voyons par la lettre A sur chaque page qui signifie que ces pages ont pour gabarit celui qui ont préfixe la lettre A. comme nous avons cliqué sur page en vis-à-vis lors de la création de notre document, les pages du gabarit A représentent une page de gauche, une page de droites cornées. Nous informons que les marges de gauche et de droite sont peut être différentes et qu’elles ne sont pas toujours du même coté selon, si c’est une page paire ou impaire. Comme nous l’avions vu précédemment ce sont des petits fonds et des grands fonds. Nous allons double cliquer sur le gabarit A pour l’afficher. En cliquant sur le nom du gabarit et non sur les pages, nous avons ainsi les deux pages affichées. Pour en être certains, nous pouvons regarder en bas à gauche de notre écran si dans le champ de navigation le nom A gabarit apparait. Sinon ouvrons la liste pour sélectionner le gabarit. Nous allons créer un bloc que nous allons mettre dans la marge de tête. La création de blocs et les couleurs sont de plus en plus en détail dans les prochains chapitres donc nous ne faisions pas attention pour le moment à savoir la couleur. Sélectionnons dans la palette outil, l’outil rectangle, nous faisons un cliquer-glisser pour créer un rectangle. Pour le moment le rectangle n’a pas la bonne dimension. Le rectangle est toujours sélectionné, nous le voyons grâce aux poignées tout autour du rectangle, plaçons notre bloc au bon endroit. Regardons ce qu’il y a dans la palette commande, l’icône tout en haut à gauche indique le point qui sert de référence pour les coordonnés X Y. pour simplifier, nous allons cliquer sur le petit bouton blanc en haut à gauche. Nous indiquons ainsi que le point de référence pour les coordonnés est le coin supérieur gauche de notre bloc. Nous indiquons dans le champ X moins cinq et dans celui d’Y moins cinq également. N’oublions pas la touche tabulation pour passer rapidement d’un champ à l’autre. Dans le champ largeur nous indiquons 153 mm et en hauteur 8 mm. Voilà, nous venons de placer précisément un bloc dans la marge de tête des pages de gauche, c'est-à-dire les pages paires. Nous avons mis notre bloc à fond perdu, c'est-à-dire que nous l’avons mis à la coupe pour être sûr qu’un liseré blanc apparaisse lors du masticotage. Nous voyons bien ici notre bloc qui dépasse de la limite de la page. Double cliquons sur la page un. Nous voyons qu’elle n’a pas le bandeau, par contre en double cliquant sur la page deux, cette page a bien le bandeau. Les pages paires ont le bandeau et les pages impaires ne l’ont pas. Nous allons remédier cela, retournant dans notre gabarit, soit par une navigation qui se trouve en bas, soit en double cliquant sur le nom, nous allons dupliquer notre bloc pour le mettre aussi sur les pages impaires. Sélectionnons notre outil de sélection, en maintenant la touche Alt sur PC, option sur mac in touch, et en faisant un cliquer-glisser du rectangle nous le dupliquons. Mettons le bien sur la page de droite, vérifions bien que nous avons rentré les coordonnés pour les poings supérieurs gauches et indiquons les coordonnés suivants en X, nous renseignons zéro, nous allons au pliage et en Y nous mettons 5 mm. Validons. Vérifions tout cela, si nous allons sur la page une, nous avons bien le bandeau maintenant, sur la page trois aussi. Nous venons de créer un gabarit, ce dernier possède notre bandeau qui maintenant se trouve sur toutes les pages qui dépendent de ce gabarit. C'est-à-dire que notre exemple sur toutes les pages de notre document nous voyons bien la lettre A sur toutes les pages du document grâce au gabarit nous évitons de créer un bandeau pour chaque novelle page. La modification de ce bandeau est dorénavant centralisée en un seul endroit, les pages gabarits.