article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | Les calques avec Tuto InDesign CS2

  • Vidéo 39 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les calques avec Tuto InDesign CS2
00:00 / 11:11
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Indesign à la possibilité de travailler sur les calques. Les calques permettent de bien agencer les différents éléments de la mise en page, de classer par thème, de masquer et d’afficher rapidement certain élément. Nous pouvons mettre sur les calques tous les éléments que nous créons avec indesign. Du texte, des images, des formes géométriques, des repères. Ils permettent aussi d’afficher différentes versions d’une même mise en page. L’exemple plus utilisé est un document avec deux langues différentes. Chaque langue sera sur un calque différent. Nous affichons un document déjà ouvert pour bien comprendre le principe des calques et nous affichons la palette calque. Nous voyons qu’un document indesign comporte toujours au moins un calque. Tous les éléments de notre mise en page se trouvent sur ce calque. Nous allons créer des calques pour y placer nos différents éléments. Pour créer un calque, nous pouvons soit cliquer sur la page cornet, soit allé dans le menu de la palette calque et sélectionner nouveau calque. Nous lui indiquons un nom, nous mettons lueur, la couleur n’est pas importante, simplement les éléments que nous mettrons sur ce calque auront la bordure de couleur que celle spécifiée ici. Cela peut nous faciliter le montage. Après nous avons cinq options que nous pouvons cocher ou décocher. Afficher le calque le rend visible. Nous verrons après comment cacher un calque sans passer par cette fenêtre. Verrouiller le calque empêche de mettre un document sur le calque. Cela empêche aussi de sélectionner les éléments qui s’y trouvent. Là aussi, nous verrons comment rapidement verrouiller un calque sans passer par cette fenêtre. Supprimer l’habillage lorsque le calque masqué peut nous paraitre un peu flou comme option, car nous n’avons pas encore vu l’habillage sur indesign. Néanmoins pour comprendre, nous pouvons imaginer qu’un texte dépose les contours d’une image, si nous masquons le calque où se trouve cette image le texte continue tout de même à imposer le contour de cette image. Grâce à cette option nous indiquons à indesign de ne plus tenir compte de l’habillage si le contour de l’image n’est pas visible et par conséquent le texte se place normalement dans son bloc. Afficher les repères faits comme son nom l’indique et affiche tous les repères qui se trouvent sur ce calque précis. Lorsque cette option est sélectionnée, les repères ne peuvent être affichés même en choisissant afficher les repères dans le menu affichage. Verrouiller les repères empêche de sélectionner les repères qui se trouvent sur ce calque. Pour notre part nous laissons comme cela le calque, nous validons. Nous pouvons modifier ces options à tout moment en double cliquant sur le calque. C’est d’ailleurs ce que nous allons faire pour modifier le nom du calque un. Double clique sur le nom du calque, dans la palette calque et nous le nommons fond. Nous pouvons allons dire comment précédemment modifier les options du calque. Validons, pour ajouter un objet sur notre nouveau calque, il faut d’abord le cibler en cliquant dessus. Nous pourrons voir qu’il est sélectionné grâce à la plume qui se trouve face à son nom et aussi au bandeau de couleur sur la ligne du calque. Comme le calque lueur est sélectionné, dorénavant tous les éléments que nous rajouterons à notre document iront se placer sur ce calque. Si nous ajoutons un bloc comme ici, nous voyons bien que les limites du bloc ont la couleur du calque sur laquelle il est. Si nous dessinons, la tracée lui aussi il est sur le calque. Le résultat d’un copier-coller aura lieu aussi sur le calque ciblé. Supprimons les éléments ajoutés pour l’exemple et voyons comment rapidement afficher masquer un calque et aussi comment rapidement le verrouiller, déverrouiller sans passer par la fenêtre d’option. À côté de chaque calque, nous avons deux colonnes de case. Celle de gauche, et pour afficher masquer les calques, en cliquant sur l’œil nous masquons ce calque. En cliquant de nouveau dans la case, l’œil réapparait et donc le calque est visible. La colonne de droite est pour verrouiller déverrouiller le calque. En cliquant dans la case, un crayon barré apparait. Signalant que nous ne pouvons écrire sur ce calque. D’ailleurs si nous verrouillons le calque actif, le symbole de la plume est lui aussi barré. Comme montrer ici, nous ne pouvons ajouter, modifier un bloc ou un élément, pour déverrouiller rapidement un calque, il suffit de cliquer sur le crayon barré. Nous allons créer d’autre calque pour chaque élément de cette mise en page. Nous en créons que l’on nomme ongles, un autre que l’on nomme télévision, un autre texte, mag et enfin le dernier que l’on nomme marques. Nous avons au total sept calques dont six qui sont encore vides. Cela va nous permettre de voir comment déplacer des éléments dans un calque sur un autre calque. Nous allons répartir les éléments sur sept calques. Nous sélectionnons nos angles, en maintenant appuyée la touche majuscule pour faire une sélection multiple, nous voyons qu’un petit carré à côté de la plume est affiché. Il représente notre élément sélectionné. Nous n’avons qu’à glisser-déposer ce petit carré sur le calque que nous voulons et nous relâchons. Nos angles viennent d’être transférés dans notre calque ongles. Faisons pareil pour les autres éléments. Le texte, la télévision et enfin la lueur. Nous avons bien réparti tous les éléments, mais nous ne voyons plus les angles. En effet, puisque les calques des angles se trouvent sous le calque télévision, l’image de la télévision nous cache les angles. Il nous faut donc mettre le calque ongle au dessus du calque télévision. Cela nous montre bien que le premier calque visible dans la pile est celui qui se trouve en haut. Pour le mettre avant le calque de la télévision, nous cliquons sur le calque et nous le glissons au dessus de celui de la télévision. Nous pouvons le relâcher lorsqu’une barre noire apparait. Maintenant nous pouvons voir les angles. De nouveau sur le calque ongles, pour sélectionner tous les éléments d’un calque, au lieu de le faire à la main, élément par élément, comme ici, il est plus rapide de maintenir la touche Alt, option sur mac in touch, appuyée et de cliquer sur le calque des angles. Tous les éléments qui se trouvent sur ce calque sont sélectionnés. Pour dupliquer un calque, mais par conséquent les éléments qui se trouvent dessus nous avons deux possibilités. Soit sélectionner le calque et le glisser sur la page cornet, soit le sélectionner et dans le menu de la palette calque, choisir dupliquer le calque. Nous nous retrouvons avec la fenêtre d’option pour personnaliser ce calque. Maintenant que nous avons un calque en trop, supprimons-le en le sélectionnant et en cliquant sur la corbeille. Nous pouvons aussi le glisser sur la corbeille, ou encore choisir dans le menu supprimer le calque. À présent si nous voulons garder cet ordre de calque dans un autre document, nous sélectionnons tous les éléments de notre mise en page avec le raccourci contrôle A ou commande A sur mac in touch, nous copions, contrôle C ou commande C, nous créons un nouveau document, contrôle N ou commande N sur mac in touch, si nous collons comme cela nos éléments, ils se retrouvent tous sur le même calque. Pour éviter cela, et avant de les coller, dans le menu de la palette calque, nous cochons coller selon les calques. Ainsi lorsque nous les collons maintenant indesign à recréer pour nous les calques d’origines. Si nous voulons fusionner des calques, c'est-à-dire regrouper en un seul calque plusieurs calques. Nous les sélectionnons, comme nous avons précédemment sélectionné des pages et dans le menu nous choisissons fusionner les calques. Indesign a non seulement mis sur un calque ce qui était sur plusieurs calques avant, mais il a aussi supprimé les calques vides. Dernier point maintenant, les objets de types dans un gabarit, apparaissent toujours derrière les autres objets des pages. Si nous voulons que des éléments types dans un gabarit apparaissent toujours devant les éléments de nos pages, nous mettrons les éléments de gabarits sur un calque qui sera placé au-dessus d’un calque qui recevra le contenu des pages. Nous venons de voir la palette calque, comment en créer, en supprimer, en dupliquer et aussi comment fonctionne l’ordre d’empliment des calques.