article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | impression directe

  • Vidéo 8 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
impression directe
00:00 / 06:43
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous allons imprimer notre bulletin sur une imprimante couleur. Le processus est la même sur une flasheuse, mais les paramètres seront différents. Sélectionnons la commande imprimer dans le menu fichier ou contrôle commande P, il faut d’abord sélectionner son imprimante, comme on a expliqué dans le précédent chapitre, le PPD est un fichier de description des possibilités de l’imprimante. Si nous choisissons le PPD d’une imprimante qui fait du recto verso par exemple, cette option sera disponible dans les rubriques d’inDesign. Notre imprimante de bureau n’ayant pas de PPD, le menu déroulant est grisés. Nous pouvons dans cette première fenêtre régler les paramètres d’ensemble de l’impression. Les options permettent de définir l’impression ou non de certains éléments. Cliquons sur format, nous indiquons ici le format du papier et l’orientation de notre document lors de l’impression. Comme pour les autres rubriques que nous verrons, certaines zones sont grisées, car nous ne pouvons pas les utiliser avec notre imprimante de bureau sélectionnée. En bas à gauche, nous avons un aperçu de notre page d’impression ainsi que de notre document sur la page, ici en violet. Dans les options, le champ vignette permet d’imprimer plusieurs pages de notre document sur une seule feuille de papier. C’est utile pour faire un chemin de fer et voir la lancée d’une mise en page. Le champ mosaïque permet d’imprimer un grand document à l’aide de plusieurs feuilles de papier. A la manière des grandes affiches quatre mètres par trois qui est imprimé sur plusieurs feuilles que l’on colle après ensemble sur un panneau publicitaire. Cliquons dans la rubrique repère et fond perdu. Nous pouvons ici ajouter des repères, il faut le remettre à la française et centrer, comme ceci nous voyons mieux, nous pouvons donc ici ajouter des repères, qui permettrons, pas ici sur l’imprimante de bureau, mais sur une flasheuse par exemple, de contrôle l’impression et la bonne super position de toutes les couleurs. L’aperçu répercute nos choix. En utilisant les fonds perdus, inDesign imprimeront les éléments imprimables au-delà du format du document ce qui est conseiller pour une photo qui irait à la coupe par exemple. Cliquons sur la rubrique sortie, nous spécifions ici le mode de sortie, nous pouvons imprimer en niveau de gris ou en RVB, comme ici, car l’imprimante sélectionnée est une gaie d’encre, ou en CMJN pour une flasheuse ou une imprimante ayant un RIP postscript. Cliquons sur graphique, nous pouvons modifier la qualité des images envoyées, en choisissant toutes, les images seront envoyées avec leurs plus grandes définitions à l’imprimante. En choisissant, échantillonnage optimisé, la zone de définition des images est adaptée à celle de l’imprimante. Pour notre imprimante de bureau, une définition moins importante de l’image sera envoyée. Doublure, envoie les images en basse définition quelque soit l’imprimante sélectionnée. Enfin, aucune ne permet d’imprimer un document sans les images. Pour une relecture du texte par exemple. Cliquons sur gestion des couleurs, si notre imprimante utilise un profil colorimétrique spécifique c’est ici que nous l’indiquons, en sélectionnant document, nous imprimons simplement le document sur du papier, en sélectionnant épreuve, nous allons simuler sur notre imprimante les conditions d’impression qu’il y aura lors de l’impression sainte. Il est important pour cela, d’avoir le bon profil colorimétrique de la presse offset. Cliquons sur avancé, l’OPI, ou open pre price interface sépare les fichiers hautes définitions de l’image d’une représentation basse définition. Au moment de l’impression, en cliquant sur substitution d’image OPI, les images hautes définitions sont envoyées en imprimante à la place de la basse définition qui nous a servi à bien placer l’image dans le document. Nous pouvons ici sélectionner les images que nous voulons voir, être substitué ou non. Il faut bien sûr que pour cela notre flux de production soit OPI, ce qui n’est pas le cas avec notre imprimante de bureau. Nous sélectionnons comme aplatissement une résolution moyenne pour notre imprimante, nous accélérons ainsi l’impression, notre imprimante n’ayant pas la capacité d’imprimer avec une haute définition. La rubrique synthèse liste tous les paramètres des autres rubriques. Si nous imprimons souvent de cette manière, il peut être intéressant d’enregistrer ce jeu de paramètre. Ainsi, nous n’aurons plus à renseigner de nouveau chaque rubrique. Cliquons sur enregistrement prédéfini, donnons-lui un nom et validons. Annulons notre impression, et affichons de nouveau la fenêtre d’impression contrôle ou commande P. pour retrouver notre jeu de paramètre, nous l’afficherons dans la liste déroulante nommée impression prédéfinie. Et nous n’avons plus qu’à cliquer sur imprimé puisque tous les paramètres ont été sauvegardés comme nous le voulions. L’impression dans inDesign s’achève, nous connaissons à présent les différents paramètres, il est important de les maitriser pour obtenir la meilleure impression possible.