article(s) dans votre panier VOIR

Tuto Indesign | importation de texte

  • Vidéo 46 sur 71
  • 7h36 de formation
  • 71 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
importation de texte
00:00 / 06:33
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Nous venons de voir dans le chapitre précédent deux possibilités pour placer deux textes. L’une pour un texte très court en le saisissant et l’autre pour prendre une partie précise d’un texte en le copiant. À présent, voyons comment faire pour importer un texte d’une centaine de pages. Cette méthode marche aussi pour un petit texte. Pour montrer la puissance de cette troisième méthode, pour mettre du texte dans un bloc, nous laissons de coté momentanément notre bulletin de quatre pages pour afficher un autre document déjà chargé. Nous n’allons pas copier notre texte, mais l’importer d’un fichier texte. Nous affichons le menu fichier, et nous sélectionnons importer qui a comme raccourci clavier contrôle ou commande D. nous choisissons notre fichier et avant de valider, nous voyons, une option que nous n’allons pas sélectionner si c’était le cas elle nous amènerait une fenêtre de dialogue pour choisir si l’on veut garder l’enrichissement de texte, les feuilles de styles. Nous verrons cette boite de dialogue dans un prochain chapitre, nous validons. Cela peut prendre du temps, le texte est assez long, nous avons maintenant comme curseur le symbole de texte chargé, il y a quatre possibilités pour placer ce texte, les premières manuellement. Nous pouvons avec ce curseur cliquer sur un bloc déjà fait et le texte se placera dedans. Mais il y a mieux, nous pouvons dessiner un rectangle et automatiquement quand nous relâchons notre souris, le texte importé se place dedans. Toujours avec les méthodes manuelles, nous annulons ce bloc, avec contrôle ou commande Z, si nous plaçons notre curseur de texte chargé près d’un repère de marge, marge de tête par exemple, nous voyons que le petit triangle noir devient blanc. Synonyme de magnétisme avec ce repère. Si nous cliquons, automatiquement un bloc est créé avec comme limite les marges de notre page. Il est nécessaire que dans affichage, grille et repère, magnétisme des repères soit coché pour que le bloc texte ait vraiment comme limite les marges de la page. Avec cette méthode manuelle, indesign n’a crée qu’un seul bloc texte. Pourtant, il y a plus de texte que ne peut contenir notre bloc. Nous voyons cela au plus rouge qui se trouve en bas de notre bloc. Nous verrons comment faire continuer notre texte dans un autre bloc dans le chapitre consacré au chainage de bloc. Annulons ce que nous venons de faire, contrôle ou commande Z. nous venons de voir la méthode manuelle, voyons maintenant la méthode semi-manuelle. Elle est identique à la manuelle à un raccourci clavier près. Nous approchons notre curseur du repère de marge et nous maintenons appuyée la touche Alt ou option. Nous cliquons, cela fait un bloc de texte, mais nous n’avons plus le signe plus rouge en bas. Car nous avons encore la main pour créer un autre bloc dans lequel le texte continuera. Nous passons sur la page deux, et nous cliquons maintenant Alt ou option, nous avons encore la main lorsque nous avons maintenu notre raccourci clavier, nous passons sur la troisième page et nous cliquons encore une fois sur un repère de marge, mais sans notre raccourci clavier. Le bloc est créé, mais nous n’avons plus la main, notre curseur n’a plus notre symbole de texte chargé et notre bloc possède le signe plus rouge. Encore une fois nous annulons ce que nous venons de faire, contrôle ou commande Z, il n’y a pas de limite à l’annulation sur indesign, nous en profitons. Nous allons voir maintenant la méthode automatique. Elle est identique à la semi-automatique sauf que nous devons maintenir la touche majuscule appuyée. L’importation a été faite, mais la grande différence par rapport aux autres méthodes précédentes est que indesign a créé les pages et les blocs nécessaires pour contenir tout le texte à notre place. Voyons maintenant la toute dernière méthode, appelée placement automatique de page fixe. Dans la méthode précédente, nous avions trois pages de craies. Et indesign a créé les pages supplémentaires. Avec le placement automatique de page fixe, indesign, va couler le texte dans toutes les pages existantes, mais ne va pas créer de page supplémentaire. Voyons cela, approchons notre curseur de la marge de tête, maintenons appuyée les touches majuscules et Alt ou majuscule et option et cliquons. Notre texte se déroule sur la page un, poursuit sur la page deux et s’arrête à la page trois. Car nous n’avions que trois pages de crée. Résumons, nous avons la possibilité d’importer du texte manuellement ce qui est pratique pour un petit texte et que nous ne savons pas encore où le mettre, la méthode semi-automatique pour choisir les endroits où indesign va continuer d’importer le texte, la méthode automatique qui est parfaite pour importer un long texte comme pour un livre par exemple et enfin la méthode automatique de page fixe qui est similaire à la méthode automatique, mais qui respecte le nombre de pages crée.