article(s) dans votre panier VOIR

Présentation de l’éditeur de compositing dans Blender

  • Vidéo 66 sur 66
  • 5h58 de formation
  • 66 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Présentation de l’éditeur de compositing dans Blender
00:00 / 06:07
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Votre formation au logiciel de dessin 3D Blender se termine sur cette dernière vidéo. Vous y découvrez l’éditeur de compositing. Il s’agit de réaliser l’étape de post-production, à l’aide d’un éditeur dédié qui vous est brièvement présenté ici. Vous passez en mode d’édition de nœuds (éditeur nodal). Vous découvrez l’onglet de l’éditeur de compositing. Vous accédez à un arbre nodal très simple que le formateur vous explique clairement. Vous comprenez le rôle de chacun des nœuds présents dans l’éditeur. Vous comprenez que l’éditeur nodal va être utilisé pour ajouter de nouveaux nœuds de modification et de traitement de l’image. Ces nœuds vont être chaînés entre eux et les traitements associés seront réalisés de gauche à droite. Le formateur suggère quelques types de traitement possibles à réaliser : sélection de quelques objets, retouches de couleurs, ajout de brume, etc. Vous découvrez également le bouton « backdrop » et l’utilité du nœud de type « viewer ». Leur association permet d’afficher en fond d’écran de l’éditeur l’image finale telle que calculée. Vous voyez par l’exemple les effets de quelques filtres de manipulation de l’image : ajouter une correction gamma par exemple, ou modifier les courbes du contraste ou de couleurs. La formation Blender s’arrête sur cette dernière introduction à l’éditeur nodal appliqué au compositing des images. Il s’agit pour le formateur d’inciter à aller plus loin dans l’utilisation de cet outil.