article(s) dans votre panier VOIR

Signal Numérique/Analogique

  • Vidéo 5 sur 25
  • 2h34 de formation
  • 25 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Signal Numérique/Analogique
00:00 / 07:23
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Un signal analogique est un signal continu, il retranscrit la variation d'une grandeur physique : très souvent un signal électrique. Dès qu'il s'agit d'observer un phénomène ou de mesurer un paramètre physique, on a recours à un capteur qui va retranscrire les informations sous forme d'un signe analogique. Pour passer un signal analogique en numérique, il faut échantillonner le signal puis le quantifier. Un signal numérique est donc à l'inverse de l'analogique, un signal discret. Cela signifie que le signal en numérique à une résolution et des bornes de maximum et minimum prédéfinis par les capacités du matériel. Le passage d'un signal numérique en analogique entraîne donc forcément des approximations que l'on s'efforce de limiter. Les tables d'échantillonnage analysent le signal analogique en plusieurs tranches que l'on nomme échantillon. Le nombre d'échantillons est défini par la fréquence d'échantillonnage. Une fréquence d'échantillonnage trop limitée entraine un sous-échantillonnage du système. La profondeur de codage et la profondeur de quantification sont désignées par le nombre de bits utilisés pour décrire l'image. Un bit est la plus petite unité qui permet de mesurer la quantité d'informations en numérique. La profondeur de quantification définis avec quelle précision les valeurs de l'image vont être transcrites de l'analogique au numérique. La chaîne de production (chaîne numérique) doit être cohérente. Par exemple, avoir un écran de très bonne qualité capable de restituer un affichage en 10bits mais le connecter à une carte graphique 8bits n'a as beaucoup de sens. Le numérique est une chaine et il ne faut négliger aucun des maillons.