article(s) dans votre panier VOIR

Les formes d'ondes et la détermination de l'exposition

  • Vidéo 19 sur 25
  • 2h34 de formation
  • 25 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Les formes d'ondes et la détermination de l'exposition
00:00 / 05:17
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

L'outil forme d'onde ou Waveform et l'outil Parade repose exactement sur le même principe : on ballait les niveaux de l'image de droite à gauche sur toute la hauteur de l'image. On retrouve les mêmes informations dans les deux. L'outil Parade représente les trois canaux RGB cote à cote plutôt que l'un par-dessus l'autre comme dans l'outil Waveform. L'échelle est graduée en niveau numérique, on peut lire qu'elle est graduée de 0 à 1023, cela correspond donc à une échelle de 10bits. De gauche à droite, on retrouve les valeurs de tous les pixels de chaque colonne de l'image. Chaque valeur d'un pixel est représentée par un point. Quand ceux-ci se superposent, leurs luminosités s'additionnent. Cela veut dire que lorsqu'un nuage de points est très clair, beaucoup de valeurs dans l'image ont ce niveau. Certains Waveform ballaient les niveaux seulement d'une ligne ou d'une colonne à la fois. On peut choisir la colonne représentée en déplacement la ligne verticale, et la ligne en déplacement la ligne horizontale. Ces outils permettent de rapidement s'assurer que le signal de l'image n'est pas saturé. Si le signal est saturé, cela veut dire que l'on obtient un aplat uniforme, on perd donc des informations. A part si c'est une volonté artistique, on cherche généralement à éviter la saturation du signal. Une surexposition, surtout en numérique, entraîne une perte d'informations dans les hautes lumières avec notamment l'apparition d'aplats uniformes. Là sous-exposition entraîne une montée du bruit, la part du signal consacré à l'image diminue par rapport à la part occupé par le bruit.