article(s) dans votre panier VOIR

La Compression vidéo

  • Vidéo 15 sur 25
  • 2h34 de formation
  • 25 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La Compression vidéo
00:00 / 07:08
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

La compression vidéo, c'est tout simplement une manière de coder les valeurs d'un fichier afin de limiter son poids. C'est une manière particulière d'exprimer les valeurs d'un fichier. Si un fichier vidéo est compressé lors de sa création, il devra alors être décompressé afin de pouvoir être lu. En tant qu'utilisateur, on choisit rarement directement une méthode de compréhension, celle-ci dépend avant tout du codec employé. La compression vidéo peut être sans pertes (Lossless), visuellement sans pertes (Visually Lossless) et avec pertes (Lossy). Lorsque la compression est lossless, l'intégralité des données pourra être récupérée après la décompression sans aucune perte. Dans le cas d'une compression visually lossless, une partie des données aura été perdu mais l'image restera visuellement identique. Une compression vidéo lossy entraine en revanche une perte de donnée substantiel qui impacte l'aspect de l'image. La compression vidéo peut permettre d'éliminer les valeurs superflues et récurrentes afin de réduire la quantité d'informations enregistrées. La compression vidéo permet donc une réduction du débit, c'est-à-dire du nombre de données enregistrées par unité de temps : on l'exprime en général par Mb/s. Plus ce chiffre est élevé et plus l'encodage est qualitatif. Cependant, cela dépend grandement de l'efficacité du codec utilisé. En effet, à débit égal, deux codecs ne donneront pas la même qualité. Enfin, le débit peut être constant (égal sur toute la durée du média) ou variable (la valeur du débit fluctue selon la complexité de l'information qui doit être enregistrée). La compression vidéo peut être d'autant plus efficace lorsqu'elle s'applique à une image composée d'une couche de luminance et de deux couches de chrominance.