article(s) dans votre panier VOIR

Ecriture d'un script shell

  • Vidéo 46 sur 48
  • 4h28 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Ecriture d'un script shell
00:00 / 07:45
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans cette vidéo en ligne pour gérer un serveur web sous Linux, le formateur expert vous apprend l’écriture de script Shell. L’objectif de cette formation est de vous aider à comprendre le mécanisme de certaines variables en PHP sous Linux. Pour ce faire, vous devez d’abord ouvrir votre phpMyAdmin dans Oracle VM VirtualBox. Ainsi, la première ligne de ce script vous indique l’emplacement de votre interpréteur précédé par la commande # !/bin/. Le shell le plus utilisé est le shell Bash. Par la suite, vous pouvez utiliser les différentes commandes comme les variables. En ce qui concerne la variable $#, elle contient le nombre d’arguments passés à la commande. Quant à la variable echo, elle vous permet d’afficher votre variable. Pour exécuter votre encodage, vous commencez par le sauvegarder. Ensuite, vous complétez à l’aide de votre path dans le même dossier que celui du bin. Par ailleurs, vous pouvez utiliser la notation ./test.sh. De ce fait, vous obtenez la permission d’exécuter votre script. Pour obtenir la permission de lecture et d’écriture, vous utilisez la commande chmod u+x test.sh. Vous pouvez alors utiliser les différentes variables de condition comme les variables if, then ou fi. Vous avez également la possibilité de mettre des éléments dans une variable. Pour ce faire, vous déclarez votre variable, puis vous incluez la commande uptime dans la variable en question. Il est à noter que dans Linux, quand vous définissez votre variable, vous n’indiquez que son nom. Dans le cas où vous la réutilisez, vous devez la précéder d’un $. D’une autre manière, vous avez aussi le choix de la précéder du terme RESULTAT. De plus, toutes les commandes envoient un code retour de 0, -1 ou +1. Un code retour 0, indique que la commande s’est bien exécutée. Pour conclure, vous comprenez désormais le fonctionnement de script sous Linux.