article(s) dans votre panier VOIR

La conscience du risque en entreprise pour la santé et la sécurité au travail

  • Vidéo 3 sur 22
  • 28:08 de formation
  • 22 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
La conscience du risque (De la non-conscience à la prévention)
00:00 / 00:56
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
14,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans cette formation en ligne relative à la santé et la sécurité au travail, l’auteur vous explique le contexte de la santé sécurité au travail concernant la conscience du risque et la non-conscience à la prévention. L’objectif de cette vidéo consiste savoir la raison de la non-conscience du risque. Cette non-conscience du risque peut avoir lieu dans une entreprise parce que le salarié est complexé dans son état mais également dans sa représentation du danger. Ce qui signifie que s’il n’a pas conscience du danger, il n’a pas peur du danger. Pour cette raison, la personne peut prendre des risques pour lui et aussi pour le reste de son équipe. Il faut noter donc que les travailleurs doivent donc avoir conscience qu’un danger peut avoir des conséquences pour l’entreprise et pour le salarié. Par ailleurs, il doit savoir que l’expérience d’un salarié ne le met pas à l’abri d’un danger. Au contraire, travailler de manière récurrente dans unité de travail peut amener une personne à prendre des risques démesurés. Ces derniers peuvent être dus à des habitudes de travail. Pour conclure, la première prévention des risques de danger dans le travail est donc d’en prendre conscience.