article(s) dans votre panier VOIR

Gérer la dynamique des Rigid et Soft body dans RealFlow 2014, cours en ligne

  • Vidéo 18 sur 48
  • 5h08 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Rigid body dynamics et soft body dynamics
00:00 / 06:09
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tuto Realflow 2014, le formateur vidéo en ligne Alain Maindron nous parle de Rigid body dynamics et soft body dynamics. Ces derniers sont des matériaux sur lesquels la physique s’applique. Dans ce cadre, nous allons déterminer les propriétés de ces objets.
L’auteur nous les identifie par une simulation. Nous créons sur notre base, d’un côté un objet sphérique du type Rigid body, et de l’autre un objet cubique du type soft body. Nous devons en même temps prendre en compte le sol car il fait partie de la simulation. Dans leur chute, nous remarquons que le cube va se déformer alors que la sphère non. Cette déformation est un aspect spécifique d’un soft body. Compte tenu des propriétés de leur surface, nous allons dans un premier temps déterminer celle de la sphère. Avec une sélection de l’objet, nous pouvons voir ses attribues sur l’affichage de droite. Dans la section « mode paramètres », nous disposons des options pour lui attribuer des animations. Dans « mode initial state », nous pouvons noter la masse, prendre en compte la friction de l’air, préciser le centre de gravité, fixer la vélocité et déterminer des rotations sur lui-même. Il nous est aussi possible d’établir le taux d’élasticité qui permet un rebondissement de l’objet pendant la simulation. Dans un second temps, la valeur du cube présente certaines similitudes mais l’élasticité est la plus notable. Elle permet de fixer la déformation de l’objet pendant la simulation. Pour conclure, il nous est à noter le modelé et la mobilité du soft body dynamics par rapport au rigid body dynamics.