article(s) dans votre panier VOIR

Cours vidéo sur le meshing dans RealFlow 2014

  • Vidéo 16 sur 48
  • 5h08 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Meshing
00:00 / 09:48
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce Tuto RealFlow 2014, le formateur de vidéo en ligne Alain Maindron nous démontre les manières de faire le « Meshing ». La simulation suivante permet de mettre un « mesh » autour des particules. Pour ce faire, nous disposons de 2 options. Dans la première, nous devons insérer les « emiter » et le « circle pour obtenir un « mesh » globuleux. Pour le régler, nous avons à modifier la taille du polygone. Grâce au « smooth », nous pouvons connaître l’ampleur de l’extension du « mesh » autour des particules. Plus on l’augmente plus il s’étire. Il faut aussi modifier le « radius » car moins il est petit, plus le « mesh » est près des particules. Nous obtenons alors plus de précision. Cependant, il est plus préférable d’avoir de nombreuses particules pour une bonne résolution. Afin de donner un aspect plus fin autour des particules, on peut enclencher « filter ». Sa valeur peut être réglée en l’augmentant pour obtenir un résultat avec plus d’unification. « Filter » comporte 4 valeurs. Le « thinning » est le plus important pour un effet tendre et « thinner » pour le « mesh ». Il y a également la relaxation, la tension et le « steps ».
L’auteur vidéo nous dévoile aussi une autre option pour effectuer le « Mesh » qui est l’ancien système. Elle paraît cependant lente mais stable. Ce système est semblable au nouveau. Il faut juste en premier temps régler la taille du polygone puis on travaille avec le « filter », le « radius » et le « bland ». En somme pour un bon « meshing », il est préférable d’utiliser la première option si on a des soucis en relation avec nos « mesh ».