article(s) dans votre panier VOIR

Faire une surface d'océan avec Displacement, cours en ligne RealFlow 2014

  • Vidéo 44 sur 48
  • 5h08 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Faire une surface d'océan avec Displacement
00:00 / 07:09
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce Tuto RealFlow 2014, le formateur Alain Maindron nous montre la manière d’utiliser « Displacement » pour faire une surface d’océan. Cette étape a pour objectif d’appliquer « displacement » afin de créer et d’animer une surface d’eau. Pour y parvenir, nous devons avoir un domaine avec un niveau de « mesh ». Pour ce faire, nous créons une surface d’eau avec des crêtes blanches et des vagues à partir d’un « map de displacement ». Ce dernier requiert la présence « mesh » autour d’un bloc d’eau. Afin d’obtenir la surface, on doit réduire la taille du domaine et le découper. Sur la surface obtenue, on peut appliquer le « displacement ». Donc pour son fonctionnement, il faut atteindre le « domaine » et demander le calcul de « displacement ». Nous devons également avoir un displacement pour pouvoir ensuite « éditer ». Cette étape permet de modifier et d’affecter l’hauteur, la taille et les formes des vagues grâce à « wind ». On peut aussi déterminer la force, l’alignement et la direction du vent pour plus de précisions. Le « white cap channel » permet de faire des crêtes de vagues. Dans ce sens même, le « choppiness », c’est pour un côté affiné des vagues. Pour un ajustage automatique de la taille des vagues, nous disposons de l’auto –dimension pour se charger de cette action. En résumé, on a ici la manière la plus simple d’appliquer « displacement » pour une bonne animation sur une surface d’eau.