article(s) dans votre panier VOIR

Utiliser les imports en .sd dans RealFlow 2014, cours en ligne

  • Vidéo 30 sur 48
  • 5h08 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Débloquer les objects importés en .sd, utiliser Magic
00:00 / 11:15
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tuto Realflow 2014, le formateur Alain Maindron nous apprend comment utiliser la fonction Daemon Magic et Filter. Il s’agit de faire en sorte que les particules s’attachent à un objet cible. Pour ce faire, nous devons choisir un objet, un élément auquel les particules vont prendre la forme. Dans notre démonstration nous allons utiliser les logos « two » et « one » que nous avons préalablement importés dans Realflow. Une fois les logos importés dans l’interface, nous allons pouvoir commencer le traitement. A première vue, il est impossible de modifier l’aspect de notre logo, c’est pour cette raison que le formateur nous oriente vers le « nod params ». Sur ce dernier, on peut trouver un paramètre « sd curve » d’où se feront tous les changements. Parmi ces options, le formateur insiste beaucoup plus sur les notions d’ « aproach strenght » et « escape strenght ». Ces deux ont un point commun qui consiste à déterminer la force à laquelle les particules vont être aspirées vers l’objet cible. Néanmoins au cours de notre démonstration, on constate une différence entre les deux notions. En effet, l’escape strenght améliore et apporte plus de précision sur la position des particules sur l’objet en question. Le formateur poursuit avec les principaux rôles des fonctions « magic mode » et « random within face ».