article(s) dans votre panier VOIR

Cours en ligne RealFlow 2014, les deamons wind et Drag Forces

  • Vidéo 12 sur 48
  • 5h08 de formation
  • 48 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Deamons: wind et drag forces
00:00 / 03:48
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
49,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce Tuto RealFlow, Alain Maindron, nous montre l’utilisation des Deamons Wind and Drag force. Avec ce logiciel, nous pouvons réaliser une simulation des liquides de différentes natures. Pour le cas de « Wind », nous avons la possibilité de gérer la direction des vents. Pour ce faire, nous allons régler sa force, sa turbulence, ainsi que ses bruits d’animation. Le vent va donc suivre une direction bien précise et il se peut que d’autres forces venant de la gravité et de la mer le poussent vers une autre. Pour la suite, l’expert nous montre ce qu’il y a à savoir sur le « Drag force ». Ce Deamon est utile pour ralentir les particules et les calmer. Dans le cas où nous augmentons la force de « Drag Forces », la vitesse du vent va s’atténuer et ralentir. Pour une meilleure simulation, nous pouvons demander une zone d’affectation. Pour le cas de « Vortex », il produit un effet d’eau dans une baignoire, on peut avoir un résultat d’écoulement et de tourbillonnement. Pour arriver à réaliser ces effets, il nous suffit de quelques réglages sur sa taille, sa vitesse axiale et radiale. Si nous voulons réaliser des « Vortex » plus complexe, le logiciel offre plusieurs techniques. L’une est « le Lortex » qui produit l’effet identique à Vortex avec des manipulations plus complexes. On peut aussi utiliser la « Corallis » et « l’Ellipsoïde force ». Ces deux derniers donnent une vitesse ellipsoïdale à des particules. En somme, on peut faire plusieurs simulations avec « Vortex » tout en restant simple.