article(s) dans votre panier VOIR

Recommandations du Code du travail en matière de niveaux sonores autorisés

  • Vidéo 6 sur 23
  • 1h52 de formation
  • 23 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Valeurs du code du travail
00:00 / 06:59
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans cette vidéo, le formateur vous apprend la valeur code du travail en ce qui concerne la préservation de son audition. L’objectif de ce cours consiste à voir les normalisations sur les expositions sonores dans le monde professionnel. L’audition vieillie naturellement avec l’individu, ce processus est appelé la presbyacousie. Elle arrive de façon précoce dans la mesure où les expositions sonores sont élevées. Pour avoir des notions de la dangerosité d’un son, un barème est mis en place pour savoir la limite. De 80 à 120 dB, le son est nocif pour l’audition humaine. Au-delà de ces 120dB, le son engendre une destruction irréversible de l’organe d’audition. C’est pour cette raison qu’une norme est mise en place pour éviter que les employés ne soient pas exposés à des risques de nocivité sonore. Chaque salarié ne doit pas subir plus de 95 dB plus de 15 minutes. Des relevés sonores sont alors faits dans les locaux. En fonction du résultat obtenu, l’employeur doit appliquer certaines obligations car les employés ont droit de faire une réclamation lorsqu’ils sont placés dans un local avec 80 dB par jour. Dans ce cas, l’employeur doit prendre des mesures pour diminuer le temps d’exposition ou encore appliquer des matériels de sécurités. Pour conclure, vous savez maintenant que les expositions sonores sont intégrées aux risques professionnels.

Ces formations pourraient aussi vous intéresser