article(s) dans votre panier VOIR

Restaurer une photo ancienne - formation Photoshop Elements 12 sur elephorm.com

  • Vidéo 49 sur 110
  • 7h48 de formation
  • 110 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Restaurer une photo ancienne
00:00 / 06:01
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Restaurer une photo ancienne avec ce tutoriel Photoshop Elements 12 issue de la formation complète. L’atelier restaurer une ancienne photo est un des ateliers les plus complets et va nous permettre de pouvoir un tout petit peu redonner un coup de neuf à ce scan que nous avons effectué à partir d’un négatif noir et blanc. En cliquant sur restaurer une photo, on voit globalement à quoi sert l’atelier et dans un premier temps, nous conseille d’entreprendre si c’est nécessaire un outil recadrage. Et c’est là qu’il y a pour ce cas de figure un sujet de discussions dont le sens ou le négatif ici n’est pas véritablement très droit et nous avons des bords noirs. Maintenant si nous recadrons proche pour supprimer la partie ici, pour ne plus avoir de bord noir, on peut être amené carrément à couper carrément le début du bateau. Donc nous allons pour cet exercice là, pas solliciter l’emploi de l’outil recadrage. On arrive maintenant à l’outil correcteur localisé que vous commencez à connaitre bien et qui va permettre de retoucher les petits détails. En cliquant avec la loupe nous allons nous assurer d’avoir un taux d’affichage agréable qui correspond donc à la nature du travail et d’adapter également la forme que l’on peut varier en diamètre à l’aide de la touche alt maintenue appuyée du clavier, clic de droite maintenue, droite gauche pour augmenter ou diminuer le diamètre. A partir de là, ça se fait directement dans l’image, un clic sur la poussière va permettre de pouvoir éradiquer ce genre de petite chose, de petit défaut. Maintenant on peut être amené à travailler carrément directement des longueurs et cela va se faire quand par exemple ici nous avons une rayure et bien de faire un clic directement sur le début de la rayure un majuscule à la fin et un deuxième clic et photoshop élément à l’ordre de faire en fin de compte l’interconnexion entre les 2 clics, moyen rapide permettant de supprimer des éléments qui sont plutôt en segment de droite. Et donc avec un peu de patience, un peu de travail on peut entièrement renettoyer cette image qui n’est pas terriblement abimée, il y a beaucoup plus abimée que cela. Maintenant lorsqu’on va passer à l’outil correcteur c’est plutôt pour s’attaquer aux grandes formes, un alt clic permet de pouvoir ici désigner la source de copie et un simple balayage va nous permettre de retirer cette tache dans l’image. Maintenant le correcteur fonctionne très bien pour remplacer des zones et ce remplacement va se faire en respectant la granulité, le couleur également, la lumière de l’image. Maintenant c’est donc un établissement de moyenne qui est établi et lorsqu’on va vouloir retirer par alt clic et bien le bord noir et bien il va se passer tout simplement également une moyenne et donc laisser des traces en hauteur qui n’est pas spécialement souhaitable. A partir de là, nous allons revenir par un ctrl Z et utiliser un nouvel outil qui sert un peu près à la même chose que le correcteur sauf qu’au lieu de faire une moyenne et un calcul, et bien l’outil tampon de duplication lui reporte et copie tout simplement. La manipulation se fait de la même manière, c'est-à-dire par un alt clic nous désignons la source de copie et là c’est juste une duplication qui a été effectuée, il n’y a aps d’interprétation, ça recopie exactement fidèlement entre la source que nous avons ici définit qui est représenté par la croix, il s’est recopié là où il y a la bulle ou le filet noir. Et donc, de cette point de vue là, on peut refabriquer des matières entières qu’on ne pourrait pas corriger avec le correcteur. Maintenant lorsqu’on travaille dans l’image, on peut être amené à solliciter le fait qu’il y a certaines zones à lisser. C’est de ce point de vue là qu’on peu utiliser l’outil Goutte d’eau, dans notre cas de figure, nous ne favorisons pas ici l’emploi de Goutte d’eau qui aurait tendance un tout petit peu à amoindrir le grain naturel de la photo. L’anti-poussière quant à lui est une fonction un peu automatique du correcteur localisé, en cliquant dessus, vous allez vous apercevoir que cela permet de retirer l’ensemble en fin de compte, des petites poussières mais également malheureusement un tout petit peu la granulité et les détails. Ça s’emploie comment ? On travaille avec le rayon généralement entre un et deux qui est globalement la grandeur de la poussière ou la pétouille à retirer et à partir de là, on augmente le seuil qui va limiter en fin de compte l’action du filtre dans les zones unies et nous allons repartir avec un seuil globalement un petit peu plus léger où le but est de conserver un peu la granulité de l’image tout en essayant d’éradiquer les poussières qu’on l’envoie en cliquant en maintenant appuyé avant et après. Nous préférons généralement pour un travail de très haute qualité, travailler plutôt avec les correcteurs localisés correcteurs pour travailler poussière après poussière mais ça peut être un bon moyen lorsqu’on est pressé de pouvoir retirer toutes les poussières. Enfin vous pourrez avoir ici et bien les différentes natures d’amélioration d’image mais cette fois ci dans un registre que vous connaissez déjà qui concerne les notions d’augmentation de contraste, de couleur ou de conversion. Alors les différents tests que nous avons menés tendent à penser qu’il faut plutôt quelque part étalonner en fin de compte ces commandes, dans le sens au niveau automatique est quelque chose qui pourrait globalement vous satisfaire et si ça ne convient pas vous revenez en arrière par un ctrl Z pour ensuite essayer contraste automatique dont on voit ici que c’est plus clair, plus sombre mais en gardant en fin de compte, la dominante un peu chaude du document. Alors qu’au niveau automatique, faire en sorte que l’ensemble des blancs deviennent blancs et les noirs deviennent noirs et donc le document a peu tendance à devenir noir et blanc. On pourra également tenter correction couleur auto qui parfois dans certains cas de figure et similaire au niveau automatique et si le document était vraiment d’ordre CPA, vous pouvez privilégier carrément de convertir en noir et blanc. Convertir en noir et blanc n’altère pas les données vous pourrez également maintenant travailler en contraste automatique pour simplement augmenter voir se satisfaire de cette donnée puisqu’on est proche de l’original. Enfin, en zoomant suffisamment et bien vous pourrez à la fin cliquer sur la netteté pour augmenter un peu la netteté te l’atelier de retouche est maintenant terminé à la condition bien sûr que nous allons quand même un petit peu augmenter le contraste et terminer l’ensemble sachant que vous pourrez toujours suivant les ateliers repartir par exemple pour augmenter un peu la luminosité du document si celui-ci vous semblait un peu trop dense.