article(s) dans votre panier VOIR

Photographier les animaux en sous-bois

  • Vidéo 40 sur 46
  • 3h01 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Photographier les animaux en sous-bois
00:00 / 04:07
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce cours vidéo, le formateur se trouve dans un petit bois pour pouvoir photographier des lapins de garennes. Il décide d'improviser rapidement un petit affût. Il a placer une rotule pendulaire sur un sac de bille. Pour ce cacher il va utiliser un filet, une toile et une veste pour ce camoufler. Il n'est pas spécialement nécessaire d'avoir plus car les lapins ne sont pas très craintifs. Il met le boîtier dans une housse insonorisante pour que les lapins n'entendent pas le déclencheur. Il recouvre l'appareil photo avec le filet et la toile et rajoute quelques branches pour bien camoufler le tout et être bien discret. Le fait de rajouter des branches permet de ne pas casser la forme si jamais le formateur bouge pendant la prise de vue et les lapins ne seront donc pas effrayés. Le formateur nous informe que les lapins sont des animaux plutôt actifs le soir et le matin, il faut s'installer un peu avant qu'ils sortent. On prépare l'affût et le cadrage, on se couche devant l'appareil photo et en patiente jusqu'à ce que les lapins sortent. Lorsque le lapin va sortir de son terrier, il va rester immobile quelques secondes, à ce moment là, il ne faut surtout pas bouger ni déclencher une photos. Après ce moment d'immobilisation, le lapin va commencer à se nourrir, à ce moment on peut prendre une image ou deux pour voir sa réaction, s'il ne réagit pas, on peut commencer la prise de vue. Le lapin de garenne offre beaucoup de possibilités car il est surtout actif au printemps, on peut donc faire de jolies effets de lumières, ils se déplacent souvent en groupes, il y a souvent des petits etc.