article(s) dans votre panier VOIR

L'approche en photographie de mammifères : le cas du chevreuil

  • Vidéo 42 sur 46
  • 3h01 de formation
  • 46 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
L'approche en photographie de mammifères : le cas du chevreuil
00:00 / 03:52
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
39,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Dans ce tuto vidéo, le formateur se trouve dans un sous bois et cherche à photographier des chevreuils. Il est donc à la recherche d'indices de présences, sur les zones de terres, on peut apercevoir les traces de pas et les petites pousses de ronces mangés par des chevreuils. Erwan Balança cherche par la suite où se placer pour faire sa prise de vue. Le formateur photographe a repéré deux coulées d'eau qui se croisent et à vu les chevreuils se nourrir à ce croisement. Il se place face au vent et cela lui permet d'avoir un bon angle de vue et le soleil est dans son dos. Malgré le fait qu'il a enfilé une tenue qui le rend très camouflé, le photographe va se placer un maximum contre la végétation et il faut bien se camoufler les mains et le visage, qui sont des parties très claires et qui risquent d'effrayer les animaux. L'avantage de se camouflage, c'est qu'il peut se déplacer un peu et voir où se trouve les animaux si ils ne viennent pas et tenter de deviner leur trajectoire.