article(s) dans votre panier VOIR

Le matériel adéquat pour faire de la photo de Nu Cosmétique

  • Vidéo 1 sur 9
  • 27:07 de formation
  • 9 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Le matériel adéquat
00:00 / 02:23
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
14,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Accès uniquement à cette formation

Détails de la formation

Dans cette vidéo, l’expert vous montre le matériel adéquat pour faire de la photo de Nu cosmétique. L’objectif est de connaître les outils principaux à utiliser pour réussir les captures de nu. Dans un premier temps, vous allez choisir le modèle à photographier. Dans l’idéal, le modèle doit avoir un corps athlétique et un grain de peau fin. Le modèle choisi, vous passez à la mise en place du décor. Par rapport à cela, il est conseillé de créer une ambiance fraîche en utilisant des couleurs claires comme le blanc ou le bleu clair. Par ailleurs, il est nécessaire d’avoir une profondeur de champ assez importante. En effet, cela permet de capturer les détails minutieux de la peau du modèle. Pour capturer ces détails, vous pouvez utiliser les flashs électroniques de studio. En ce qui concerne la gestion de la lumière, vous faites en sorte de générer un éclairage doux et diffus. Pour y parvenir, vous avez besoin de boîte à lumière, d’un octobox, d’un lightwall ainsi que de réflecteurs. La boîte à lumière est utilisée pour faire varier l’éclairage. Dans son utilisation, vous la montez sur une torche flash de type monobloc, cobra ou sur un générateur. La boîte à lumière est érigée avec des structures solides reliées à un anneau fixateur et une toile diffusante. Cette dernière sert à moduler la lumière. Ainsi, vous évitez la surbrillance et les ombres accentuées. Dans ce contexte, plus la taille de la boîte est grande, plus la diffusion de l’éclairage est importante. De plus, l’opacité de la toile agit en faveur de la diffusion en dépit d’une baisse de puissance. A cet effet, elle est plus adaptée aux flashs qu’au système de lumière continue. Pour ce qui est de l’octobox, il s’agit d’une boîte à lumière spécifique de forme octogonale et de dimension assez large pour contourner le photographe. De cette manière, la lumière est à proximité de l’axe d’optique de l’appareil photo. Cette disposition est importante pour aboutir à un éclairage doux et pour pallier aux ombres excessives. Pour terminer, le lightwall est une boîte à lumière montée sur des roulettes avec des proportions de 2 m sur 1 m. Mises à part ses propriétés réflectives, ce matériel peut être aussi utilisé comme fond blanc. Pour conclure, les différentes variantes de boîtes à lumière sont importantes pour optimiser la diffusion de la lumière.