article(s) dans votre panier VOIR

Cas particuliers du montage vidéo d'une interview

  • Vidéo 44 sur 44
  • 3h55 de formation
  • 44 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Montage d'une interview
00:00 / 05:30
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

L’auteur clôture sa formation montage vidéo avec le cas particulier d’une interview. Dans le montage d’une interview, on essaie en général de ne pas utiliser les questions du journaliste sauf si ce dernier passe à l’antenne ou que vous êtes sur le cas d'un journaliste présentateur. Dans ce tuto vous écoutez le témoignage préparé pour les besoins de la formation. L’interview commence directement par : Oui, alors… Ceci indique qu’il y a eu une question au préalable. Il va donc falloir se débarrasser du oui. Deuxièmement, le débit est rapide et il va éventuellement falloir réduire la durée de l’interview. Pour élaguer, vous pouvez vous appuyer sur l’affichage de la wavform qui va vous donner les pics d’intonation et les creux. Un autre petit souci est observé lorsque vous rassemblez deux sections, c’est que vous avez une saute d’image. Pour l’assumer, vous pouvez appliquer un fondu avec une fermeture et une ouverture au blanc. Dans cet exemple vous êtes sur une interview de type JT rapide. Dans le cas d’une interview plus posée de type magazine ou documentaire, vous pouvez avoir un procédé en deux caméras et 30° entre les deux, avec deux tailles de plan et passer de l’une à l’autre. Ou bien travailler en mono-caméra avec un changement de taille de plan. Toutefois ceci demande d’écouter parfaitement ce que dit votre interviewé. Ceci demande aussi une certaine prise de risque par rapport au résultat final.