article(s) dans votre panier VOIR

Le cas du montage parallèle

  • Vidéo 19 sur 44
  • 3h55 de formation
  • 44 leçons

Un contenu flash devrait s'afficher ici. Votre navigateur ne comporte pas de plugin flash, ou il ne s'est pas correctement initialisé.

Vous pouvez télécharger le plugin flash depuis le site d'Adobe à l'adresse suivante : http://get.adobe.com/flashplayer/.

Pour accéder à la suite de cette formation, vous devez vous abonner.
previous
summary
resume
next
play
Le montage parallèle
00:00 / 03:55
HD
fullscreen
Je m’abonne
à partir de 16,6 € / mois
  • Visionnage en ligne
  • Accès illimité à toutes nos formations
OU
J'achète uniquement
la formation
44,90€
  • Téléchargement + VOD à vie
  • Exercice / Validation des acquis
  • Accès uniquement à cette formation

Sommaire de la formation

Détails de la formation

Toujours dans le but de maitriser les techniques pour faire un montage, l’auteur vous explique ce qu’est un montage parallèle en comparaison avec un montage alterné.
Le montage parallèle consiste dans la juxtaposition de l’action entre deux plans, mais sans présence de lien direct ou temporel. Cette juxtaposition est plus de l’ordre du discursif ou du symbolique. Vous pouvez avoir par exemple le parallèle entre deux actions à des époques complètement différentes mais rappelant hélas le même cauchemar, voire au contraire, qui se mettent totalement en opposition avec une mise en place d’un discours autour de ce contraste. Un exemple de montage parallèle est celui de David Wark Griffith dans Intolérance. Dans lequel il travaille sur quatre histoires en parallèle pour obtenir une relation de discours et non de temporalité. Il faut toutefois prendre conscience de la difficulté pour un monteur de faire la part entre un montage alterné et un montage parallèle. Ce dernier implique plus de liens et de difficultés par rapport aux bases culturelles du public, car il fait plus appel au symbolique et à la mémoire collective. Ce montage doit être prévu à l’avance contrairement au montage alterné qui permet de faire une scène après l’autre ou d’imbriquer l’une dans l’autre avec la totale capacité de gérer cet acte.